• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

2009 juin | romainblachier.fr – Part 2

Un peu de pub pour commencer: La fête du 7e s’invite cette année à celle de la musique:ce dimanche 21 Juin, c’est à partir de 15h qu’on pourra faire la fête au Parc Sergent Blandan (entrée 37, rue du Repos et 40 rue Victorien Sardou). Le programme complet est disponible ici.Des animations pour les gones, une buvette et des concerts pour les plus grands avec au programme du rock, du jazz, du reggae, du ska (et non pas du spa!) et des musiques de film.Venez voir.De nombreuses autres animations auront lieu un peu partout dans le 7e arrondissement de Lyon, le programme en cliquant ici.

A signaler notamment de la musique Latino rue Salomon Reinach à l’initiative de l’Antiséche, une programmation rock et hip hop devant le Ninkasi Gerland ou encore Bass n’Breakfast avec Jarring Effect, qui rassemblera les musiques électroniques allée Pierre de Courbertin.Une démarche se plaçant de plus sous le signe de la solidarité et de l’écologie, faisant de Gerland the place to be dimanche en plus du Parc Sergent Blandan bien évidemment.

Sinon ce soir ce sera la troisième saison de Secret Story…le quotidien Aujourd’hui en France a d’ailleurs déjà révélé deux candidats: un certain Romain (quel prénom aussi magnifique qu’une source cristalline japonaise dans la rosée de l’aube, surtout si Cobie Smulders s’y baigne) , sorte de clone d’Henri Leconte annoncé comme un grand séducteur et une certaine Angie,a qui semble-t-il le rôle de pétasse blonde physiquement intelligente soit attribué cette année.

L’émission marchera-t-elle ? On ne sait pas.Moi en fait je m’en fout.Remarque si Sasa fait un live ça peut être sympa.Ce qui est par contre surprenant ce sont parfois les destins de ceux qui en sortent.

La presse  à couverture à filles peu habillées à commencer par Entrevue s’est récemment faite écho du film porno tourné par une ex-candidate, Laly. La brune demoiselle a ainsi tourné son premier film pour adultes, notamment avec son compagnon qui s’est pudiquement cagoulé pour cacher son visage mais non corps…moins olé olé que son ex-fliquette de nana.

Plus soft mais tout de même assez axé sensuel et Secret Story,le clip signalé par Mry, de Laurent, autre ancien candidat à secret.L’homme a la caractéristique d’être prêtre Vieux-Catholique Mariavite, une scission de l’Eglise Catho apparemment plus libre sur les moeurs que celle du Vatican.La chose est marketée lourdingue-stylee un peu partout sur son site, avec des « Un prêtre prônant le port du préservatif !!! OOUUUUFFF !! » et des tenues où il pose torse nu, le regard bovin avec un gros crucifix sur la poitrine…le clip est à l’avenant où l’on mélange message religieux soft and peace et jolies filles sur la plage…tout ça fait un peu-beaucoup-vachement marketing mais si ça peut donner un visage un peu sympa au christianisme why not.Il est vrai qu’être chrétien et un peu détendu est, je le vois souvent, parfois vu comme incompatible par des légions de mal-informés (remarquez c’est vrai qu’il y en a aussi qui nous justifient pas mal le cliché!)

Laurent en concentrant sur son message dans le clip sans se laisser distraire pourrait même donner une nouvelle vigueur aux paroles de l’Ecclesiaste comme quoi il y a un temps pour aimer et un temps pour prier.Non là je déconne! Remarquez c’est vrai qu’avancer en chantant une chanson religieuse sans regarder les jolies filles sur la plage, cest un signe de foi. Et si il apprenait à chanter ce serait encore mieux pour répandre la bonne parole…mais c’est sympa de tenter.

 Faut-il réglementer davantage le port du voile intégral ? Le sujet a déchainé la passion ce jour sur mon profil Facebook où j’avait publié cet article de Libé. 

De quoi s’agit-il ?  Le député  communiste de Vénisissieux André Gerin a déposé une proposition de résolution visant à créer une commission d’enquête parlementaire sur le port, par certaines femmes musulmanes, de la burqa un tissu qui les recouvre entièrement laissant apparaître les yeux, à ne pas confondre avec le voile plus classique .

Le texte  a été cosigné par 58 députés de toutes tendances politiques, (3 PCF, 7 PS, 43 UMP, 2 NC, 3 non-inscrits ). Il prévoit la mise en place d’une commission de 30 membres. Elle serait chargée de «définir des propositions afin de lutter contre ces méthodes qui constituent une atteinte aux libertés individuelles sur le territoire national».La vision de ces femmes emprisonnées nous est déjà intolérable lorsqu’elle nous vient d’Iran, d’Afghanistan, d’Arabie Saoudite… Elle est totalement inacceptable sur le sol de la République française»

La présidente de Ni putes ni soumises, Sihem Habchi a réagi, «le droit des femmes n’est pas une affaire de centimètres de tissu mais la burqa est le symbole de l’oppression que subissent les femmes, il faut encourager le débat sur cette question». Après la loi de 2004 sur la laïcité, elle appelle à «rouvrir le débat et ce sera à chacun de se positionner sur la laïcité, sur la mixité». Le débat est vu d’un bon oeil par nombre d’associations musulmanes, qui rappellent que la burqa n’est pas une obligation fixée dans le Coran et donne une vision tronquée de la deuxiéme religion de France qu’est l’Islam.

 Loin d’être un simple signe religieux comme le peut être une main de Fatma,une étoile de David ou une croix huguenote, le voile intégral, comme le rappellent de nombreux théologiens musulmans n’a rien à voir avec la foi. Il a par contre une vraie relation avec une glaçante oppression d’une moitié de l’humanité, voire même de son ensemble. En enfermant ainsi les femmes, les hommes ne font en aucun cas progresser leur bonheur.Comme le dit fort bien Jérôme Leroy dans Causeur, la libération de tous passera par la liberté de vie de chacun et d’abord de chacune.

Curieuse droite locale. Lundi c’était séance du conseil du Grand Lyon. L’un des dossiers chauds portait sur l’A89 qui relie la Gironde à la Loire et sa liaison avec l’A6 (Paris-Lyon). Il s’agit de créer un grand axe de circulation.L’idée est bonne mais le tracé prévu, à savoir l’itinéraire entre La Tour-de-Salvagny et Limonest par la RN7 rajoute de l’encombrement, de la bagnole et de la pollution.De plus, comme le montre la carte ci-dessous (cliquez pour agrandir) issue de ce blog, les véhicules seraient incités à traverser Lyon pour faire au plus vite la liaison! Que de gaz d’échappement en perspective.

