• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

Comité de soutien: quand le parti de Copé à Lyon oublie qu'internet laisse des traces | Romain BlachierRomain Blachier

Les comités de soutien sont un élément important dans une campagne électorale locale. Ils visent à fédérer des énergies diverses, des gens de différents horizons, qui ne font pas toujours les mêmes choix de politique nationale mais qui ont décidé, sans s’engager dans un parti, de soutenir une démarche pour leur ville et leur quartier.

Nombreux sont ceux qui ont rejoint le comité de soutien de Gérard Collomb, qui ne sont membres d’aucune écurie, ont des avis différents sur la ma et qui ont par là l’envie de soutenir une envie de rassembler dans l’efficacité économique et la solidarité pour Lyon. En faisant moi-même signer le comité de soutien à des gens de tous horizons, j’ai senti cette envie. Et vu des gens très divers nous rejoindre dans nos envies pour Lyon. Leur liste devrait être dévoilée vendredi lors d’une grande soirée à laquelle chaque soutien est invité

Le directeur de l’un des candidats de droite, Michel Havard, ce matin dans Metro s’est senti obligé de railler cette démarche des lyonnais, qu’il soient commerçants, employés, entrepreneurs, artistes,salariés, jeunes, anciens, petits, de gauche, du centre, de droite et d’ailleurs. C’est son droit. C’est par contre moins intelligent de mentir dans le même article en prétendant que de son côté son candidat ne ferait aucun comité pour rassembler des lyonnais.

Il suffit en effet d’une recherche sur internet pour voir qu’un comité de soutien avait été ouvert il y a quelques mois lors de la primaire UMP. Et fermé il y a peu. C’est pas beau de mentir.Mais le web a de la mémoire.

mise à jour: après avoir expliqué à demi-mot que la suppression du comité de soutien était un changement d’avis, le directeur de campagne a changé de ligne de défense en sortant une nouvelle explication: le comité de soutien aurait été uniquement pour les primaires UMP. Outre ce surprenant changement de défense subit, on peut évoquer l’incohérence d’avoir un comité de soutien pendant les primaires réservé aux encartés UMP mais pas pour l’extérieur pour les municipales. Et rappeler que ce comité, supprimé il y a peu et a été animé après les primaires. Le cache google de fin septembre, soit plus d’un trimestre après les primaires en question ,en témoigne. Certains ont décidément du mal avec le numérique.