• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

Le nouvel Iran: bonne nouvelle pour la paix dans le monde et mauvaise nouvelle pour les antisémites en France | Romain BlachierRomain Blachier

La déclaration du Président iranien Rohani est un vrai tournant dans les relations extérieures de l’Iran.

Même si par dogmatisme, Obama a raté l’occasion du dialogue, Le président Iranien vient de faire un pas en direction de relations plus apaisées au niveau international.Juan le dit également,  Hollande n’a pas, lui, raté l’occasion d’une discussion.

Rohani a en suite pris la parole avec un discours pacifique et la reconnaissance de la Shoah, Shoah dont la négation était instrumentalisée politiquement par son prédécesseur. Des déclarations antérieures du ministre des affaires étrangères Javad Zarif avaient déjà porté en ce sens.

A voir la suite mais outre le climat international mais le nouveau dialogue franco-iranien et la nouveau discours de l’Iran pourrait avoir des conséquences également en France, sur des bordures marginales mais réelles de la scène politique. Des marges dont l’influence est grandissante et vont par exemple jusqu’au joueur de l’Equipe de France de Basket Tony Parker.

Cela fait quelques années que les amis de Dieudonné, de Soral et divers groupes mélangeant antisémitisme, complotisme et discours pseudo anti-impérialistes sont soutenus voir financés par l’Iran de Mahmoud Ahmadinejad.Le précédent président iranien niait la Shoah, organisait des concours de dessins antisémites, parlait de rayer Israël de la carte…

Nombreux sont ceux dans la mouvance Dieudonné/Soral qui venaient chercher édification intellectuelle, financière et autre çà Téhéran  comme certains allaient à une autre époque en URSS. Une douteuse alliance électorale autour d’une liste « antisioniste » avait même été constituée avec l’aide de fonds Iraniens de l’aveu d’un des leaders de cette mouvance, Alain Soral.

Avec le dialogue renoué, avec la nouvelle attitude de dialogue de la France et l’Iran, une mauvaise passe pourrait se profiler pour ces groupes, pas si nombreux mais actifs et plus influents qu’on pourrait le penser.

Et une bonne pour la démocratie et la paix dans le monde si Rohani joint les paroles aux actes.