• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

L'interdiction de la prostitution est une erreur criminelle | Romain BlachierRomain Blachier

La loi visant à interdire complétement la prostitution est une illusion criminelle. Autant interdire la faim sans y mettre de financement ou décréter que le vent ne doit plus être de ce monde. Tout comme Madame Handman, chercheuse à l’EHESS et comme je l’ai déjà expliqué sur ce blog, parce que je suis contre la répression de la prostitution qui ne résout rien  et aggrave au contraire les conditions de vie de ceux et celles qui travaillet dans le domaine du sexe.

Si un changement de société profond serait la solution idéale, dans l’immédiat,  il convient à mon sens tout simplement de légaliser la pratique. Il faut pour cela un cadre juridique, une possibilité pour les prostituées de s’organiser par elles-mêmes, un statut ouvrant des droits.La prohibition n’entraine que misére, mafias et absence de régles en la rendant plus cachée. 

La prohibition de la prostitution je le disais il y a quelques mois ici, c’est les jeunes filles de 16 ans enlevées par les mafias de l’est pour les faire tapiner sur les trottoirs de France. La prohibition de la prostitution, ce sont les coins perdus et la réaction.La prohibition de la prostitution c’est moins de préservatifs et plus de contrôles policiers.Act Up ou Médecins du Monde ont raison lorsqu’ils dénonçent une loi liberticide et qui met en danger les travailleurs et travailleuses du sexe. Et puis on me dit que la législation leur permettra de trouver un emploi plus facilement. Ah bon ? Comment? Et pour celles, très nombreuses, qui n’ont pas de papiers, on fait quoi? Parce qu’elle ne peuvent pas plus travailler après…hypocrisie quand tu nous tiens.

Comme le dit la féministe Olympe,:

J »en suis restée au slogan des années 70 « notre corps nous appartient » et je ne vois pas pourquoi l’Etat se préoccuperait de savoir ce qu’on  fait de ce corps dans la mesure où les choses se passent entre adultes consentants et où son intégrité n’est pas en jeu (à ce titre on peut tout à fait pénaliser les clients qui refuseraient les préservatifs) (…)

– de présenter une fois encore des femmes comme des victimes. C’est malheureusement le cas de la plupart des prostituées sous le coup de réseaux maffieux ou de proxénètes sans scrupules et contre cela il faut lutter Mais dire qu’il est impossible qu’une personne se prostitue de son plein gré est une injure pour celles qui le font même si elles sont minoritaires.

La pénalisation de la prostitution ne détruira pas l’acte de se prostituer. Mais elle détruira à coup sûr la vie de centaines de personnes prostituées. Il y aurait sans doute mieux à faire en ces périodes de crises et de précarité pour nos députés.

Edit je ne l’avais pas vu avant d’écrire mais lisez aussi cet excellent billet de Crêpe Georgette sur le sujet.