• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

avril 2009 | Page 2

Collomb était hier l’invité de l’émission Les Grandes Gueules sur RMC.

Il est revenu sur les plans de relance de l’économie, insuffisamment à l’échelle européenne, la mauvaise gestion de l’insécurité par Sarkozy et les prochaines élections. Il a aussi été question des excuses de Ségolène Royal, renvoyant dos à dos l’ancienne candidate socialiste aux présidentielles et le président de la république. Gérard Collomb a également évoqué à demi-mot sa volonté de faire un éventuel troisième mandat de Maire… Et puis ça a parlé un peu foot. Cliquez ci-dessous pour écouter l’émission.

Après Fabienne Levy, Gilles Vesco, Jean-Louis Touraine, Anne-Sophie Condemine, Inès de Lavernée  et Gérard Collomb, c’est Thierry Philip, Maire du 3e arrondissement de Lyon, médecin, blogueur et conseiller régional PS, qui nous dévoiles les intimes secrets de son gâteau au chocolat. Une nouvelle preuve que nous autres protestants sommes de grands gourmets. Bon appétit devant une recette simple et bonne, qui rappelle les délicieuses saveurs de l’enfance.

Thermostat 150°

Ingrédients: 80g de farine + 40g de poudre d’amande On peut augmenter la dose d’amande en diminuant la quantité de farine d’autant. 140g de chocolat, voire 200g (poids d’une plaque de chocolat pour dessert) 140g de sucre80 g de beurre 4 gros œufs très frais

Une pincée de sel.

Glaçage : 40g de chocolat et 4 cuillères de crème fraîche épaisse.Casser le chocolat, le mettre à fondre au bain-marie avec le beurre.

En fait, le micro-onde est plus pratique : 2 mn puis une minute autant de fois que nécessaire…

Casser les œufs et séparer les jaunes des blancs que l’on réserve. Ajouter un à un les jaunes au chocolat fondu, puis la farine tamisée progressivement et le sucre.

En fait, je mélange le sucre et la farine tamisée dans un bol avant de les ajouter au chocolat chaud ; cela permet de gagner du temps, cela limite le risque de grumeaux et celui de cuire les jaunes dans le chocolat chaud.

Mélanger longtemps. Saler les blancs et les monter en neige très ferme Les incorporer délicatement à la pâte et puis la verser dans un moule bien beurré; Faire cuire longtemps. Vérifier la cuisson avec la lame d’un couteau.

Faire refroidir et démouler avec précaution.

Si on aime, faire un glaçage : 40g de chocolat fondu + 2 cuillères de crème fraiche.

Faire un mélange

très lisse. Etaler délicatement avec un couteau ou une spatule.

Attendre le refroidissement complet.

Ce n’était pas compliqué à prévoir, Ahmadinejad, le président Iranien allait forcément faire un esclandre devant la conférence contre le racisme et les discriminations réunie à Genêve.Et ça n’a mas manqué.

Le président iranien avait prévu son coup, étant le seul chef d’Etat présent, il était donc protocolairement le premier à prendre la parole. Et puis il avait blindé la salle d’ongs tenant plus du voile intégral et de l’islamisme radical que de l’humanitaire.

On ne voit pas d’ailleurs pas ce qui aurait empêché Ahmadinedjad de faire son show sinistre. Le président iranien avait toutes les raisons de se positionner dans cette conférence. Tout d’abord au niveau interne pour se donner une stature internationale encore plus importante. N’oublions pas que, quoi qu’on en dise,  l’Iran est un pays où l’on vote.  Ensuite parce que le positionnement de son régime est original dans le monde musulman : Les racines de la république islamiste viennent d’une révolution faite dans la rue, notamment par des étudiants, une révolution contre un régime réactionnaire, menée avec la gauche, que les mollahs une fois parvenus au pouvoir massacreront impitoyablement. Ce pseudo-progressisme tiers-mondiste avait même réussi à illusionner un esprit brillant comme Michel Foucault, dont l’homosexualité lui aurait pourtant valu de gros soucis dans la république islamiste.

