• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

cantines Archives Romain Blachier

Ce matin ce phénomène issu du système médiatique qu’est Marine Le Pen était invitée sur I-Télé/Europe 1 pour évoquer quelques lignes de son programme. Les journalistes, comme c’est souvent le cas dans ce rendez-vous dominical, oscillaient entre agressivité souvent inutile et service des plats des plus flagorneurs.

Mais ce qui m’a le plus marqué c’est que Marine Le Pen a encore proféré le même mensonge qu’elle ressert sans qu’un journaliste un tant soit peu documenté relève l’erreur: le porc serait interdit dans les cantines scolaires en France. Une simple recherche sur les menus proposés dans les différentes communes aurait permis à ses désormais nombreux élus de voir que tel n’est pas le cas et que les restaurants scolaires de notre pays proposent bien cet animal à la carte. Tenez jeudi, chez ma copine Hélène, dans les cantines de Vaulx-en-Velin on pouvait manger un succulent saucisson lyonnais. A Lyon, dans les restaurants scolaires,  c’était sauté de porc. Les écoliers de Fréjus auraient été bien surpris, en mangeant leur cochon façon colombo, de voir David Rachline, candidat frontiste et désormais Maire, affirmer qu’il allait remettre cette même viande au menu de la restauration scolaire…Curieux non? Et je vais pas vous faire toutes les communes de France. A moins que la leader du FN ne mente consciemment pour faire son beurre sur une peur imaginaire?

S’en est ensuivi, suite à un de mes tweets sur le sujet, une conversation intéressante avec quelques copains de réseaux sociaux sur la laïcité dans les cantines.

La question est: comment faire pour faire respecter la laïcité dans l’école de la République tout en permettant à chacun de pouvoir bénéficier du service public pour ses enfants.

Vaste question. Et légitime. Sachant que, outre la question du porc pour les écoliers musulmans, certaines communes en sont encore à respecter une tradition du poisson obligatoire le vendredi, tradition abandonnée théologiquement depuis longtemps pourtant par les catholiques.

A Lyon nous avons trouvé la solution, qui a en plus le mérite de sensibiliser les enfants à la consommation raisonnée et à l’empreinte écologique de la surconsommation de matières animales: on propose, pour ceux qui le souhaitent, des repas sans viande et équilibrés. Histoire d’ouvrir la cantine à tout le monde. Et à ni favoriser ni discriminer personne, à ne faire aucun communautarisme.

Bizarrement l’extrême-droite, qui s’affirme pourtant officiellement lutter contre ce même communautarisme est contre cette mesure que nous avons mise en place…

photo sous licence creative commons: kendiala