• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

Démission de Copé: conséquences pour Sarkozy, Le Pen et Hollande | Romain BlachierRomain Blachier

Elle la débarrasse d’un personnage sans autres convictions que l’excès, un politique des plus détestés par les français. Mais un personnage toujours assez populaire à l’UMP et que les habitants de Meaux ont élu au premier tour…

Il faudra à des gens comme François Fillon faire un travail sur eux. L’ancien Premier Ministre de Nicolas Sarkozy s’est largement illustré dans l’excès verbal ces deux dernières années, riches chez lui en dérapages, d’appels masqués à voter FN « le moins sectaire » en discours homophobe sur les familles de parents homosexuels. Laurent Wauquiez devra sortir de son côté de ce naufrage extrémiste qu’il poursuit, sans y croire vraiment. Bruno Le Maire aussi. Et d’autres…

A force de partir loin à droite, l’UMP a validé la théorie du grand remplacement dans l’opposition par le FN comme on l’a vu dimanche. A voir donc si l’opposition retrouve un semblant de dignité avec le départ de Copé mais avec une Nadine Morano fraîchement élue député européenne…

Surtout que d’autres mécontents se dessinent: si Copé démissionne suite à l‘affaire Bygmalion, il y a un autre leader conservateur qui est cité dans l’affaire et pas des moindres: Nicolas Sarkozy.La démission d’un président de l’UMP, qui refusait jusque la de laisser son poste quoi qu’il se passe, montre à quel point les soupçons sur les fausses factures semblent fondés et donc concerner aussi l’ancien locataire de l’Elysée. Entouré une nouvelle fois par les affaires, Nicolas Sarkozy voit encore son retour compromis. D’autant que François Fillon mais aussi Alain Juppé tiennent ici une occasion en or de verrouiller le parti. Afin de se tirer dessus à leur tour tous les deux ?

Une mauvaise nouvelle pour François Hollande

Au-delà de Nicolas Sarkozy et de Copé,  c’est d’autres forces qui pourraient souffrir. D’abord Marine Le Pen, dont le discours est pour l’instant le seul audible à droite et qui pourrait souffrir d’une réorganisation du parti concurrent.  Et puis à gauche, ,c’est un autre Président qui pourrait souffrir de cela: avec une opposition  enfin un peu crédible. Il faudra à François Hollande cesser de donner en substance, tel un mauvais Jacques Faizant (c’est dire),  l’idée que l’alpha et l’oméga de la politique pour répondre à un vote de droite et d’extrême-droite est la comptabilité des impôts…