Lire la Suite

Bon je ne vais pas vous parler de mon grand dilemme…Allez, si un peu quand même. J’ai un appareil numérique Samsung D860 que je croyais avoir perdu. Du coup j’ai racheté un NV24HD, toujours Samsung, plus perfectionné. Et zou, ce matin, avant d’aller bruncher chez Valérie, la sympathique tenancière du Dulcinéa prés de la Place Saint-Louis, j’ai retrouvé mon vieil appareil. Du coup sais plus quoi faire, garder le vieux et me faire rembourser ? Ou pas ?

Non, en fait je venais ici parler de la nouvelle campagne des TCL. Comme vous le savez surement, demain les transports en commun lyonnais sont en grève. Selon la direction, 70% des métros sera assurée, la ligne B devant être la plus touchée.

Vous le savez peut-être, la chose coïncide volontairement avec l’ouverture au public de la ligne de tramway T4. Vous avez encore un peu moins de chance de le savoir mais la ligne, qui démarrera à Jet d’eau/Mendés-France passera par le 8e arrondissement pour aboutir à Feyzin et Vénissieux. De quoi désenclaver utilement et valoriser de nombreux quartiers populaires et aller vers des transports rapides au sud de l’agglomération. Tant mieux. Dommage par contre que ce raté de la campagne de communication des TCL.

Si les transports en commun lyonnais ne sont pas les seuls à lancer un site dédié sans créer un peu de bruit en utilisant le web (ils avaient fait la même erreur pour leur vidéo promo, pourtant assez bien réalisée mais du coup restée anonyme), ce qui est une erreur fort commune, il est par contre vraiment dommage que la campagne d’affichage soit si vague.

En effet, il aurait pu être intéressant d’avoir l’élémentaire idée de signaler les endroits reliés par la nouvelle ligne au lieu d’un vague « du nouveau dans le sud-est de l’agglomération« . L’information aurait gagné en lisibilité…

Non ce n’est pas une tentative de prendre le max de visites en balançant ça et là des mots clés populaires. Non. Mais le télescopage de la gaffe de Sarkozy en repas avec des députés, où il a tenus des propos qui ont déchainé les médias étrangers et européens, ses gesticulations pendant le G20, ses tentatives de faire croire à sa puissance, le tout sous fond de moqueries diverses à son encontre un peu partout dans le monde couplé à une visualisation de l’excellent nouvel opus OSS 117 m’a amené à un parallèle. La chose est évidente: Nicolas Sarkozy est à Obama ce qu’OSS 117 est à James Bond. Oui je sais il faut nuancer: 007 est britannique!

Le président de notre pays essaie d’être depuis des années, avec une maladresse confondante et gaffeuse qui lui vaut des railleries à l’étranger et en Europe, y compris à droite, une copie d’un président US. Gestuelles, dramatisation, instrumentalisation du religieux et illusion de puissance internationale, par-delà l’actuel résident de la maison blanche, c’est le modèle américain qui fascine le président français.

Aimer le modéle américain, n’en déplaise aux anti-US primaires, n’a rien de répréhensible en soi (enfin ça dépend lequel). Mais hélas, Nicolas Sarkozy fait davantage penser au gaffeur incarné par Jean Dujardin qu’à un leader mondial ou à l’auguste espion britannique. Au lieu de grandeur, d’inventivité et de dimension internationale, il gaffe, sort des clichés et fait rire. C’est déjà ça. Mais avoir un français insupportable qui fait rire le monde entier c’est quand même mieux quand c’est volontaire et ça reste au cinéma. En vrai, ça fout la honte et ça donne envie de s’excuser aux yeux du monde.

Il y a quand même un sacré paquet de pizzerias à Lyon. Il est vrai que la célébre tarte à la tomate est un plat qui s’adapte à tous les goûts, relativement bon marché à fabriquer et à vendre et populaire. Beaucoup s’y mettent, généralement produisant quelque chose de très bonne facture mais avec bien évidemment des différences de talent notables, comme dans toute profession.

Le septième ne fait bien sûr pas exception à la règle et florissent, du sud de Gerland au nord de la Guillotiére les tables italianisantes, généralement fort satisfaisantes.

Un de mes spots préférés en la matière est le restaurant Tavola, installé dans notre quartier depuis une grosse année.