Les élus lyonnais de tous bords, depuis Michel Noir, ont toujours contesté ce tracé  et souhaitent un contournement plus au nord qui détourne le circulation de passage au lieu de la conduire dans les grandes zones d’habitation du Grand Lyon. Le département du Rhône, à majorité MODEM-UMP est également sur cette position. Le commissaire enquêteur qui a rendu les conclusions de l’enquête préalable est lui aussi sur cette position..

Et puis il y avait un ministre des transports bien connu qui était également opposé au plan actuel de liaison A89/A6: Dominique Perben, candidat UMP à la Mairie de Lyon aux derniéres municipales.

Le ministre des transports a changé et s’il se nomme aussi Dominique, a pour nom de famille Bussereau.Il ne partage pas l’pinion de son prédécesseur concernant le projet A6/A89. Le gouvernement a décidé de mettre en pratique le polluant tracé.On aurait pu croire qu’étant contre au département, s’étant prononcé contre à l’époque de Barre et de Noir, ayant fait campagne contre aux municipales, l’UMP au Grand Lyon allait se prononcer contre le projet gouvernemental, à l’instar des autres groupes, de gauche comme de droite.Eh ben non.L’UMP n’épargnera pas nos poumons et a renié ses précédentes positions en refusant de condamner le tracé qu’elle combattait il y a quelques mois…juste parce qu’il s’agit d’une décision gouvernementale.On appréciera l’inconstance idéologique et l’absence de sens de l’intérèt des habitants du Grand Lyon en la matiére…tout ça pour ne pas être d’accord avec Collomb…

De la peur, un peu, un peu beaucoup, dans le ventre, dans les tripes.Il n’est pas facile d’être européen en ces jours de grêve générale, de « ville morte » comme l’appelle l’opposition au (encore actuellement) président camerounais Paul Biya en ce début des années 90.

Je suis un jeune de la communauté française du Cameroun et nous vivons semi-cloitrés dans nos immeubles par peur des exactions.C’est un pays qui s’éveille, un continent, là où quelques temps plus tôt le président Mitterrand de la si lointaine mais si importante pour nous République Française, a plaidé à juste titre devant les dirigeants des pays d’Afrique de la zone d’influence française pour une démocratisation quelques temps plus tôt.

Pas de nuances face aux ressortissants de France, nous voilà, femmes, hommes, enfants, soumis au même soupçon xénophobe de nombre de manifestants; « vous les blancs vous empêchez la démocratie chez nous ».C’est comme ça au Cameroun. C’était pareil au même dans presque toute l’Afrique francophone.

Nous n’y sommes bien entendu en tant qu’individus, généralement pour rien.Arborer la nationalité de Voltaire, d’Aimé Césaire, d’Alexandre Dumas, celle tant désirée par Sébastien Gryphe ne fait pas de nous des coupables, surtout dans mes 13 ou 14 ans du moment. Mais pour la population, ici comme ailleurs emprunte aux pulsions.Nous portons les stigmates du néo-colonisateur qui manipulerait le système africain.Derrière sa généralisation hâtive, derrière les bagarres à faire au sein d’un pays que je reconnais aussi comme le mien, pointe hélas une certaine réalité glauque.

Il faut dire qu’à ces moments, qu’encore aujourd’hui même, il y a parfois quelques questions qui se posent sur le rôle que quelques-uns de nos compatriotes, au service de certains réseaux des diverses obédiences politiques de divers bords de la scène politique française, ont assuré et continuent à assumer à tout prix, y compris en cachant un génocide Rwandais (qui m’a été justifiée par un membre du MODEM du Rhône, j’espère peu représentatif de son mouvement,au nom de la France), y compris en assurant des complicités honteuses lors de la sanglante guerre civile au Congo.

Au bout de cela, une logique, celle de la Françafrique,thème inventé par un chrétien de gauche lyonnais François-Xavier Verschave, loin de résumer l’action et l’amour de nombre de français pour l’Afrique , mais qui reflétait une réalité sordide de gouvernance où intérêts français et étatiques africains n’allaient pas souvent de pair avec le bien-être des populations .Certes les américains, qui au même moment dénonçent ce genre de pratiques, ne sont pas des anges non plus.La guerre civile en Angola par exemple ou un certain soutien un temps au régime d’Apartheid en Afrique du Sud sont là aussi pour témoigner que notre République n’a pas le monopole du pire.

Certes aussi il y avait là aussi de l’excès parfois dans la paranoïa sur le rôle de la France dans le maintien d’un certain nombre de problèmes en Afrique, et Survie, ONG qui a par certains aspects, une certaine sympathie de ma part, était parfois pathétique à chercher la main de la France derrière chaque hoquet du continent noir.Il n’en reste pas moins que des représentants français et plus particulièrement d’un part de la droite lyonnaise prêtèrent parfois main forte à des élections aussi contestables que celle du dirigeant réac, sexiste et antisémite Ahmadinejad en Iran.

Que ce soit Christian Philip, lorsqu’il était député UMP de la 4e circonscription du Rhône vis à vis du « vote » des Togolais ou l’ex parlementaire (également UMP) Georges Fenech concernant la transparence des élections au Gabon, un frange de la droite lyonnaise a participé a cautionner des élections fort peu transparentes et équitables qui ne font pas honneur à leur statut de représentant de la République.Je me souviens en avoir longuement parlé avec le président de Survie lors du contre-G8 d’Evian, où j’étais enchainé avec lui pour symboliser les liens maintenant la dette des pays du sud.

A l’heure où Omar Bongo, fugure de la politique africaine, est enterré et avec lui tout un pan de l’histoire récente, brillante comme obscure, du continent, je me rappelle ainsi quelques effluves de ce que c’était d’être en ces temps-là un petit lyonnais amoureux d’Afrique, un français du contient originel qui si aujourd’hui encore, préfére le lion rouge sur fleuve et le drapeau bleu aux étoiles jaunes au tricolore. Je  portait, que je le veuille ou non, mais pas sans une fierté naive mais que je ne renie pas,même si certains en détruisaient honteusement et oh combien tragiquement le sens, le bleu-blanc-rouge sur mon front de teenager, à l’heure où pour le meilleur et pour le pire, ça ne faisait ni chaud ni froid à ceux de son âge vivant dans l’hexagone.

