• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

A décanter | romainblachier.fr


Trois évènements le week-end dernier dans la sphère de la famille socialiste:La fête de la rose de Frangy avec Arnaud Montebourg,le discours de Melle de Ségolène Royal et les Gracques qui tenaient leur première réunion de travail.

Au risque de surprendre certains et sans le moins du monde tomber dans le consensus mou, je trouve que les trois montrent des choses trés prometteuses pour l’avenir de la gauche.Je suis habituellement atterré par ce qui se pratique à l’orée des universités d’été du PS mais cette année semble être d’un cru plus intéressant, même si il mérite sans doute d’être décanté pour voir ce qui va en ressortir dans quelques temps.

Commençons par l’initiative d’Arnaud Montebourg de poser une rénovation générationelle et de prôner un certain dépassement des clivages habituels.Celà faisait d’ailleurs longtemps que le député de Saone-et-Loire n’avait pas pris une initiative que je trouve louable, ce qui n’excluait ni estime ni sympathie pour certains représentants de son courant dans le Rhône (d’ailleurs pour un compte-rendu un peu

déjanté de Melle, je vous recommande ce billet ) ni le fait que j’ai trés vite adhéré aux grands principes de la Convention pour la 6e République.

Si le type de propos qu’il a tenu n’est pas nouveau, le geste de faire une tribune de rassemblement de diverses personnalités d’une génération qui peine à voir son travail reconnu dans le parti est

intéressant.

Il est certes à suivre,à voir, à observer, ce genre d’idée pouvant tout simplement être le simple prélude à un nouveau type de groupement interne, sans poser jusqu’au bout la question de la rénovation et de la place nécessaire de toutes les générations au sein du parti mais la

chose est à regarder avec une bienveillante attention.

Continuons par le discours de Melle de Ségolène Royal.Certes il a sans nul doute trop été tourné vers la cuisine interne du PS, certes il fut sans doute parfois encombré d’enfoncage de portes ouvertes, certes il y a aussi toujours des phrases au lyrisme parfois un peu creux.

Mais le fond du discours affleura aussi en propositions intéressantes comme un small business act qui

permettrait à un plus grand nombre de monter son entreprise sans avoir ses parents derrière ou une fortune personnelle ou devoir faire HEC.La pensée demandera à être précisée et le discours à emprunter moins aux grandes formules lyriques et à la politique interne du parti mais les quelques petits points de fond posés sont eux aussi à suivre avec une attention intéressée, l’orientation générale semblant aller vers un

désir de rénovation idéologique sociale-démocrate.

Finissons par les Gracques.Un beau plateau avec notamment Philipe Val, François Chéréque ou Michel Rocard, auquel je n’ai pu hélas assister.Ceux-ci ont mené des débats intéressants sur le fond et

sans tabou, chose qui devient trop rare à gauche.Le sondage qu’ils ont fait réaliser

a aussi le mérite de montrer une demande des électeurs de gauche vers une pensée socialiste moins dogmatique.Espérons seulement qu’entrainés par le désir de tout changer,de vouloir faire « modernes » ou simplement pris par une certaine sociologie du club, ils ne perdent pas de vue certains intérêts nécessaires des plus démunis et des plus précaires…Là aussi la démarche initiée est à suivre avec sympathie

mais vigilance.

» Flux RSS des commentaires Choisir une catégorie ABCédaire politique  (12) commerçants et artisans de Lyon  (6) Cultures et loisirs  (647) En France et dans le Monde  (1028) Les photos de Thanh  (8) Lyon  (1057) Mes chroniques presse  (12) Mon meilleur ami  (8) Non classé  (81) Spiritualité  (134) Viens squatter chez moi  (28)

A décanter | romainblachier.fr


Trois évènements le week-end dernier dans la sphère de la famille socialiste:La fête de la rose de Frangy avec Arnaud Montebourg,le discours de Melle de Ségolène Royal et les Gracques qui tenaient leur première réunion de travail.

Au risque de surprendre certains et sans le moins du monde tomber dans le consensus mou, je trouve que les trois montrent des choses trés prometteuses pour l’avenir de la gauche.Je suis habituellement atterré par ce qui se pratique à l’orée des universités d’été du PS mais cette année semble être d’un cru plus intéressant, même si il mérite sans doute d’être décanté pour voir ce qui va en ressortir dans quelques temps.

Commençons par l’initiative d’Arnaud Montebourg de poser une rénovation générationelle et de prôner un certain dépassement des clivages habituels.Celà faisait d’ailleurs longtemps que le député de Saone-et-Loire n’avait pas pris une initiative que je trouve louable, ce qui n’excluait ni estime ni sympathie pour certains représentants de son courant dans le Rhône (d’ailleurs pour un compte-rendu un peu

déjanté de Melle, je vous recommande ce billet ) ni le fait que j’ai trés vite adhéré aux grands principes de la Convention pour la 6e République.

Si le type de propos qu’il a tenu n’est pas nouveau, le geste de faire une tribune de rassemblement de diverses personnalités d’une génération qui peine à voir son travail reconnu dans le parti est

intéressant.

Il est certes à suivre,à voir, à observer, ce genre d’idée pouvant tout simplement être le simple prélude à un nouveau type de groupement interne, sans poser jusqu’au bout la question de la rénovation et de la place nécessaire de toutes les générations au sein du parti mais la

chose est à regarder avec une bienveillante attention.

Continuons par le discours de Melle de Ségolène Royal.Certes il a sans nul doute trop été tourné vers la cuisine interne du PS, certes il fut sans doute parfois encombré d’enfoncage de portes ouvertes, certes il y a aussi toujours des phrases au lyrisme parfois un peu creux.

Mais le fond du discours affleura aussi en propositions intéressantes comme un small business act qui

permettrait à un plus grand nombre de monter son entreprise sans avoir ses parents derrière ou une fortune personnelle ou devoir faire HEC.La pensée demandera à être précisée et le discours à emprunter moins aux grandes formules lyriques et à la politique interne du parti mais les quelques petits points de fond posés sont eux aussi à suivre avec une attention intéressée, l’orientation générale semblant aller vers un

désir de rénovation idéologique sociale-démocrate.

Finissons par les Gracques.Un beau plateau avec notamment Philipe Val, François Chéréque ou Michel Rocard, auquel je n’ai pu hélas assister.Ceux-ci ont mené des débats intéressants sur le fond et

sans tabou, chose qui devient trop rare à gauche.Le sondage qu’ils ont fait réaliser

a aussi le mérite de montrer une demande des électeurs de gauche vers une pensée socialiste moins dogmatique.Espérons seulement qu’entrainés par le désir de tout changer,de vouloir faire « modernes » ou simplement pris par une certaine sociologie du club, ils ne perdent pas de vue certains intérêts nécessaires des plus démunis et des plus précaires…Là aussi la démarche initiée est à suivre avec sympathie

mais vigilance.

» Flux RSS des commentaires Choisir une catégorie ABCédaire politique  (12) commerçants et artisans de Lyon  (6) Cultures et loisirs  (647) En France et dans le Monde  (1028) Les photos de Thanh  (8) Lyon  (1057) Mes chroniques presse  (12) Mon meilleur ami  (8) Non classé  (81) Spiritualité  (134) Viens squatter chez moi  (28)