• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

romainblachier.fr Page 6 de 285 De la politique, du travail, des loisirs, de l'actualité sérieuse et légére et du Lyon romainblachier.fr | Page 6

Je reproche suffisamment aux politiciens de l’opposition lyonnaise, quel que soit leur bord, de ne jamais être dans le projet pour ne pas parler de leurs propositions.

Témoin ce jour, le candidat du Front National Christophe Boudot a donc suggérè de dépenser l’argent des contribuables lyonnais pour que les policiers municipaux, en charge notamment de la circulation et de la verbalisation des contrevenants, soient équipés de caméras …

N’y a-t-il pas autre chose à faire de l’argent des contribuables que de filmer les voitures à verbaliser ?

Par exemple, comme nous le faisons, comme nous continuons à le faire, en faisant baisser l’insécurité de Lyon avec la présence de policiers municipaux sur le terrain, avec un travail renforcé avec la préfecture, dans la complémentarité entre une force municipale de qualité et les policiers nationaux, avec la vidéo-protection? En ces périodes de manque de respect, même si l’insécurité baisse dans notre ville, du chemin reste toujours à faire dans certains quartiers et nous continuerons à le faire.

Mais ce n’est pas en dépensant près d’un demi-million d’euros (avec un coût unitaire compris entre 750 et 1500 euros) d’argent des lyonnais pour acheter des caméras portatives afin de filmer les automobilistes récalcitrants que se trouve une solution.

C’est pourtant ce que propose le FN. Qui dans le même temps est résolument hostile à une politique de modes de transports moins polluants.

Il faut être rude avec les délinquants et les causes de délinquance. Et se donner les moyens. Pas les gaspiller.

ps: la place, qu’on équipe de moyens de filmer la police en opération face aux criminels et aux délinquants de tous poils. Là ce serait justifié mais mettre des moyens des contribuables à filmer le fait de mettre une amende sur une voiture, franchement c’est absurde..

Ca va être la guerre sur Lyon Mag à coup de ‘allez tous voter pour un tel ou un tel, ça nous fera de la pub’, d’adresses IP plus ou moins cachées pour voter plusieurs fois, d’épouvantables guerres en tous genre.Le fiel et le sang (virtuel)vont couler !

De quoi je parle? Du sondage effectué par mes amis de Lyon Mag pour désigner la lyonnaise ou le lyonnais de l’année. On ne peut voter que pour une de ces étoiles mais j’ai quand même décidé de faire des catégories et des choix.Certaines étoiles ayant, qu’on soit d’ailleurs avec ou pas, pâli depuis 2012, comme Frigide Barjot, marginalisée au sein de sa propre mouvance.

Sont nominés: Emmanuel Imberton
Jean-Michel Aulas Gérard Collomb Michel Havard Georges Fenech Alexandre Astier Alessandra Sublet Woodkid Etienne Tête Christophe Boudot Najat Vallaud-Belkacem Clément Grenier Jean-François Carenco Nathalie Perrin-Gilbert Frigide Barjot Brahim Zaibat Philippe Barbarin Mélina Robert-Michon Danielle Chuzeville Laurent de la Clergerie.

Côté musique, Woodkid même si je n’ai pas apprécié son album pour ma part, me semble avoir toute légitimité. Il est hélas le seul nominé du domaine. On aurait pu rajouter Dj Fly, champion du monde des Djs. Ou Gesaffelstein. Ou dans un autre registre musical, celui des homélies et du spirituel, qu’on soit d’accord avec lui ou pas, la forte personnalité de Monseigneur Barbarin dont la santé a hélas inquiété lors des JMJ.

