• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

Marketing: Quand la Goutte d'Evian se moque de vous | Romain BlachierRomain Blachier

La mauvaise idée marketing et web-marketing du jour vient d’Evian: un concept dénommé la goutte d’Evian. Il s’agit d’une bouteille de 20cl, vendue 5 euros le litre et qui est vendue uniquement à Paris et à Londres.

On peut, dans ces modestes bourgades où aucun magasin ni source ni robinet n’est bien sûr visible, trouver éventuellement le point de revente le plus proche en tweetant #evianjaisoif. Une fois trouvée, il vous en coûtera 1500 fois plus cher qu’un verre  du robinet ou un coût 10 fois fort qu’une bouteille d’eau d’Evian classique pour étancher votre soif.

Entre bad-buzz qui commence à monter sur ces réseaux sociaux que voulait attirer Evian, absurdité écologique que de vouloir transformer chaque verre d’eau en émission de déchet et prix excessif, le coup d’Evian risque surtout d’être celui d’une épée dans l’eau.

En fait, l’intention de Evian, par cette sorte de campagne de vente d’échantillons, c’est de remplacer le verre d’eau du robinet : chez le coiffeur, via par exemple un partenariat avec Dessange… Le gros intérêt de la mini bouteille d’Evian, c’est qu’au lieu de vous être offerte comme l’était le godet gratuit qui désaltère avant la coupe de cheveux ou en accompagnement du café, elle vous sera facturée.

Avec en plus le supplément de déchets (même si Evian essaie de se cacher derrière le fait qu’un cinquième de sa bouteille est végétale) que cette démarche occasionnera dont le coût pour le contribuable (le Grand Lyon dépense 76 millions d’euros annuels pour la collecte des déchets) et la nature n’est pas neutre.

Seul aspect positif: l’usage novateur du hastag et de la localisation dans un produit grand public. C’est peu. Allez on saluera aussi la démarche d’inbound marketing: vous avez soif? vous savez où aller!

Quitte à vouloir passer par le web pour trouver de l’eau (et contrairement à la goutte d’Evian pas seulement à Paris !) utilisez plutôt l’application Eaupen dont je parlais il y a quelques temps sur RCF. C’est gratuit, moins polluant et cela ne vous prend pas pour des benêts qui n’auraient pas inventé l’eau chaude.