Deux éléments se carambolent de façon révélatrice ces temps-ci: d’une part la crise du lait, qui voit les producteurs se révolter contre le faible prix auquel est soumis le fruit de leur dur labeur, d’autre part l’argument fallacieux et protectionniste de l’UMP, rappelé cette semaine dans un intéressant courrier des lecteurs de Témoignage Chrétien, comme quoi une augmentation du pouvoir d’achat des plus modestes ne se traduirait par aucune création d’emploi, les pauvres ne se fournissant soi-disant qu’en produits étrangers-vilains-méchants-pas-créateurs-de-richesses.

Le conflit des laitiers rappelle une chose très simple, dénoncée depuis longtemps par des syndicats agricoles comme un MODEF (non il n’y a pas d’erreur de frappe) par ailleurs critiquable sur son ultra-productivisme: ce n’est pas la production agricole qui fait l’essentiel du prix et du bénéfice d’un produit mais la centrale d’achat.Ainsi, si en Avril, les agriculteurs n’étaient rémunérés que de 21 centimes par litre de lait, il était facturé un peu plus d’un euro pour une marque magasin, soit une différence d’un à quatre…et encore le petit commerçant de Gerland ou de la Guillotière est amené à le vendre encore plus cher que cela, ce fameux litre, puisque les centrales d’achat lui vendent quasiment au prix public des supermarchés et qu’il faut bien qu’il vive…bref les perdants sont les producteurs et les grands bénéficiaires sont les gros circuits de distribution, secteur certes important dans l’emploi mais en l’espèce un peu glouton…

Justement, justement, rappelons-nous de l’argument donné il y a peu par l’UMP: Il ne faut pas augmenter le pouvoir d’achat des plus modestes face à la crise: Ces cons de pauvres vont dépenser leur pécule dans des produits étrangers! Ca ne créera pas d’emploi !

On pourrait faire une première remarque: lorsque le gouvernement a contribué à l’explosion de la dette en arrosant les plus riches avec le bouclier fiscal, il ne leur a pas demandé la provenance de leurs achats! Le produit symbole du sarkozysme, la Rolex, n’est pas à proprement parler franco-français-coq-qui-chante.

D’autre part ce n’est pas seulement la production qui créé l’emploi mais l’échange.Un téléphone portable finlandais et produit en Asie se doit d’être acheminé, stocké, publicisé, buzzé, vendu, réparé en France et en Europe.Ce que les protectionnistes font mine d’oublier, c’est que la majeure partie du prix, comme dans le cas du lait, ne vient pas de la production mais du reste, du service.Le gouvernement, qui n’est pas d’une grande compétence en matière économique comme chacun sait, le sait pourtant.

Mais cet argument fallacieux et  protectionniste ne vient ni de la bêtise, ni de l’ignorance mais du refus pur et simple d’aider concrétement les plus modestes, de ne pas faire supporter aux seuls plus pauvres les problémes et de redistribuer un peu la richesse.

Le conseil national, la blogosphére engagée à gauche (là, là ,là ou là) et les sympathisants et militants socialistes se demandent comment refaire du PS une machine qui rassemble.

Certains sur l’aile gauche du parti demandent un virage vers plus de radicalité, oubliant que que si la pro-européenne liste europe écologie menée par un libéral-libertaire vomi par l’extrême-gauche a engrangé bien plus de voix que le NPA, le Front de gauche et Lutte Ouvriére, ce n’est pas un hasard…d’autres parlent conventions, changements,nouveaux postes et tambouilles, bref rien de trés sexy. Je pense d’ailleurs que c’est ça qui flingue le PS des fois ce côté un peu grisatre et formaté des gens. Essayez donc de sortir du moule!

Du coup l’électeur d’Europe écologie se dit « ah ben comme ça j’ai le socialisme plus l’écologie plus le fun ». Bref comme il va y avoir de l’introspection et du « ah ben j’avais raison » ou « tiens j’ai la vérité » pendant les semaines qui viennent, j’ai décidé de donner mes pistes à moi que j’ai pour refaire un PS plus mieux. Enfin sinon on pourrait faire un parti un peu plus convivial, avec moins de querelles de personnes et des propositions précises comme nous le faisons au niveau local, mais ce serait trop dur.Mais moi aussi je veux apporter ma pierre à ces joies en perspective! Allons-y pour les propositions!

 1-S’occuper des vraies causes de l’injustice.Par exemple comment se fait-il que le chiot sans voix à yeux peinturlurés Soan aie gagné la Nouvelle Star hier ? Hein? Y’a pas magouille de la part du trust M6 dont l’actionnaire majoritaire est le puissant RTL Group ? Socialistes unissons-nous contre les manœuvres des trusts ! Rassemblons Camilla Jordana, Maria Paz, Leila, Damien et Yasmina, qui elle aurait mérité d’aller plus loin, face  à l’injustice !

 2-Aller recruter du côté du First et de l’AKGB (ou le Costes pour ceux qui vivent dans des succursales de Lyon). Ca manque de beaux mecs et de belles nanas en politique.Si on est les seuls à en avoir un certain nombre ça pourra le faire.Et pour le First ce sera l’occasion agréable de voir si le changement de nom a affecté l’hôtel d’à côté et a fait évoluer le confort des chambres. 

3-Faire notre danse de l’été. La Macarena et la Soca dance n’ont cas bien se tenir! Le probléme c’est que je suis pas très enthousiaste à l’idée de voir le bureau national en bikini! Mais je danserais bien un zouk avec Bernadette Laclais.

4-Faire sortir Martine Aubry avec Patrick Dempsey et Montebourg avec Katherine Heigl. Il faut bien qu’il y ai parfois d’autres politiques que Sarkozy et Carla dans Paris Match.

5-virer tous les vieux cons poussiéreux qui n’ont que le mot socialisme et solidarité à la bouche et nous font chier avec des anecdotes emmerdantes sur l’union de la gauche dans les seventies mais se comportent complétement à l’inverse.Ahy non trop de boulot et en plus c’est une proposition sérieuse.Hors sujet Blachier.

6-Déplacer le siége du PS à Lyon. Y’a pas un seul restau correct et pas cher autour de Solférino.Forcément la faim et les problèmes de digestion ça rend agressif et ça provoque des conflits.Et un Lyon-Paris ça douille en plus.

