• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

Chrétiens du Pakistan : Ne les laissons pas tuer en silence ! | Romain BlachierRomain Blachier

On a évoqué ces derniers jours la tragédie que vit la population du Pakistan et la dramatique catastrophe naturelle. On peut, on doit faire un geste, par exemple en donnant sur ce site.

Bien moins connue est la situation particulière des 2,8 millions de chrétiens ( de ce pays à 97% musulman.

Hier se déroulait la journée  de célébration des minorités du Pakistan(Hindouistes, bouddhistes, chrétiens etc…). La communauté chrétienne avait décidé de boycotter les  manifestations et d’appeler à un Black Day pour dénoncer les conditions d’existence et les harcèlement qu’ils subissent. Vous n’en avez pas entendu parler ? C’est normal hier il y avait une nouvelle défaite de l’équipe de France à voir à la télé…

Ces derniers temps ont été atroces pour la minorité chrétienne du pays. Meurtres, viols collectifs, lynchages, hommes, femmes, enfants brûlés vifs, la vie des chrétiens locaux est de plus en plus difficile. La liste est aussi longue que l’attention à leur égard est courte.

Souvent, des pakistanais musulmans utilisent la loi contre le blasphème à l’égard du Coran pour accuser les chrétiens de tous les maux, accusation facile surtout en cas de litige personnel.

Ainsi ces dernières semaines, au Punjab des dizaines de chrétiens ont été tués, parfois brûlés vifs par des groupes les accusant de profaner le Coran.

Ainsi le 1er Août sept chrétiens furent livrés aux flammes par un groupe de 2000 fanatiques. Une famille de cinq personnes comprenant un grand-père de 75 ans, un couple et leurs enfant de 6 et 13 ans furent enfermés dans leur maison et brûlés vifs. Sous les regards de la foule qui avait allumé le feu.

Ainsi au Pakistan nombre de gens refusent de manger dans la  même vaisselle que les chrétiens.En novembre dernier, un chrétien a été battu à mort pour avoir bu dans la tasse à thé d’un musulman…

Ainsi c’est l’histoire récente d’une petite fille chrétienne Kiran, 10 ans, brulée vive. Celle-ci avait été   convertie à l’Islam et épousée de force. Violée, elle s’est enfuie et est allée à la police. Qui l’a remise à son mari. Celui-ci a brûlé la petite chrétienne, qui était enceinte de lui.

Ainsi quelques mois avant, c’est une petite chrétienne, torturée et battue à mort. La police refuse dans un premier temps d’enregistrer la plainte et le procès, truqué, acquitte les assassins.  

Ainsi le 19 mars dernier, un couple qui refusait de se convertir à l’Islam a été torturé. La femme a été violée par des policiers pendant que le mari était brûlé vif. Devant leurs trois orphelins de 7 à 12 ans qui ont assisté à la scène…

On continue ? Ainsi Le 29 avril, un coiffeur chrétien, accusé d’avoir accepté de raser la barbe d’un musulman, a été battu et violé par un groupe de huit islamistes.

Ainsi à Islamabad, il y a un mur bien moins médiatique que celui entre Israël et Palestine, un mur qui entoure le quartier chrétien dont on a ghettoisé les habitants, généralement relayés aux pires tâches.

Ainsi…il y a à dire encore.

Il y aurait aussi beaucoup à dire de l’indifférence dans lesquels se déroulent ces faits. Il y aurait beaucoup à dire sur le sentiment que, dans l’agenda des indignations internationales et politiquement correctes, il n’y a jamais, absolument jamais, un créneau pour dénoncer et lutter contre ces atrocités.

Dans la grande épave qu’est en train hélas de devenir le Pakistan malgré un dialogue intereligieux qui existe heureusement aussi la-bas,  nous aurions besoin de plus de voix et plus diverses, notamment venues de l’Islam, tout comme il y a des voix chrétiennes pour condamner des saloperies islamophobes, que cessent la haine, la discrimination et cette horrible indifférence. Sans oublier les nuages qui s’ammoncélent aussi au Bhoutan comme ailleurs…

Romain Blachier

ps: deux structures travaillant sur le sort des chrétiens du Pakistan: Portes Ouvertes (protestante) et AED (Catholique)