Il y a par ailleurs, dans les nominations de toutes les chapelles , de quoi satisfaire tous les bords politiques. Mais si on peut légitimement dire que Gérard Collomb, comme chaque année, aura marqué Lyon, on se demande pourquoi Boudot le leader du FN y est convié? Encore largement inconnu, celui-ci n’a rien proposé et rien dit. Au moins, même si il ne brille pas non plus, son compère UMP a au moins remporté une primaire. Et puis chaque année,  en quelques sortes, Collomb pourrait remporter le titre de lyonnais de l’année.En prenant la dimension nationale, bien évidemment Najat y a également une place majeure !

Côté entreprise, comme en musique, peu de noms, c’est dommage (à par celui d’Aulas, un peu particulier) c’est celui de Laurent de la Clergie.Mais quel nom et quelle réussire! Une entreprise de qualité (je tape d’ailleurs le présent billet sur un ordinateur LDLC que j’ai acquis l’année passée) et des entrepreneurs qui soutiennent l’écosystème local. Laurent, comme lors de beaucoup de tours de calendriers précédents, pourrait être lyonnais de l’année. Il y a bien sûr l’excellent Imberton mais il est nominé comme président de la chambre de commerce tout récemment élu. Un peu tôt pour tirer un bilan annuel.

Côté sport Jean-Michel Aulas bien sûr, Clément Grenier ou Mélina Robert-Michon. Aulas et Grenier n’ont pas besoin de reconnaissance,ils ont déjà celle de tous les lyonnais. Mélina, elle brille dans une discipline peu médiatisée et dans lequel elle a cumulé les exploits dans l’effort.

Cliquez sur le lien pour voter pour qui vous voulez pour le lyonnais de l’année


Si vous voulez découvrir ou ou vous souvenir des images, des photos de la fête des lumières 2013, je ne peux que vous conseiller fortement la vidéo sortie ce matin et réalisée par le talentueux David Heang, également auteur du cliché ci-dessus, avec une bande-son très lyonnaise puisque issue d’une chanson de Woodkid. Photographies, vidéos et sons de la fête des lumières 2013

Un peu moins de 3 minutes 30 pour en prendre plein les yeux. Merci à Thanh autre ami des photographies pour m’avoir signalé ce petit bijou d’images de la fête des lumières 2013. A voir ci-dessous.

Meeting jeudi soir des opposants à l’égalité des droits entre tous les couples et mélange des invités entre l’extrême-droite radicale et les candidats UMP de Lyon dont Michel Havard.

Contre ces envies douteuses des candidats de l’UMP et du FN lyonnais de créer des catégories de citoyens à plusieurs vitesses, Lyonnais hétéros, Lyonnais bis, Lyonnais homos, de gauche, de droite, d’ailleurs, nous sommes tous des acteurs de la construction de notre ville. Et voulons tous y apporter notre énergie.

C’est le sujet de ma chronique cette semaine dans Lyon Mag, que vous pouvez consulter d’un clic, intitulée ‘Et si au lieu d’utiliser certains Lyonnais comme boucs émissaires, on parlait de Lyon ?‘

La grande semaine du commerce ce sera cette année du 1er au 10 Avril.Avec 375 000 tickets à gratter distribués chez plus de 2000 commerçants, du 1er au 10 avril, les commerces de proximité des territoires de la CCI de Lyon en partenariat avec le Groupe Progrès, Direct Matin Lyon Plus aux clients du commerce de proximité la possibilité de gagner des voyages et de nombreux lots.

Il est également possible aux unions commerciales et commerçants de postuler aux lauriers du commerce qui récompense de nombreux talents entre les étalages de marché, l’innovation, les reprises, le dynamisme etc…
On peut déclarer dés maintenant son envie de concourir
sur le site (même si la page d’inscription aurait mérité un peu plus de détail) !

Les prix seront remis au cours de la nuit du commerce jeudi 10 avril. Plus d’information sur la semaine du commerce lyonnais sur le site Grande Semaine du Commerce.

Depuis plusieurs jours, l’article 13 du projet de loi programmation militaire suscite des réactions indignées sur la toile.