7-Faire une grande pétition pour dire que la guerre c’est mal et que le SIDA on est contre.Mais là on marche sur les plate-bandes du MODEM.

8-Essayer de comprendre contre quoi Gaetan Gorce est énervé depuis toutes ces années. Si ça se trouve il s’est juste brûlé en retirant un gratin du feu.

9-Faire faire une course à Jack Lang, Manuel Vall, Martine Aubry, Ségolène Royal et Serge Godard en Jimmy Cho pour déterminer qui est le chef. On verra qui est vraiment motivé. Pourquoi Serge Godard? Parce qu’il est Maire de Clermont-Ferrand et qu’aprés une nouvelle défaite en finale de son équipe de rugby, un malheur n’arrive jamais seul.

Le nombre de députés sarkozystes plus élevé que prévu dans le sud-est pourrait faire une victime collatérale inattendue: Lionel Lassagne, le vice-président du conseil général du Rhône et responsable de l’UMP dans la 3e circonscription du Rhône qui englobe le nord du 7e, une part du 3e et du 8e.

Si en effet l’homme, qui fut directeur de campagne de Perben, s’est emparé de la présidence de l’UMP locale au détriment de Laure Dagorne il y a quelques mois, c’est notamment dans le but d’être le candidat sarkozyste aux prochaines législatives.Il espère ainsi ravir le siège du député PS Jean-Louis Touraine, élu aux dernières législatives après des décennies de domination de la droite. Le contrôle du secteur au sein du parti lui assure de bonnes chances de pouvoir porter les couleurs UMPistes.Pour rassembler son camp, l’homme, qui s’était illustré il y a quelques années en demandant le retour des voitures sur les berges du Rhône, n’hésite d’ailleurs pas à faire des fois dans le sectaire pour flatter le militant de base.Vieille méthode bien connue mais souvent efficace.

Seulement l’élection de Nora Berra comme députée européenne change un peu la donne. La dame, qui fut tête de liste de Perben dans le huitième arrondissement a en effet pris du poids politique depuis ces dernières 24 heures. D’ailleurs ses amis, sur les commentaires de ce blog comme ailleurs, notamment un peu partout sur les sites des journaux lyonnais (là par exemple), la voient déjà justement elle aussi porter les couleurs de l’UMP aux prochaines législatives, dans la même circonscription que celle convoitée par son confrère Lionel Lassagne.Elle a d’ailleurs déjà affronté Touraine aux municipales dans le 8e, avec fort peu de succès.Il lui faudrait par contre choisir entre parlement européen et national en cas de victoire…

Pour ma part je la connais mal, je me garderait bien de la juger. Ceci dit il n’est pas besoin de fouiller pour que nombre d’élus et d’adhérents UMP évoquent, selon eux, une absence de présence sur le terrain ou de travail en général.Les plus anciens prétendent qu’elle n’a jamais ou presque siégé lorsqu’elle était élue de Neuville entre 2001 et 2008 avant de se tourner vers Lyon…protégez-moi de mes amis…

Mais quoi qu’il en soit, malgré ce type d’avis, Nora Berra pourrait également jouer de cet atout européen en plus du critére de diversité fort prisé ces temps-ci. Ca ne ferait pas bien sûr les affaires de Lassagne qui doit de plus faire face à une cantonale dans quelques temps.D’autant que devancée dans le 7e par les listes Cohen-Bendit, l’UMP ne fait pas un trés bon score face au total des gauches dans la circonscription.

Quelques points, jetés à chaud, qui me sont venus en fin du live-blogging de la note précédente (merci aux nombreuses visites d’ailleurs, mon compteur a explosé même si il y a eu relativement peu de commentaires vos mails de commentaires et d’encouragement m’ont fait plaisir ) sur le résultat des élections de ce soir.Brut sans relecture.Bonne nuit.

-L’électorat est changeant.Mais il y a un électorat qui se promène entre le PS, les verts et un petit peu le MODEM qui est européen, libertaire, sensible aux questions de société et soucieux d’une vraie justice sociale. Le parti de l’avenir sera celui qui saura incarner celà également.Tant mieux c’est également ma conviction politique que d’être social, européen et libertaire.

-Le vote Europe écologie semble pour partie être un vote d’un instant.Il vient toutefois, 4 ans après le funeste résultat du référendum constitutionnel, de donner quelque chose de rassurant:oui on peut, en étant profondément européen et en faisant une campagne européenne et non franco-française de gagner.Je pense également que le score de la liste est d’abord et surtout celui de Daniel Cohn-Bendit.

-Le septième arrondissement de Lyon, en plus d’être un lieu adorable est un endroit vraiment spécial:La gauche y est largement en tête et la liste de Cohen-Bendit bat l’UMP! Ca doit pas être si fréquent en France même si le 1er et le 4e nous emboitent le pas. Que cela vienne d’une droite pas terrible cela est possible mais c’est surtout du à un quartier qui s’ancre à gauche depuis quelques années et qui est aussi celui, signe léger mais révalteur qui a le plus de citoyens qui utilisent les circuits courts de distribution de légumes bio à l’instar des AMAP!

Que va devenir le MODEM, lui qui vit sur une vague médiatique depuis les présidentielles a connu un stop ce soir?Europe Ecologie risque de voler son rôle de coqueluche de la presse,de fashion party à une organisation qui comporte certes quelques personnes sympas mais qui n’arrive pas à finir son côté ambigu, à se départir d’un certain populisme latent dont les derniers propos de Bayrou n’ont été que la face la plus médiatisée… Va-t-il rebondir?Evoluer?Enfin trancher?

Le PS, mon parti, qui reste de justesse le premier parti d’opposition, a un problème de plus en plus fort:Grosso-modo ses idées conviennent à énormément de gens en général mais ses querelles qui sont plus médiatisées que celles des autres lassent.Et puis le parti manque parfois de goût, d’items qui font rêver ou adhérer.Du coup son électorat va se promener un peu partout.Du coup la technocratie, la haine, mange le reste.Quel gâchis.Il suffirait de si peu, d’autant que nos réussites locales sont là pour prouver nos qualités.

