• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

RIP Gary Gygax

C’est l’excellent Ecrans qui nous apprend la nouvelle: Gary Gygax est mort aujourd »hui.

Qui ça me diront les néophytes ?L’inventeur de Dongons et Dragons, le premier jeu de Rôle du monde.Vous connaissez pas ? Vous êtes trop vieux pour avoir connu ces assemblées où l’on jette des dés étranges, ou vous avez toujours tué des monstres sur ordinateur avec World of Warcraft et n’avez jamais connu les nuits autour du récit du maitre du jeu? Ou vous vous dites « c’est quoi encore ces conneries? » Petit rappel du principe des jeux de rôle comme le dit son article sur wikipedia:

« Ils sont une forme interactive de conte, basée sur des relations sociales et collaboratives plutôt que sur la compétition. La fin d’une partie ne désigne pas forcément un gagnant unique. Le but du jeu est simplement le plaisir qu’on éprouve à participer à une histoire, à interpréter un rôle et à faire évoluer son personnage pour le rejouer dans une partie future. Les jeux de rôle réunissent un meneur de jeu (…)et un à six ou huit joueurs (…)ces dernières durant généralement plusieurs heures suivant l’envie et la disponibilité des participants. (…).

Là, dans Donjons et Dragons, qui a été pratiqué par plus de 20 millions de personnes  il s’agit d’incarner des aventuriers, humains, elfes, nains etc… dans un moyen-âge fantastique peuplé de châteaux et monstres pas très éloigné du monde du Seigneur des Anneaux (qui bénéficie lui aussi d’une version jeux de rôle).Puis divers autres univers se sont ouverts, des jeux basés sur l’horreur et la littérature d’épouvante (Notamment l’œuvre de Lovecraft), les films policiers et même la science-fiction parodique avec l’irrésistible Paranoïa qui fut  LE jeu  qui occupa  des soirées à votre serviteur.Un peu compliqué à vous expliquer mais hilarant et kafkaien.Une description là.

Des personnes de tous âges et de toutes conditions se retrouvent autour d’une tables, de quelques feuilles et de dés grâce à Gary Gygax.Je  fut rôliste principalement à l’adolescence mais il m’arrive, trés rarement de m’y remettre, notamment depuis que Trollune, ambassade du genre, s’est installée dans le 7e au 25 de la rue Sébastien Gryphe, choix judicieux tant le lieu évoque l’écriture aux historiens et le fantastique aux imaginatifs.

Toute une culture, littéraire et cinématographique mais aussi musicale (Le métal symphonique, de Rhapsody of Fire jusqu’à Angra en passant par Fairyland) lui doit son succès s’est développé autour du jeu de rôle et Tolkien n’aurait pas vu son oeuvre majeure, le Seigneur des Anneaux, perdurer si longtemps et si intensément dans les esprits sans les fans de jeux de rôle.

Hommage donc à toi Gary Gygax, même si d’autres jeux de rôle ont depuis parsemés mon existence, des jeunes filles en jolis bas, de la politique,du reste de la vie.Et si de là-haut, une corne d’auroch chargée d’hydromel à la main et une elfette dans tes bras, tu peux encore rire ne manque pas d’écouter cette sage hilarante qui a été tirée de ton univers.