Indignation tardive, même si je la partage, puisque le projet, comme le souligne d’ailleurs Brice Lacourieux, est à sa seconde lecture au sénat et est en cours depuis cet été. Et indignation s’adressant plus aux médias qu’à ceux qui votent la loi et sur lesquelles on pourrait pourtant peser.

Dans ce débat, les députés et sénateurs, certes loin d’être tous compétents en la matière, étant tout de suite cornérisés dans la zone de ‘ceux qui comprennent rien’ et donc avec lesquels on ne peut travailler pour qu’ils votent autre chose. Cette incompréhension entre les parlementaires et « l’opinion publique numérique » n’est hélas pas nouvelle même si je sens pour ma part des frémissements de progrès.

Sur le fond, oui cette loi comporte  de vrais dangers. Pierre Col en parle très bien.Et, contrairement à d’autres, il a lu le texte. Attentivement. Et il a raison.

Mais ce texte comporte aussi, des avancées sur les libertés numériques notamment sur le cadre juridique de la géolocalisation. Et au cours du débat et du vote de la loi hier on a vu certains sénateurs, qu’ils soient ou non réellement au fait du sujet (c’est bien le problème) , se prononcer sincèrement pour le texte dans cette logique là.

Pourtant, ne leur en déplaise,   l’autorisation de captage de données en temps réel sans l’aval d’un juge constitue une vraie juridiction d’exception. Et est inacceptable lorsque que nous lisons le texte qui a été voté hier par des sénateurs de droite et de gauche.

Le conseil national du numérique a bien eu raison de montrer ses réserves et de prôner une large concertation et davantage de réflexion sur un sujet si grave.

Pourtant lorsque l’on regarde le contenu de la loi et qu’on est utilisateur des services de Google, certaines similitudes sautent aux yeux: l’article 13 est déjà appliqué à un grand paquet d’internautes sans que grand monde trouve à redire. Nicolas Jegou souligne ce paradoxe:

L’heure est grave !  Il faut arrêter de dénoncer l’exploitation par des boîtes privées en étant encore plus scandalisés quand c’est l’Etat qui nous espionne. Il serait temps de penser à se mobiliser pour que les braves gens arrêtent de diffuser n’importe quoi.  L’Etat peut suivre mes conversations par mail avec ma mère, ma famille et mes copains. Il apprendra que j’ai une mère, une famille et des copains. Par contre, s’il pouvait savoir quand des pédophiles, des terroristes et d’autres nuisibles agissent, ça pourrait servir à des causes plus nobles. S’il pouvait utiliser ça pour arrêter des trafiquants de drogue, d’armes ou de bière aux OGM, nous pourrions les bénir. 

Oui Nicolas a raison, il faut aussi réfléchir aux données que nous diffusons.

Mais ayons aussi une réflexion sur les outils. Un exemple, un seul parmi d’autres:

L’article 13 amène à  la modification de l’article L. 241-2 du code de la sécurité intérieure, envisageant « les interceptions de correspondances émises par la voie des communications électroniques ayant pour objet de rechercher des renseignements intéressant la sécurité nationale, la sauvegarde des éléments essentiels du potentiel scientifique et économique de la France, ou la prévention du terrorisme, de la criminalité et de la délinquance organisées et de la reconstitution ou du maintien de groupements dissous en application de l’article L. 212-1.  »

Si vous avez une boite Gmail, c’est EXACTEMENT ce qui vous arrive déjà.