L’UMP aurait tort de se réjouir.D’ailleurs ce soir sur Lyon, aucun candidat de de droite à la députation n’aurait souhaité avoir un premier tour de cette composition en cas de scrutin législatif…Se retrouver à  30% sans réserves avec une gauche aussi forte ne laisserait que peu de chances aux candidats de la majorité présidentielle de trouver un siège à l’assemblée nationale.La droite est unie mais minoritaire

2009 juin | romainblachier.fr – Part 2

Un peu de pub pour commencer: La fête du 7e s’invite cette année à celle de la musique:ce dimanche 21 Juin, c’est à partir de 15h qu’on pourra faire la fête au Parc Sergent Blandan (entrée 37, rue du Repos et 40 rue Victorien Sardou). Le programme complet est disponible ici.Des animations pour les gones, une buvette et des concerts pour les plus grands avec au programme du rock, du jazz, du reggae, du ska (et non pas du spa!) et des musiques de film.Venez voir.De nombreuses autres animations auront lieu un peu partout dans le 7e arrondissement de Lyon, le programme en cliquant ici.

A signaler notamment de la musique Latino rue Salomon Reinach à l’initiative de l’Antiséche, une programmation rock et hip hop devant le Ninkasi Gerland ou encore Bass n’Breakfast avec Jarring Effect, qui rassemblera les musiques électroniques allée Pierre de Courbertin.Une démarche se plaçant de plus sous le signe de la solidarité et de l’écologie, faisant de Gerland the place to be dimanche en plus du Parc Sergent Blandan bien évidemment.

Sinon ce soir ce sera la troisième saison de Secret Story…le quotidien Aujourd’hui en France a d’ailleurs déjà révélé deux candidats: un certain Romain (quel prénom aussi magnifique qu’une source cristalline japonaise dans la rosée de l’aube, surtout si Cobie Smulders s’y baigne) , sorte de clone d’Henri Leconte annoncé comme un grand séducteur et une certaine Angie,a qui semble-t-il le rôle de pétasse blonde physiquement intelligente soit attribué cette année.

L’émission marchera-t-elle ? On ne sait pas.Moi en fait je m’en fout.Remarque si Sasa fait un live ça peut être sympa.Ce qui est par contre surprenant ce sont parfois les destins de ceux qui en sortent.

La presse  à couverture à filles peu habillées à commencer par Entrevue s’est récemment faite écho du film porno tourné par une ex-candidate, Laly. La brune demoiselle a ainsi tourné son premier film pour adultes, notamment avec son compagnon qui s’est pudiquement cagoulé pour cacher son visage mais non corps…moins olé olé que son ex-fliquette de nana.

Plus soft mais tout de même assez axé sensuel et Secret Story,le clip signalé par Mry, de Laurent, autre ancien candidat à secret.L’homme a la caractéristique d’être prêtre Vieux-Catholique Mariavite, une scission de l’Eglise Catho apparemment plus libre sur les moeurs que celle du Vatican.La chose est marketée lourdingue-stylee un peu partout sur son site, avec des « Un prêtre prônant le port du préservatif !!! OOUUUUFFF !! » et des tenues où il pose torse nu, le regard bovin avec un gros crucifix sur la poitrine…le clip est à l’avenant où l’on mélange message religieux soft and peace et jolies filles sur la plage…tout ça fait un peu-beaucoup-vachement marketing mais si ça peut donner un visage un peu sympa au christianisme why not.Il est vrai qu’être chrétien et un peu détendu est, je le vois souvent, parfois vu comme incompatible par des légions de mal-informés (remarquez c’est vrai qu’il y en a aussi qui nous justifient pas mal le cliché!)

Laurent en concentrant sur son message dans le clip sans se laisser distraire pourrait même donner une nouvelle vigueur aux paroles de l’Ecclesiaste comme quoi il y a un temps pour aimer et un temps pour prier.Non là je déconne! Remarquez c’est vrai qu’avancer en chantant une chanson religieuse sans regarder les jolies filles sur la plage, cest un signe de foi. Et si il apprenait à chanter ce serait encore mieux pour répandre la bonne parole…mais c’est sympa de tenter.

 Faut-il réglementer davantage le port du voile intégral ? Le sujet a déchainé la passion ce jour sur mon profil Facebook où j’avait publié cet article de Libé. 

De quoi s’agit-il ?  Le député  communiste de Vénisissieux André Gerin a déposé une proposition de résolution visant à créer une commission d’enquête parlementaire sur le port, par certaines femmes musulmanes, de la burqa un tissu qui les recouvre entièrement laissant apparaître les yeux, à ne pas confondre avec le voile plus classique .

Le texte  a été cosigné par 58 députés de toutes tendances politiques, (3 PCF, 7 PS, 43 UMP, 2 NC, 3 non-inscrits ). Il prévoit la mise en place d’une commission de 30 membres. Elle serait chargée de «définir des propositions afin de lutter contre ces méthodes qui constituent une atteinte aux libertés individuelles sur le territoire national».La vision de ces femmes emprisonnées nous est déjà intolérable lorsqu’elle nous vient d’Iran, d’Afghanistan, d’Arabie Saoudite… Elle est totalement inacceptable sur le sol de la République française»

La présidente de Ni putes ni soumises, Sihem Habchi a réagi, «le droit des femmes n’est pas une affaire de centimètres de tissu mais la burqa est le symbole de l’oppression que subissent les femmes, il faut encourager le débat sur cette question». Après la loi de 2004 sur la laïcité, elle appelle à «rouvrir le débat et ce sera à chacun de se positionner sur la laïcité, sur la mixité». Le débat est vu d’un bon oeil par nombre d’associations musulmanes, qui rappellent que la burqa n’est pas une obligation fixée dans le Coran et donne une vision tronquée de la deuxiéme religion de France qu’est l’Islam.

 Loin d’être un simple signe religieux comme le peut être une main de Fatma,une étoile de David ou une croix huguenote, le voile intégral, comme le rappellent de nombreux théologiens musulmans n’a rien à voir avec la foi. Il a par contre une vraie relation avec une glaçante oppression d’une moitié de l’humanité, voire même de son ensemble. En enfermant ainsi les femmes, les hommes ne font en aucun cas progresser leur bonheur.Comme le dit fort bien Jérôme Leroy dans Causeur, la libération de tous passera par la liberté de vie de chacun et d’abord de chacune.

Curieuse droite locale. Lundi c’était séance du conseil du Grand Lyon. L’un des dossiers chauds portait sur l’A89 qui relie la Gironde à la Loire et sa liaison avec l’A6 (Paris-Lyon). Il s’agit de créer un grand axe de circulation.L’idée est bonne mais le tracé prévu, à savoir l’itinéraire entre La Tour-de-Salvagny et Limonest par la RN7 rajoute de l’encombrement, de la bagnole et de la pollution.De plus, comme le montre la carte ci-dessous (cliquez pour agrandir) issue de ce blog, les véhicules seraient incités à traverser Lyon pour faire au plus vite la liaison! Que de gaz d’échappement en perspective.

