• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

Lyon Ville de l’Entreprenariat: Quand l’agence prend les blogueurs pour des hommes (et femmes) sandwichs – Romain Blachier

  Je suis parfois surpris de la manière qu’ont les grandes structures, privées et publiques, de communiquer sur leurs événements sur le web. Blogueur politique, élu local, consultant à mes heures perdues, je suis très souvent confronté à la problématique.

Par ailleurs, au fur et à mesure que l’audience de ce blog progresse (de façon d’ailleurs pas toujours proportionnelle aux commentaires) je suis de plus en plus sollicité, comme de nombreux possesseurs de carnets virtuels, par des marques ou des événements pour évoquer leurs produits ou actions sur ce blog. Parfois c’est fait gentiment, parfois non, parfois c’est intéressant (l’opération Spartoo de ce soir, à laquelle je n’ai pu me rendre semblait très bien foutue et reposait sur un concept sympa) souvent ça se limite à « eh toi le blogueur, je t’envoie un mail type pour que tu fasses gentiment un peu de pub pour la marque qu’on m’a demandé de promotionner et puis tchao ».

Le dernier en date reçu ce jour me touche particulièrement puisqu’il concerne plusieurs secteurs pouvant m’intéresser: Il s’agit du lancement du blog  » Lyon ville de l’Entrepreunariat », dans le cadre d’une initiative soutenue par le Grand Lyon. Tout pour appâter un Adjoint d’arrondissement lyonnais au Commerce, à l’Artisanat et à l’Economie, blogueur et un peu entrepreneur à ses heures…sauf que la manière de procéder de la société chargée de l’opération de communication est plus qu’un peu dans le n’importe quoi cumulée à la muflerie.

J’ai reçu ce matin un mail impersonnel (il y avait quand même mon prénom tout de même dans l’en-tête,  merci les logiciels de mailing) intitulé solennellement « Mobilisation des blogueurs ». Rien que ça ! Il s’agissait, selon un consultant, de faire de la pub au blog nouvellement créé sur le thème de l’entreprise à Lyon. Petit conseil en passant: Ce carnet virtuel nouvellement né, lorsqu’il conseille des sites comme celui de l’ADIE, que je soutiens via la Mairie du 7e, devrait prendre la peine de mettre des liens, c’est de la culture web de base.

Revenons au sujet. Il s’agissait donc, comme ça, spontanément, sans discussion ni échange ni rien. de mettre des liens et des vidéos (à récupérer sur un espace du site de la société, le dit site de la société à d’ailleurs une page d’accueil inaccessible) pour faire gentiment un peu de pub à ce blog…Moyen quoi.

Du coup, histoire de régler un malentendu éventuel, de pas m’énerver tout de suite, de faire mon pénible et d’engager un dialogue, j’ai répondu que j’étais intéressé mais très emballé par l’aspect peu impliquant de l’opération, espérant ainsi nouer une discussion...et je n’ai pas eu  l’honneur d’un réponse. Chez Kaelia on dirait que le blogueur à le droit de servir de panneau publicitaire et rien d’autre à par fermer sa gueule… Pourtant le web 2.0, les blogs, les réseaux tout ça, cela repose tout simplement sur la notion de dialogue…Tiens d’ailleurs du coup j’ai quand même parlé du blog (qui devrait, deuxième conseil car je suis gentil, s’offrir un nom de domaine)!

edit: suite à ce billet, l’agence veut qu’on discute! . On verra donc.

Lyon Ville de l’Entreprenariat: Quand l’agence prend les blogueurs pour des hommes (et femmes) sandwichs – Romain Blachier

  Je suis parfois surpris de la manière qu’ont les grandes structures, privées et publiques, de communiquer sur leurs événements sur le web. Blogueur politique, élu local, consultant à mes heures perdues, je suis très souvent confronté à la problématique.

Par ailleurs, au fur et à mesure que l’audience de ce blog progresse (de façon d’ailleurs pas toujours proportionnelle aux commentaires) je suis de plus en plus sollicité, comme de nombreux possesseurs de carnets virtuels, par des marques ou des événements pour évoquer leurs produits ou actions sur ce blog. Parfois c’est fait gentiment, parfois non, parfois c’est intéressant (l’opération Spartoo de ce soir, à laquelle je n’ai pu me rendre semblait très bien foutue et reposait sur un concept sympa) souvent ça se limite à « eh toi le blogueur, je t’envoie un mail type pour que tu fasses gentiment un peu de pub pour la marque qu’on m’a demandé de promotionner et puis tchao ».

Le dernier en date reçu ce jour me touche particulièrement puisqu’il concerne plusieurs secteurs pouvant m’intéresser: Il s’agit du lancement du blog  » Lyon ville de l’Entrepreunariat », dans le cadre d’une initiative soutenue par le Grand Lyon. Tout pour appâter un Adjoint d’arrondissement lyonnais au Commerce, à l’Artisanat et à l’Economie, blogueur et un peu entrepreneur à ses heures…sauf que la manière de procéder de la société chargée de l’opération de communication est plus qu’un peu dans le n’importe quoi cumulée à la muflerie.

J’ai reçu ce matin un mail impersonnel (il y avait quand même mon prénom tout de même dans l’en-tête,  merci les logiciels de mailing) intitulé solennellement « Mobilisation des blogueurs ». Rien que ça ! Il s’agissait, selon un consultant, de faire de la pub au blog nouvellement créé sur le thème de l’entreprise à Lyon. Petit conseil en passant: Ce carnet virtuel nouvellement né, lorsqu’il conseille des sites comme celui de l’ADIE, que je soutiens via la Mairie du 7e, devrait prendre la peine de mettre des liens, c’est de la culture web de base.

Revenons au sujet. Il s’agissait donc, comme ça, spontanément, sans discussion ni échange ni rien. de mettre des liens et des vidéos (à récupérer sur un espace du site de la société, le dit site de la société à d’ailleurs une page d’accueil inaccessible) pour faire gentiment un peu de pub à ce blog…Moyen quoi.

Du coup, histoire de régler un malentendu éventuel, de pas m’énerver tout de suite, de faire mon pénible et d’engager un dialogue, j’ai répondu que j’étais intéressé mais très emballé par l’aspect peu impliquant de l’opération, espérant ainsi nouer une discussion...et je n’ai pas eu  l’honneur d’un réponse. Chez Kaelia on dirait que le blogueur à le droit de servir de panneau publicitaire et rien d’autre à par fermer sa gueule… Pourtant le web 2.0, les blogs, les réseaux tout ça, cela repose tout simplement sur la notion de dialogue…Tiens d’ailleurs du coup j’ai quand même parlé du blog (qui devrait, deuxième conseil car je suis gentil, s’offrir un nom de domaine)!

edit: suite à ce billet, l’agence veut qu’on discute! . On verra donc.