Sauf que vous remplacez la France par les USA. D’ailleurs l’usage de Gmail, qui est constamment surveillé par des scientifiques américains au nom des intérêts de leur pays, est désormais interdit dans tous les laboratoires de recherche raisonnables. Par exemple l’Université Lyon 1 a interdit l’usage de Gmail pour ces raisons. Ok on a le choix d’utiliser autre chose que Facebook ou le mail de Google mais la quasi-totalité des services grands publics que fournissent les géants US est soumise à des lois particulièrement strictes, encore plus dures que ce qui a été voté hier et depuis le Patriot act. Aux Etats-Unis les défenseurs de la liberté numérique s’en indignent d’ailleurs fortement. En France, même si des voix s’élèvent, on reste, comme le dit Denis Szalkowski, très naïfs. Tiens vous avez déjà vu un juge US vous passer un coup de fil avant de fouiller vos données stockées chez Google? Pas moi. Et personne. Pourtant chaque jour des internautes sont sujets à des examens des données concernant leur Gmail sans le savoir. Il est d’ailleurs amusant de voir Benoit Tabaka, qui représente aujourd’hui les intérêts de Google en France, s’opposer à l’article 13…

Alors faut-il,  se dire « de toute façon comme on est espionné illégalement il faut légaliser ? ». Non. Mais attention: si cette loi est trop floue, trop large et donc à combattre, l’Etat français doit aussi avoir un cadre juridique pour mener des actions contre la pédophilie, les criminels, les trafics. Là aussi il est très surprenant de voir que certains semblent moins gênés d’intrusions pour des raisons marketing que pour sauver des gosses...On a un vrai problème en France des fois.

Reste que cette loi à laquelle je m’oppose moi aussi, est une survivance d’un archaïsme: deux univers voire trois, la défense, les parlementaires d’une part, l’opinion publique numérique d’autre part, n’ont pu se rencontrer sur le sujet, les premiers accouchant d’une loi vague et dangereuse. Les second devant s’inquiéter aussi plus souvent de leurs libertés (mais aussi de leurs responsabilités) et pas seulement quand c’est le vilain-méchant Etat qui s’en mêle.

Une intox, une fausse rumeur, un hoax circule à Roanne au sujet de Kosovars.

La fausse info, dont l’origine est inconnue, est régulièrement transmise par des personnes plus ou moins bien intentionnées, généralement proches du FN de l’opposition UMP ou de la liste UMP dissidente ou ayant prise cette fausse information au sérieux jouant sur la peur du kosovar.

Cette fausse rumeur est ainsi formulée et porte sur une supposées invasion massive de Kosovars à l’hôtel relais de Roanne et l’entreprise Flex

« Mme la Maire de Roanne, dans sa grande générosité « socialiste » a réquisitionné les chambres de l’hôtel RElais de Roanne (sur le bord de la RN7 à hauteur de St Romain la Motte)-note de ma part: l’Hôtel n’a enregistré aucune réservation de ce type – pour loger des Kosovars… jusque là rien de bien extraordinaire (sauf à considérer que c’est le contribuable du coin qui paie !…) Les employés de l’entreprise FLEXnote de ma part: qui n’ont jamais constaté ceci ni aucun kosovar– ont eu la grande surprise, un beau matin, de constater la disparition de tout le matériel informatique… envolé….les gendarmes après enquête…. et futés comme ils sont, ont retrouvé tout le matériel ?…..
Avez-vous deviné où ?
Ils n’ont eu que la route à traverser… le matériel était réparti équitablement dans les chambres de l’hôtel !…-note de ma part vu qu’il n’y eu ni vol ni aucun kosovar cela doit être dur-
Nous vous laissons le soin de conclure… ou pas ! »

Fausse rumeurs sur des supposés voleurs kosovars chez Flex hébergés au relais de Roanne

Du coup, devant une fausse rumeur qui enfle sur ces supposés Kosovars, la Maire de Roanne Laure Déroche porte plainte pour diffamation. Elle n’est pas la seule mairesse de gauche victime de fausses rumeurs, d’intox et de désinformation: La Maire de Niort a eu aussi à porter plainte sur une intox comparable.Certains proches de l’opposition ou simples farceurs semblent manquer d’imagination et sortent donc la rumeur infondée du kosovar voleur…. Un débat sur l’avenir d’une ville mérite d’autres propos que des fausses rumeurs et de l’intox sur des supposés voleurs Kosovars à l’Hôtel Relais de Roanne et l’entreprise Flex.

romainblachier.fr Page 6 de 285 De la politique, du travail, des loisirs, de l'actualité sérieuse et légére et du Lyon romainblachier.fr | Page 6

Je reproche suffisamment aux politiciens de l’opposition lyonnaise, quel que soit leur bord, de ne jamais être dans le projet pour ne pas parler de leurs propositions.