Les élus lyonnais de tous bords, depuis Michel Noir, ont toujours contesté ce tracé  et souhaitent un contournement plus au nord qui détourne le circulation de passage au lieu de la conduire dans les grandes zones d’habitation du Grand Lyon. Le département du Rhône, à majorité MODEM-UMP est également sur cette position. Le commissaire enquêteur qui a rendu les conclusions de l’enquête préalable est lui aussi sur cette position..

Et puis il y avait un ministre des transports bien connu qui était également opposé au plan actuel de liaison A89/A6: Dominique Perben, candidat UMP à la Mairie de Lyon aux derniéres municipales.

Le ministre des transports a changé et s’il se nomme aussi Dominique, a pour nom de famille Bussereau.Il ne partage pas l’pinion de son prédécesseur concernant le projet A6/A89. Le gouvernement a décidé de mettre en pratique le polluant tracé.On aurait pu croire qu’étant contre au département, s’étant prononcé contre à l’époque de Barre et de Noir, ayant fait campagne contre aux municipales, l’UMP au Grand Lyon allait se prononcer contre le projet gouvernemental, à l’instar des autres groupes, de gauche comme de droite.Eh ben non.L’UMP n’épargnera pas nos poumons et a renié ses précédentes positions en refusant de condamner le tracé qu’elle combattait il y a quelques mois…juste parce qu’il s’agit d’une décision gouvernementale.On appréciera l’inconstance idéologique et l’absence de sens de l’intérèt des habitants du Grand Lyon en la matiére…tout ça pour ne pas être d’accord avec Collomb…

De la peur, un peu, un peu beaucoup, dans le ventre, dans les tripes.Il n’est pas facile d’être européen en ces jours de grêve générale, de « ville morte » comme l’appelle l’opposition au (encore actuellement) président camerounais Paul Biya en ce début des années 90.

Je suis un jeune de la communauté française du Cameroun et nous vivons semi-cloitrés dans nos immeubles par peur des exactions.C’est un pays qui s’éveille, un continent, là où quelques temps plus tôt le président Mitterrand de la si lointaine mais si importante pour nous République Française, a plaidé à juste titre devant les dirigeants des pays d’Afrique de la zone d’influence française pour une démocratisation quelques temps plus tôt.

Pas de nuances face aux ressortissants de France, nous voilà, femmes, hommes, enfants, soumis au même soupçon xénophobe de nombre de manifestants; « vous les blancs vous empêchez la démocratie chez nous ».C’est comme ça au Cameroun. C’était pareil au même dans presque toute l’Afrique francophone.

Nous n’y sommes bien entendu en tant qu’individus, généralement pour rien.Arborer la nationalité de Voltaire, d’Aimé Césaire, d’Alexandre Dumas, celle tant désirée par Sébastien Gryphe ne fait pas de nous des coupables, surtout dans mes 13 ou 14 ans du moment. Mais pour la population, ici comme ailleurs emprunte aux pulsions.Nous portons les stigmates du néo-colonisateur qui manipulerait le système africain.Derrière sa généralisation hâtive, derrière les bagarres à faire au sein d’un pays que je reconnais aussi comme le mien, pointe hélas une certaine réalité glauque.

Il faut dire qu’à ces moments, qu’encore aujourd’hui même, il y a parfois quelques questions qui se posent sur le rôle que quelques-uns de nos compatriotes, au service de certains réseaux des diverses obédiences politiques de divers bords de la scène politique française, ont assuré et continuent à assumer à tout prix, y compris en cachant un génocide Rwandais (qui m’a été justifiée par un membre du MODEM du Rhône, j’espère peu représentatif de son mouvement,au nom de la France), y compris en assurant des complicités honteuses lors de la sanglante guerre civile au Congo.

Au bout de cela, une logique, celle de la Françafrique,thème inventé par un chrétien de gauche lyonnais François-Xavier Verschave, loin de résumer l’action et l’amour de nombre de français pour l’Afrique , mais qui reflétait une réalité sordide de gouvernance où intérêts français et étatiques africains n’allaient pas souvent de pair avec le bien-être des populations .Certes les américains, qui au même moment dénonçent ce genre de pratiques, ne sont pas des anges non plus.La guerre civile en Angola par exemple ou un certain soutien un temps au régime d’Apartheid en Afrique du Sud sont là aussi pour témoigner que notre République n’a pas le monopole du pire.

Certes aussi il y avait là aussi de l’excès parfois dans la paranoïa sur le rôle de la France dans le maintien d’un certain nombre de problèmes en Afrique, et Survie, ONG qui a par certains aspects, une certaine sympathie de ma part, était parfois pathétique à chercher la main de la France derrière chaque hoquet du continent noir.Il n’en reste pas moins que des représentants français et plus particulièrement d’un part de la droite lyonnaise prêtèrent parfois main forte à des élections aussi contestables que celle du dirigeant réac, sexiste et antisémite Ahmadinejad en Iran.

Que ce soit Christian Philip, lorsqu’il était député UMP de la 4e circonscription du Rhône vis à vis du « vote » des Togolais ou l’ex parlementaire (également UMP) Georges Fenech concernant la transparence des élections au Gabon, un frange de la droite lyonnaise a participé a cautionner des élections fort peu transparentes et équitables qui ne font pas honneur à leur statut de représentant de la République.Je me souviens en avoir longuement parlé avec le président de Survie lors du contre-G8 d’Evian, où j’étais enchainé avec lui pour symboliser les liens maintenant la dette des pays du sud.

A l’heure où Omar Bongo, fugure de la politique africaine, est enterré et avec lui tout un pan de l’histoire récente, brillante comme obscure, du continent, je me rappelle ainsi quelques effluves de ce que c’était d’être en ces temps-là un petit lyonnais amoureux d’Afrique, un français du contient originel qui si aujourd’hui encore, préfére le lion rouge sur fleuve et le drapeau bleu aux étoiles jaunes au tricolore. Je  portait, que je le veuille ou non, mais pas sans une fierté naive mais que je ne renie pas,même si certains en détruisaient honteusement et oh combien tragiquement le sens, le bleu-blanc-rouge sur mon front de teenager, à l’heure où pour le meilleur et pour le pire, ça ne faisait ni chaud ni froid à ceux de son âge vivant dans l’hexagone.