Youssef et son épouse Leila ont repris et transformé un ancien bar situé au 5, rue des trois pierres pour en faire un lieu dédié à la cuisine italienne de qualité. Youssef n’en est pas à son coup d’essai dans le milieu de la pizza puisqu’il a travaillé dans de nombreux établissements, au nombre desquels Pizza Latino à Gerland ou chez le prestigieux Verdi dans le 6e. Son épouse, qui s’occupe de la salle, a progressivement délaissé son activité dans la parfumerie, pour s’occuper à plein temps du lieu.

L’établissement en lui-même est simple et dépouillé. L’accueil est chaleureux et le service efficace. Côté assiettes, les pizzas sont largement dans le haut du panier, avec une pâte exactement comme il faut, de qualité et évitant le travers d’être étouffante comme cela est le cas dans de nombreux établissements. La garniture est riche et de premier ordre. Hors des pizzas, il y a également du salut. La chose se doit d’être soulignée, nombreuses étant les pizzerias où une fois l’auguste tarte à la tomate écartée, il ne reste rien de convenable à se mettre sous la dent.

Point de cela ici, les légumes des salades italiennes sont croquants, les fromages les accompagnant forts savoureux et les viandes ainsi que les désserts fort bien apprêtés le tout pour un prix très doux. La carte des vins, si elle est peu fournie, ne comprend que des flacons avec un fort bon rapport qualité/prix.On comprend que nombreux soient les commerçants et autres figures du quartier à avoir adopté le lieu. Moi aussi.

Chez Tavola 5,rue des trois pierres Lyon 7e métro Jean Macé Vélov Thibaudiére ouvert de 12h à 14h30 et de 18H30 à 22H30. Ouvert dimanche soir/Fermé le lundi tel:04 72 73 05 44

Non je ne refait pas le poisson d’avril sur le grand stade qui serait finalement installé à Rillieux. J’ai dementi auprés des deux publications nationales qui m’avaient appellé pour en savoir plus!

Tout le monde le sait, pour l’instant l’Olympique de Marseille est devant les lyonnais au classement du championnat.

Il reste plusieurs matchs pour se refaire mais si l’OL n’était pas champion cette année, il y a aurait surtout des lyonnais tristes… mais certains à droite le seraient surement moins que d’autres, pour des raisons plutôt politiques. Notamment pour attaquer Aulas et Collomb sur le Grand Stade.

Complexe dossier que la future enceinte
que veut faire construire l’Olympique Lyonnais à Décines
en banlieue est de l’agglomération. Le lieu comprendrait, outre un stade de 60 000 places contre environ 40 000 actuellement, un vaste complexe marchands et hôtelier. La chose est issue du cerveau du président Aulas, figure du monde footballistique français, qui a fait d’un club végétant en deuxième division un champion de France dont la longévité dans la domination sur le football hexagonal est historique. Mais voilà, si l’OL a tout gagné

en France, lui manque une dernière satisfaction : Celle de remporter
un jour la Ligue des Champions.
Et pour cela le club a besoin d’argent,

de beaucoup d’argent. Aulas s’est donc inspiré des vastes complexes marchands des grands d’Italie, d’Espagne ou d’Angleterre pour sa stratégie. Il est jusqu’à l’architecture du futur stade qui est

dessinée par le même architecte que celui d’Arsenal.

Lire la Suite

Il y a des fois où l’on a pas l’inspiration pour le billet, d’autres fois on a pas envie de se mettre à parler des mêmes trucs que d’autres dans la blogo. Là c’est ni l’un ni l’autre. Je suis en boulimie de posts durant ce gros week-end et le billet de Camdess m’a incité à parler moi aussi du récent buzz occasionné par Wat et 20 ans (alors qu’en plus j’avais déjà évoqué rapidement le deuxième ce dimanche matin) au moment où la blogosphère se demande si tout cela n’est pas en réalité une opération marketing.

Je ne reviendrais pas en détail sur le troisième gros bruit sur la toile du week-end,  la sympathique  histoire de ma copine Marion avec qui je croise les doigts pour que ça marche avec le mystérieux unmec qui la courtise publiquement et musicalement…La chose est évidemment et heureusement bien moins suspectée !

Non, parlons de Wat et du magazine 20 ans. Certains donc voient derrière le bruit qu’on fait ces deux supports ce week-end la main souterraine de pros du buzz en ligne.

Lire la Suite