Témoin ce jour, le candidat du Front National Christophe Boudot a donc suggérè de dépenser l’argent des contribuables lyonnais pour que les policiers municipaux, en charge notamment de la circulation et de la verbalisation des contrevenants, soient équipés de caméras …

N’y a-t-il pas autre chose à faire de l’argent des contribuables que de filmer les voitures à verbaliser ?

Par exemple, comme nous le faisons, comme nous continuons à le faire, en faisant baisser l’insécurité de Lyon avec la présence de policiers municipaux sur le terrain, avec un travail renforcé avec la préfecture, dans la complémentarité entre une force municipale de qualité et les policiers nationaux, avec la vidéo-protection? En ces périodes de manque de respect, même si l’insécurité baisse dans notre ville, du chemin reste toujours à faire dans certains quartiers et nous continuerons à le faire.

Mais ce n’est pas en dépensant près d’un demi-million d’euros (avec un coût unitaire compris entre 750 et 1500 euros) d’argent des lyonnais pour acheter des caméras portatives afin de filmer les automobilistes récalcitrants que se trouve une solution.

C’est pourtant ce que propose le FN. Qui dans le même temps est résolument hostile à une politique de modes de transports moins polluants.

Il faut être rude avec les délinquants et les causes de délinquance. Et se donner les moyens. Pas les gaspiller.

ps: la place, qu’on équipe de moyens de filmer la police en opération face aux criminels et aux délinquants de tous poils. Là ce serait justifié mais mettre des moyens des contribuables à filmer le fait de mettre une amende sur une voiture, franchement c’est absurde..

Ca va être la guerre sur Lyon Mag à coup de ‘allez tous voter pour un tel ou un tel, ça nous fera de la pub’, d’adresses IP plus ou moins cachées pour voter plusieurs fois, d’épouvantables guerres en tous genre.Le fiel et le sang (virtuel)vont couler !

De quoi je parle? Du sondage effectué par mes amis de Lyon Mag pour désigner la lyonnaise ou le lyonnais de l’année. On ne peut voter que pour une de ces étoiles mais j’ai quand même décidé de faire des catégories et des choix.Certaines étoiles ayant, qu’on soit d’ailleurs avec ou pas, pâli depuis 2012, comme Frigide Barjot, marginalisée au sein de sa propre mouvance.

Sont nominés: Emmanuel Imberton
Jean-Michel Aulas Gérard Collomb Michel Havard Georges Fenech Alexandre Astier Alessandra Sublet Woodkid Etienne Tête Christophe Boudot Najat Vallaud-Belkacem Clément Grenier Jean-François Carenco Nathalie Perrin-Gilbert Frigide Barjot Brahim Zaibat Philippe Barbarin Mélina Robert-Michon Danielle Chuzeville Laurent de la Clergerie.

Côté musique, Woodkid même si je n’ai pas apprécié son album pour ma part, me semble avoir toute légitimité. Il est hélas le seul nominé du domaine. On aurait pu rajouter Dj Fly, champion du monde des Djs. Ou Gesaffelstein. Ou dans un autre registre musical, celui des homélies et du spirituel, qu’on soit d’accord avec lui ou pas, la forte personnalité de Monseigneur Barbarin dont la santé a hélas inquiété lors des JMJ.