Deux éléments se carambolent de façon révélatrice ces temps-ci: d’une part la crise du lait, qui voit les producteurs se révolter contre le faible prix auquel est soumis le fruit de leur dur labeur, d’autre part l’argument fallacieux et protectionniste de l’UMP, rappelé cette semaine dans un intéressant courrier des lecteurs de Témoignage Chrétien, comme quoi une augmentation du pouvoir d’achat des plus modestes ne se traduirait par aucune création d’emploi, les pauvres ne se fournissant soi-disant qu’en produits étrangers-vilains-méchants-pas-créateurs-de-richesses.

Le conflit des laitiers rappelle une chose très simple, dénoncée depuis longtemps par des syndicats agricoles comme un MODEF (non il n’y a pas d’erreur de frappe) par ailleurs critiquable sur son ultra-productivisme: ce n’est pas la production agricole qui fait l’essentiel du prix et du bénéfice d’un produit mais la centrale d’achat.Ainsi, si en Avril, les agriculteurs n’étaient rémunérés que de 21 centimes par litre de lait, il était facturé un peu plus d’un euro pour une marque magasin, soit une différence d’un à quatre…et encore le petit commerçant de Gerland ou de la Guillotière est amené à le vendre encore plus cher que cela, ce fameux litre, puisque les centrales d’achat lui vendent quasiment au prix public des supermarchés et qu’il faut bien qu’il vive…bref les perdants sont les producteurs et les grands bénéficiaires sont les gros circuits de distribution, secteur certes important dans l’emploi mais en l’espèce un peu glouton…

Justement, justement, rappelons-nous de l’argument donné il y a peu par l’UMP: Il ne faut pas augmenter le pouvoir d’achat des plus modestes face à la crise: Ces cons de pauvres vont dépenser leur pécule dans des produits étrangers! Ca ne créera pas d’emploi !

On pourrait faire une première remarque: lorsque le gouvernement a contribué à l’explosion de la dette en arrosant les plus riches avec le bouclier fiscal, il ne leur a pas demandé la provenance de leurs achats! Le produit symbole du sarkozysme, la Rolex, n’est pas à proprement parler franco-français-coq-qui-chante.

D’autre part ce n’est pas seulement la production qui créé l’emploi mais l’échange.Un téléphone portable finlandais et produit en Asie se doit d’être acheminé, stocké, publicisé, buzzé, vendu, réparé en France et en Europe.Ce que les protectionnistes font mine d’oublier, c’est que la majeure partie du prix, comme dans le cas du lait, ne vient pas de la production mais du reste, du service.Le gouvernement, qui n’est pas d’une grande compétence en matière économique comme chacun sait, le sait pourtant.

Mais cet argument fallacieux et  protectionniste ne vient ni de la bêtise, ni de l’ignorance mais du refus pur et simple d’aider concrétement les plus modestes, de ne pas faire supporter aux seuls plus pauvres les problémes et de redistribuer un peu la richesse.

Le conseil national, la blogosphére engagée à gauche (là, là ,là ou là) et les sympathisants et militants socialistes se demandent comment refaire du PS une machine qui rassemble.

Certains sur l’aile gauche du parti demandent un virage vers plus de radicalité, oubliant que que si la pro-européenne liste europe écologie menée par un libéral-libertaire vomi par l’extrême-gauche a engrangé bien plus de voix que le NPA, le Front de gauche et Lutte Ouvriére, ce n’est pas un hasard…d’autres parlent conventions, changements,nouveaux postes et tambouilles, bref rien de trés sexy. Je pense d’ailleurs que c’est ça qui flingue le PS des fois ce côté un peu grisatre et formaté des gens. Essayez donc de sortir du moule!

Du coup l’électeur d’Europe écologie se dit « ah ben comme ça j’ai le socialisme plus l’écologie plus le fun ». Bref comme il va y avoir de l’introspection et du « ah ben j’avais raison » ou « tiens j’ai la vérité » pendant les semaines qui viennent, j’ai décidé de donner mes pistes à moi que j’ai pour refaire un PS plus mieux. Enfin sinon on pourrait faire un parti un peu plus convivial, avec moins de querelles de personnes et des propositions précises comme nous le faisons au niveau local, mais ce serait trop dur.Mais moi aussi je veux apporter ma pierre à ces joies en perspective! Allons-y pour les propositions!

 1-S’occuper des vraies causes de l’injustice.Par exemple comment se fait-il que le chiot sans voix à yeux peinturlurés Soan aie gagné la Nouvelle Star hier ? Hein? Y’a pas magouille de la part du trust M6 dont l’actionnaire majoritaire est le puissant RTL Group ? Socialistes unissons-nous contre les manœuvres des trusts ! Rassemblons Camilla Jordana, Maria Paz, Leila, Damien et Yasmina, qui elle aurait mérité d’aller plus loin, face  à l’injustice !

 2-Aller recruter du côté du First et de l’AKGB (ou le Costes pour ceux qui vivent dans des succursales de Lyon). Ca manque de beaux mecs et de belles nanas en politique.Si on est les seuls à en avoir un certain nombre ça pourra le faire.Et pour le First ce sera l’occasion agréable de voir si le changement de nom a affecté l’hôtel d’à côté et a fait évoluer le confort des chambres. 

3-Faire notre danse de l’été. La Macarena et la Soca dance n’ont cas bien se tenir! Le probléme c’est que je suis pas très enthousiaste à l’idée de voir le bureau national en bikini! Mais je danserais bien un zouk avec Bernadette Laclais.

4-Faire sortir Martine Aubry avec Patrick Dempsey et Montebourg avec Katherine Heigl. Il faut bien qu’il y ai parfois d’autres politiques que Sarkozy et Carla dans Paris Match.

5-virer tous les vieux cons poussiéreux qui n’ont que le mot socialisme et solidarité à la bouche et nous font chier avec des anecdotes emmerdantes sur l’union de la gauche dans les seventies mais se comportent complétement à l’inverse.Ahy non trop de boulot et en plus c’est une proposition sérieuse.Hors sujet Blachier.

6-Déplacer le siége du PS à Lyon. Y’a pas un seul restau correct et pas cher autour de Solférino.Forcément la faim et les problèmes de digestion ça rend agressif et ça provoque des conflits.Et un Lyon-Paris ça douille en plus.

7-Faire une grande pétition pour dire que la guerre c’est mal et que le SIDA on est contre.Mais là on marche sur les plate-bandes du MODEM.

