• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

Remaniement: et si on en profitait pour créer un grand ministère du numérique ? – Romain BlachierRomain Blachier

Et si, derrière les questions de Montebourg, Filipetti ou Hamon, le remaniement pouvait être une excellente nouvelle pour créer un vrai ministère du numérique de plein exercice?

Avec la démission d’Arnaud Montebourg, de Benoit Hamon et d’Aurélie Filipetti, ce sont les trois ministres ayant dans leur porte-feuille le numérique qui ne sont plus au gouvernement.

Chacun était théoriquement en charge d’un des aspects de la question: A Arnaud la partie économique, à Filipetti la partie culturelle avec par exemple la Silicon Valois. A Benoit Hamon le travail sur l’apprentissage du code à l’école, à l’éveil au numérique.

Au milieu mais rattachée à Montebourg, Fleur Pellerin puis mon amie Axelle Lemaire. Si Fleur Pellerin s’est occupée presque uniquement de l’aspect économique du dossier, au vu de circonstances bien particulières (par exemple l’affaire des Geonpi) Axelle a fait évoluer son domaine vers un plus grand nombre d’aspects du numérique. Que ce soit, en plus des dossiers en matière d’entreprise ou au niveau de l’éducation avec l’apprentissage au code ou encore dans le secteur de la citoyenneté avec les données ouvertes etc…

Sa présence, son action sont visibles et reconnues. Mais il est clair à mon sens qu’un domaine comme l’innovation et le numérique, avec des enjeux tant sociétaux qu’économiques, sociaux et politiques, est trop à l’étroit dans un secrétariat d’Etat aux moyens forcément réduits.Et qu’a saucissonner dans différents ministères cette question, on perd en efficacité, en moyen ce qu’on y « gagne » en bureaucratie.

Au-delà des jugements des uns et des autres, et derrière les questions de personnes, pourquoi ne pas profiter de l’occasion pour unifier les différents secteurs, budgets et compétences dans un grand ministère de l’innovation et du numérique?

Romain Blachier

Gilles Babinet, Rodolphe Bessey, Bernard Rambaud, Duche Laduche, Dany del Harocha, Marie-Laure Vie, David Rajasthan, Julie Lavet, Guillaume Tanhia, Jean-Noël Salmon, Sylvie Bles-gagnaire, Ivana Plaisant, Laurent Courau, Gilles Sauliere, Voisin Nicolas, Tiphaine Bettembourg, Louis Gonnelli, Maurice-Alain Baillergeau liked this post

Remaniement: et si on en profitait pour créer un grand ministère du numérique ? – Romain BlachierRomain Blachier

Et si, derrière les questions de Montebourg, Filipetti ou Hamon, le remaniement pouvait être une excellente nouvelle pour créer un vrai ministère du numérique de plein exercice?

Avec la démission d’Arnaud Montebourg, de Benoit Hamon et d’Aurélie Filipetti, ce sont les trois ministres ayant dans leur porte-feuille le numérique qui ne sont plus au gouvernement.

Chacun était théoriquement en charge d’un des aspects de la question: A Arnaud la partie économique, à Filipetti la partie culturelle avec par exemple la Silicon Valois. A Benoit Hamon le travail sur l’apprentissage du code à l’école, à l’éveil au numérique.

Au milieu mais rattachée à Montebourg, Fleur Pellerin puis mon amie Axelle Lemaire. Si Fleur Pellerin s’est occupée presque uniquement de l’aspect économique du dossier, au vu de circonstances bien particulières (par exemple l’affaire des Geonpi) Axelle a fait évoluer son domaine vers un plus grand nombre d’aspects du numérique. Que ce soit, en plus des dossiers en matière d’entreprise ou au niveau de l’éducation avec l’apprentissage au code ou encore dans le secteur de la citoyenneté avec les données ouvertes etc…

Sa présence, son action sont visibles et reconnues. Mais il est clair à mon sens qu’un domaine comme l’innovation et le numérique, avec des enjeux tant sociétaux qu’économiques, sociaux et politiques, est trop à l’étroit dans un secrétariat d’Etat aux moyens forcément réduits.Et qu’a saucissonner dans différents ministères cette question, on perd en efficacité, en moyen ce qu’on y « gagne » en bureaucratie.

Au-delà des jugements des uns et des autres, et derrière les questions de personnes, pourquoi ne pas profiter de l’occasion pour unifier les différents secteurs, budgets et compétences dans un grand ministère de l’innovation et du numérique?

Romain Blachier

Gilles Babinet, Rodolphe Bessey, Bernard Rambaud, Duche Laduche, Dany del Harocha, Marie-Laure Vie, David Rajasthan, Julie Lavet, Guillaume Tanhia, Jean-Noël Salmon, Sylvie Bles-gagnaire, Ivana Plaisant, Laurent Courau, Gilles Sauliere, Voisin Nicolas, Tiphaine Bettembourg, Louis Gonnelli, Maurice-Alain Baillergeau liked this post