Il y a par ailleurs, dans les nominations de toutes les chapelles , de quoi satisfaire tous les bords politiques. Mais si on peut légitimement dire que Gérard Collomb, comme chaque année, aura marqué Lyon, on se demande pourquoi Boudot le leader du FN y est convié? Encore largement inconnu, celui-ci n’a rien proposé et rien dit. Au moins, même si il ne brille pas non plus, son compère UMP a au moins remporté une primaire. Et puis chaque année,  en quelques sortes, Collomb pourrait remporter le titre de lyonnais de l’année.En prenant la dimension nationale, bien évidemment Najat y a également une place majeure !

Côté entreprise, comme en musique, peu de noms, c’est dommage (à par celui d’Aulas, un peu particulier) c’est celui de Laurent de la Clergie.Mais quel nom et quelle réussire! Une entreprise de qualité (je tape d’ailleurs le présent billet sur un ordinateur LDLC que j’ai acquis l’année passée) et des entrepreneurs qui soutiennent l’écosystème local. Laurent, comme lors de beaucoup de tours de calendriers précédents, pourrait être lyonnais de l’année. Il y a bien sûr l’excellent Imberton mais il est nominé comme président de la chambre de commerce tout récemment élu. Un peu tôt pour tirer un bilan annuel.

Côté sport Jean-Michel Aulas bien sûr, Clément Grenier ou Mélina Robert-Michon. Aulas et Grenier n’ont pas besoin de reconnaissance,ils ont déjà celle de tous les lyonnais. Mélina, elle brille dans une discipline peu médiatisée et dans lequel elle a cumulé les exploits dans l’effort.

Cliquez sur le lien pour voter pour qui vous voulez pour le lyonnais de l’année


Si vous voulez découvrir ou ou vous souvenir des images, des photos de la fête des lumières 2013, je ne peux que vous conseiller fortement la vidéo sortie ce matin et réalisée par le talentueux David Heang, également auteur du cliché ci-dessus, avec une bande-son très lyonnaise puisque issue d’une chanson de Woodkid. Photographies, vidéos et sons de la fête des lumières 2013

Un peu moins de 3 minutes 30 pour en prendre plein les yeux. Merci à Thanh autre ami des photographies pour m’avoir signalé ce petit bijou d’images de la fête des lumières 2013. A voir ci-dessous.

Meeting jeudi soir des opposants à l’égalité des droits entre tous les couples et mélange des invités entre l’extrême-droite radicale et les candidats UMP de Lyon dont Michel Havard.

Contre ces envies douteuses des candidats de l’UMP et du FN lyonnais de créer des catégories de citoyens à plusieurs vitesses, Lyonnais hétéros, Lyonnais bis, Lyonnais homos, de gauche, de droite, d’ailleurs, nous sommes tous des acteurs de la construction de notre ville. Et voulons tous y apporter notre énergie.

C’est le sujet de ma chronique cette semaine dans Lyon Mag, que vous pouvez consulter d’un clic, intitulée ‘Et si au lieu d’utiliser certains Lyonnais comme boucs émissaires, on parlait de Lyon ?‘

La grande semaine du commerce ce sera cette année du 1er au 10 Avril.Avec 375 000 tickets à gratter distribués chez plus de 2000 commerçants, du 1er au 10 avril, les commerces de proximité des territoires de la CCI de Lyon en partenariat avec le Groupe Progrès, Direct Matin Lyon Plus aux clients du commerce de proximité la possibilité de gagner des voyages et de nombreux lots.

Il est également possible aux unions commerciales et commerçants de postuler aux lauriers du commerce qui récompense de nombreux talents entre les étalages de marché, l’innovation, les reprises, le dynamisme etc…
On peut déclarer dés maintenant son envie de concourir
sur le site (même si la page d’inscription aurait mérité un peu plus de détail) !

Les prix seront remis au cours de la nuit du commerce jeudi 10 avril. Plus d’information sur la semaine du commerce lyonnais sur le site Grande Semaine du Commerce.

Depuis plusieurs jours, l’article 13 du projet de loi programmation militaire suscite des réactions indignées sur la toile.