8-Essayer de comprendre contre quoi Gaetan Gorce est énervé depuis toutes ces années. Si ça se trouve il s’est juste brûlé en retirant un gratin du feu.

9-Faire faire une course à Jack Lang, Manuel Vall, Martine Aubry, Ségolène Royal et Serge Godard en Jimmy Cho pour déterminer qui est le chef. On verra qui est vraiment motivé. Pourquoi Serge Godard? Parce qu’il est Maire de Clermont-Ferrand et qu’aprés une nouvelle défaite en finale de son équipe de rugby, un malheur n’arrive jamais seul.

Le nombre de députés sarkozystes plus élevé que prévu dans le sud-est pourrait faire une victime collatérale inattendue: Lionel Lassagne, le vice-président du conseil général du Rhône et responsable de l’UMP dans la 3e circonscription du Rhône qui englobe le nord du 7e, une part du 3e et du 8e.

Si en effet l’homme, qui fut directeur de campagne de Perben, s’est emparé de la présidence de l’UMP locale au détriment de Laure Dagorne il y a quelques mois, c’est notamment dans le but d’être le candidat sarkozyste aux prochaines législatives.Il espère ainsi ravir le siège du député PS Jean-Louis Touraine, élu aux dernières législatives après des décennies de domination de la droite. Le contrôle du secteur au sein du parti lui assure de bonnes chances de pouvoir porter les couleurs UMPistes.Pour rassembler son camp, l’homme, qui s’était illustré il y a quelques années en demandant le retour des voitures sur les berges du Rhône, n’hésite d’ailleurs pas à faire des fois dans le sectaire pour flatter le militant de base.Vieille méthode bien connue mais souvent efficace.

Seulement l’élection de Nora Berra comme députée européenne change un peu la donne. La dame, qui fut tête de liste de Perben dans le huitième arrondissement a en effet pris du poids politique depuis ces dernières 24 heures. D’ailleurs ses amis, sur les commentaires de ce blog comme ailleurs, notamment un peu partout sur les sites des journaux lyonnais (là par exemple), la voient déjà justement elle aussi porter les couleurs de l’UMP aux prochaines législatives, dans la même circonscription que celle convoitée par son confrère Lionel Lassagne.Elle a d’ailleurs déjà affronté Touraine aux municipales dans le 8e, avec fort peu de succès.Il lui faudrait par contre choisir entre parlement européen et national en cas de victoire…

Pour ma part je la connais mal, je me garderait bien de la juger. Ceci dit il n’est pas besoin de fouiller pour que nombre d’élus et d’adhérents UMP évoquent, selon eux, une absence de présence sur le terrain ou de travail en général.Les plus anciens prétendent qu’elle n’a jamais ou presque siégé lorsqu’elle était élue de Neuville entre 2001 et 2008 avant de se tourner vers Lyon…protégez-moi de mes amis…

Mais quoi qu’il en soit, malgré ce type d’avis, Nora Berra pourrait également jouer de cet atout européen en plus du critére de diversité fort prisé ces temps-ci. Ca ne ferait pas bien sûr les affaires de Lassagne qui doit de plus faire face à une cantonale dans quelques temps.D’autant que devancée dans le 7e par les listes Cohen-Bendit, l’UMP ne fait pas un trés bon score face au total des gauches dans la circonscription.

Quelques points, jetés à chaud, qui me sont venus en fin du live-blogging de la note précédente (merci aux nombreuses visites d’ailleurs, mon compteur a explosé même si il y a eu relativement peu de commentaires vos mails de commentaires et d’encouragement m’ont fait plaisir ) sur le résultat des élections de ce soir.Brut sans relecture.Bonne nuit.

-L’électorat est changeant.Mais il y a un électorat qui se promène entre le PS, les verts et un petit peu le MODEM qui est européen, libertaire, sensible aux questions de société et soucieux d’une vraie justice sociale. Le parti de l’avenir sera celui qui saura incarner celà également.Tant mieux c’est également ma conviction politique que d’être social, européen et libertaire.

-Le vote Europe écologie semble pour partie être un vote d’un instant.Il vient toutefois, 4 ans après le funeste résultat du référendum constitutionnel, de donner quelque chose de rassurant:oui on peut, en étant profondément européen et en faisant une campagne européenne et non franco-française de gagner.Je pense également que le score de la liste est d’abord et surtout celui de Daniel Cohn-Bendit.

-Le septième arrondissement de Lyon, en plus d’être un lieu adorable est un endroit vraiment spécial:La gauche y est largement en tête et la liste de Cohen-Bendit bat l’UMP! Ca doit pas être si fréquent en France même si le 1er et le 4e nous emboitent le pas. Que cela vienne d’une droite pas terrible cela est possible mais c’est surtout du à un quartier qui s’ancre à gauche depuis quelques années et qui est aussi celui, signe léger mais révalteur qui a le plus de citoyens qui utilisent les circuits courts de distribution de légumes bio à l’instar des AMAP!

Que va devenir le MODEM, lui qui vit sur une vague médiatique depuis les présidentielles a connu un stop ce soir?Europe Ecologie risque de voler son rôle de coqueluche de la presse,de fashion party à une organisation qui comporte certes quelques personnes sympas mais qui n’arrive pas à finir son côté ambigu, à se départir d’un certain populisme latent dont les derniers propos de Bayrou n’ont été que la face la plus médiatisée… Va-t-il rebondir?Evoluer?Enfin trancher?

Le PS, mon parti, qui reste de justesse le premier parti d’opposition, a un problème de plus en plus fort:Grosso-modo ses idées conviennent à énormément de gens en général mais ses querelles qui sont plus médiatisées que celles des autres lassent.Et puis le parti manque parfois de goût, d’items qui font rêver ou adhérer.Du coup son électorat va se promener un peu partout.Du coup la technocratie, la haine, mange le reste.Quel gâchis.Il suffirait de si peu, d’autant que nos réussites locales sont là pour prouver nos qualités.

L’UMP aurait tort de se réjouir.D’ailleurs ce soir sur Lyon, aucun candidat de de droite à la députation n’aurait souhaité avoir un premier tour de cette composition en cas de scrutin législatif…Se retrouver à  30% sans réserves avec une gauche aussi forte ne laisserait que peu de chances aux candidats de la majorité présidentielle de trouver un siège à l’assemblée nationale.La droite est unie mais minoritaire