• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

ligue du nord Archives Romain Blachier

L’extrême-droite n’est pas un sujet amusant en général…Mais cette fois-ci elle fait l’exception.

Tout comme ses alliés en France, la Ligue du Nord Italienne essaie, à l’instar du FN, de Soral et autres mouvements divers dans notre pays, de faire croire qu’il est aussi facile de traverser la Méditerranée pour rentrer illégalement en Europe que de commander un Saint-Marcellin chez la défunte Mère Richard.

Un moyen d’essayer d’obtenir des sièges d’élus et des suffrages. Comme chez nous, une partie de la droite leur enchaine joyeusement le pas. Au mépris de la réalité: pour beaucoup de clandestins, la mort se trouve dans les abysses méditerranéens quand les douaniers ne les attrapent pas.  Mais quand on a comme intervieweurs parfois des gens qui ne sont pas capables de lire un menu de cantine, on peut tout dire. Pourtant un écrivain pourtant bien peu suspect de gauchisme, l’ex Radio Courtoisie Sylvain Tesson évoque ces terribles traversées dans son dernier ouvrage.

Là où l’extrême-droite est amusante, c’est quand cette même Ligue du Nord essaie de prouver par elle-même qu’il est facile de traverser la mer pour immigrer clandestinement.

C’est là que sept militants de la ligue du nord ont tenté eux-mêmes de faire la traversée Tunisie-Italie en bateau pour démontrer qu’il est facile de rentrer en Europe clandestinement.

Gros échec: comme cela arrive souvent, leur embarcation a pris feu. Les contraignant à se jeter à la mer et à naufrager leur navire où ils avaient hissé drapeau de leur parti. Entrainant la photo riche en symboles ci-dessus. Ils ont dû faire appel aux douaniers pour les sauver. Comme ces clandestins dont ils parlent. Pas si simple qu’ils disent, non, de renter en Europe?