Indignation tardive, même si je la partage, puisque le projet, comme le souligne d’ailleurs Brice Lacourieux, est à sa seconde lecture au sénat et est en cours depuis cet été. Et indignation s’adressant plus aux médias qu’à ceux qui votent la loi et sur lesquelles on pourrait pourtant peser.

Dans ce débat, les députés et sénateurs, certes loin d’être tous compétents en la matière, étant tout de suite cornérisés dans la zone de ‘ceux qui comprennent rien’ et donc avec lesquels on ne peut travailler pour qu’ils votent autre chose. Cette incompréhension entre les parlementaires et « l’opinion publique numérique » n’est hélas pas nouvelle même si je sens pour ma part des frémissements de progrès.

Sur le fond, oui cette loi comporte  de vrais dangers. Pierre Col en parle très bien.Et, contrairement à d’autres, il a lu le texte. Attentivement. Et il a raison.

Mais ce texte comporte aussi, des avancées sur les libertés numériques notamment sur le cadre juridique de la géolocalisation. Et au cours du débat et du vote de la loi hier on a vu certains sénateurs, qu’ils soient ou non réellement au fait du sujet (c’est bien le problème) , se prononcer sincèrement pour le texte dans cette logique là.

Pourtant, ne leur en déplaise,   l’autorisation de captage de données en temps réel sans l’aval d’un juge constitue une vraie juridiction d’exception. Et est inacceptable lorsque que nous lisons le texte qui a été voté hier par des sénateurs de droite et de gauche.

Le conseil national du numérique a bien eu raison de montrer ses réserves et de prôner une large concertation et davantage de réflexion sur un sujet si grave.

Pourtant lorsque l’on regarde le contenu de la loi et qu’on est utilisateur des services de Google, certaines similitudes sautent aux yeux: l’article 13 est déjà appliqué à un grand paquet d’internautes sans que grand monde trouve à redire. Nicolas Jegou souligne ce paradoxe:

L’heure est grave !  Il faut arrêter de dénoncer l’exploitation par des boîtes privées en étant encore plus scandalisés quand c’est l’Etat qui nous espionne. Il serait temps de penser à se mobiliser pour que les braves gens arrêtent de diffuser n’importe quoi.  L’Etat peut suivre mes conversations par mail avec ma mère, ma famille et mes copains. Il apprendra que j’ai une mère, une famille et des copains. Par contre, s’il pouvait savoir quand des pédophiles, des terroristes et d’autres nuisibles agissent, ça pourrait servir à des causes plus nobles. S’il pouvait utiliser ça pour arrêter des trafiquants de drogue, d’armes ou de bière aux OGM, nous pourrions les bénir. 

Oui Nicolas a raison, il faut aussi réfléchir aux données que nous diffusons.

Mais ayons aussi une réflexion sur les outils. Un exemple, un seul parmi d’autres:

L’article 13 amène à  la modification de l’article L. 241-2 du code de la sécurité intérieure, envisageant « les interceptions de correspondances émises par la voie des communications électroniques ayant pour objet de rechercher des renseignements intéressant la sécurité nationale, la sauvegarde des éléments essentiels du potentiel scientifique et économique de la France, ou la prévention du terrorisme, de la criminalité et de la délinquance organisées et de la reconstitution ou du maintien de groupements dissous en application de l’article L. 212-1.  »

Si vous avez une boite Gmail, c’est EXACTEMENT ce qui vous arrive déjà.

