• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

Confession : j'aime bien le pasteur Joel Osteen | Romain BlachierRomain Blachier

Je l’avoue, j’aime bien Joel Osteen,  pasteur de l’immense église de Lake Wood au Texas. Lake Wood est un ancien stade sportif qui est aujourd’hui un temple d’une capacité de 40 000 places, le plus grand lieu de culte aux USA. De quoi faite rêver bien des pasteurs. Ses ivres s’arrachent et dernier succès en date, son application iphone cartonne.

Membre de l’Eglise Protestante Unifiée, je ne fait pourtant pas partie des évangéliques. Et je suis globalement assez circonspect sur les pasteurs des mégas churches du sud des USA, souvent très conservateurs, sortes de gourous ayant une lecture de la bible que je partage peu. Celui-là fait partie des exceptions.

Joel Osteen est très critiqué, d’abord chez certains protestants classiques et libéraux, ma famille religieuse pour sa théologie qui parait simpliste à quelques-uns.

Il est vrai que Osteen n’a pas fait d’études bibliques très poussées. Mais depuis quand le fait de professer en protestantisme est-il frappé de l’obligation absolue de l’étude? Certes nombres de dénominations protestantes demandent à ce que les pasteurs qu’ils emploient aient étudié plusieurs années la théologie…mais le protestantisme, qu’il soit classique ou évangélique a ceci de spécifique qu’il met sur le même plein les chrétiens en matière d’évangélisation.

L’exemple biblique est convocable en la matière: Jésus avait-il demandé à Pierre de passer en fac avant d’aller croisser et multiplier? Et si Osteen arrive a toucher de vastes masses avec un message simple (mais non tronquée ou trafiqué) pourquoi le rejeter? Je suis complétement d’accord avec Philip Wagner sur ce point (lire What’s the problem with Joel Osteen ?).

Autre reproche, cette fois côté conservateur et évangélique, Osteen ne condamne pas assez autrui. Par exemple, il ne passe pas son temps à dire du mal des homosexuels (tout juste un jour à force de questions a-t-il expliqué qu’il n’était pas favorable au mariage homosexuel-hélas Joel n’est pas parfait et pour le coup est ici incohérent avec cet amour universel qu’il professe en général-mais qu’il considérait cette question comme vraiment secondaire) ou à stigmatiser les uns et les autres.

Osteen déclaré vouloir se concentrer sur l’amour de Dieu plutôt que de passer son temps à s’attaquer à diverses personnes. On ne peut, même si la déclaration peut évoquer la guimauve, qu’avoir de la sympathie pour cela.

Osteen prône une confiance pour les chrétiens, confiance en eux, confiance en leur lien à Dieu, une vision du monde débarrassée de la peur et de l’acrimonie.Bien sûr, la vision du pasteur Osteen ne peut résumer l’ampleur de ce qu’est le christianisme et la spiritualité, bien sûr que d’autres apports sont nécessaires. Et puis gardons nous de nous créer des gourous?

Mais j’aime énormément sa vision très positive du christianisme, d’une vision du bien-être et de la paix intérieure, de dépassement de soit, d’attitude positive et de l’harmonie dans l’agapé. Le cynique trouvera cela naif. Je trouverais cela rafraichissant en ces temps d’angoisse et de polémiques religieuses.