• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

Régionales en Rhône-Alpes: ça tape fort | Romain BlachierRomain Blachier

« Le PS a une peur verte des écolos » titre avec justesse les Potins d’Angele de cette semaine.

Il est vrai que la campagne du président sortant de la Région Rhône-Alpes Jean-Jack Queyranne se muscle de plusieurs crans face à Europe Ecologie.

La meilleure défense est parfois l’attaque et force est de constater que l’entourage du président sortant tacle assez virilement en ce début de partie. Hier lors de la présentation de la liste socialiste de l’Ain, le Maire de Bourg-en-Bresse, Jean-François Debat a parlé de » ce cliché qui met face à face « une liste écolo sympa et branchée (celle d’Europe Ecologie) à une autre, comptant des élus installés et institutionnels (celle du PS) ». « C’est peut-être pas mal d’avoir des élus qui sachent ce qu’ils veulent faire. La non-connaissance serait-elle une valeur ? ».

Sur les différents forums internet, les proches du Président de Région sortant s’en prennent de façon virulente aux écologistes. Et puis il y a quelques jours, Hervé Saulignac, directeur de campagne du président sortant qui avait déjà taclé à quelques reprises le tête de liste d’Europe Ecologie, a souligné sur son blog les approximations de Phillipe Meirieu, tête de liste régionale de la liste écologiste. Et une vidéo non signée soulignant les erreurs en question a circulé sur le web façon spot négatif de campagne US. Qu’il est loin le temps où le pédagogue et le Président de Région se citaient mutuellement à chaque discours! Il est vrai qu’en demandant par exemple la gratuité des livres scolaires, déjà en application depuis des années grâce à la politique régionale, Merieu a fait fort.

Avec une liste UMP dont la victoire n’est même pas envisagée par les plus fanatiques sarkozystes, avec un MODEM qui patauge et se tire dans les pattes comme l’a montré sa dernière réunion de Saint-Genis-Laval, l’adversaire pour l’instant est donc Europe Ecologie. La dureté de cette campagne survient au moment où la mode écolo-développement durable semble marquer le pas dans les esprits.Les amis de Merieu essaient d’ailleurs de se diversifier et travaillent leur programme sur 8 ateliers thématiques différents pour tenter de ratisser plus large.

Du coup les équipes du Président sortant ont tout intérêt à cibler d’abord les verts et leur alliés: sur une dynamique JJ Queyranne pourrait même rêver de victoire au premier tour si il n’est pas pénalisé par Meirieu. Ou tout simplement un mauvais score des verts au premier tour pourrait lui permettre de gérer la région sans avoir besoin de ceux qui furent des alliés difficiles pendant son premier mandat. Et puis il y a aussi la peur du résultat de cette liste, dont la victoire en Rhône-Alpes est un objectif sur le plan national. Donc ça tape fort. Quitte à laisser quelques dégâts.