Sauf que vous remplacez la France par les USA. D’ailleurs l’usage de Gmail, qui est constamment surveillé par des scientifiques américains au nom des intérêts de leur pays, est désormais interdit dans tous les laboratoires de recherche raisonnables. Par exemple l’Université Lyon 1 a interdit l’usage de Gmail pour ces raisons. Ok on a le choix d’utiliser autre chose que Facebook ou le mail de Google mais la quasi-totalité des services grands publics que fournissent les géants US est soumise à des lois particulièrement strictes, encore plus dures que ce qui a été voté hier et depuis le Patriot act. Aux Etats-Unis les défenseurs de la liberté numérique s’en indignent d’ailleurs fortement. En France, même si des voix s’élèvent, on reste, comme le dit Denis Szalkowski, très naïfs. Tiens vous avez déjà vu un juge US vous passer un coup de fil avant de fouiller vos données stockées chez Google? Pas moi. Et personne. Pourtant chaque jour des internautes sont sujets à des examens des données concernant leur Gmail sans le savoir. Il est d’ailleurs amusant de voir Benoit Tabaka, qui représente aujourd’hui les intérêts de Google en France, s’opposer à l’article 13…

Alors faut-il,  se dire « de toute façon comme on est espionné illégalement il faut légaliser ? ». Non. Mais attention: si cette loi est trop floue, trop large et donc à combattre, l’Etat français doit aussi avoir un cadre juridique pour mener des actions contre la pédophilie, les criminels, les trafics. Là aussi il est très surprenant de voir que certains semblent moins gênés d’intrusions pour des raisons marketing que pour sauver des gosses...On a un vrai problème en France des fois.

Reste que cette loi à laquelle je m’oppose moi aussi, est une survivance d’un archaïsme: deux univers voire trois, la défense, les parlementaires d’une part, l’opinion publique numérique d’autre part, n’ont pu se rencontrer sur le sujet, les premiers accouchant d’une loi vague et dangereuse. Les second devant s’inquiéter aussi plus souvent de leurs libertés (mais aussi de leurs responsabilités) et pas seulement quand c’est le vilain-méchant Etat qui s’en mêle.

Une intox, une fausse rumeur, un hoax circule à Roanne au sujet de Kosovars.

La fausse info, dont l’origine est inconnue, est régulièrement transmise par des personnes plus ou moins bien intentionnées, généralement proches du FN de l’opposition UMP ou de la liste UMP dissidente ou ayant prise cette fausse information au sérieux jouant sur la peur du kosovar.

Cette fausse rumeur est ainsi formulée et porte sur une supposées invasion massive de Kosovars à l’hôtel relais de Roanne et l’entreprise Flex

« Mme la Maire de Roanne, dans sa grande générosité « socialiste » a réquisitionné les chambres de l’hôtel RElais de Roanne (sur le bord de la RN7 à hauteur de St Romain la Motte)-note de ma part: l’Hôtel n’a enregistré aucune réservation de ce type – pour loger des Kosovars… jusque là rien de bien extraordinaire (sauf à considérer que c’est le contribuable du coin qui paie !…) Les employés de l’entreprise FLEXnote de ma part: qui n’ont jamais constaté ceci ni aucun kosovar– ont eu la grande surprise, un beau matin, de constater la disparition de tout le matériel informatique… envolé….les gendarmes après enquête…. et futés comme ils sont, ont retrouvé tout le matériel ?…..
Avez-vous deviné où ?
Ils n’ont eu que la route à traverser… le matériel était réparti équitablement dans les chambres de l’hôtel !…-note de ma part vu qu’il n’y eu ni vol ni aucun kosovar cela doit être dur-
Nous vous laissons le soin de conclure… ou pas ! »

Fausse rumeurs sur des supposés voleurs kosovars chez Flex hébergés au relais de Roanne

Du coup, devant une fausse rumeur qui enfle sur ces supposés Kosovars, la Maire de Roanne Laure Déroche porte plainte pour diffamation. Elle n’est pas la seule mairesse de gauche victime de fausses rumeurs, d’intox et de désinformation: La Maire de Niort a eu aussi à porter plainte sur une intox comparable.Certains proches de l’opposition ou simples farceurs semblent manquer d’imagination et sortent donc la rumeur infondée du kosovar voleur…. Un débat sur l’avenir d’une ville mérite d’autres propos que des fausses rumeurs et de l’intox sur des supposés voleurs Kosovars à l’Hôtel Relais de Roanne et l’entreprise Flex.