• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

Recycler nos déchets alimentaires dans le Grand Lyon: j'ai signé – Romain BlachierRomain Blachier

Le compost, une réutilisation intelligente de nos déchets alimentaires à Lyon

L’association Les Compostiers, que je connais fort bien et avec laquelle il m’est arrivé de travailler sur le 7e, m’a demandé de signer son appel aux candidats aux élections des villes du Grand Lyon ce que j’ai fait avec plaisir.

Les compostiers, dont j’encourage l’interaction avec les restaurateurs afin qu’ils puissent faire du compost de leurs déchets si ils le souhaitent:

-Des composteurs collectifs dans tous les quartiers, ouverts à heures fixes et régulières , favorisant le lien social de proximité. – Des habitants autonomes sur une partie de la gestion de leurs déchets, – Une réutilisation et valorisation in situ, repartagée entre les habitants (pour leurs plantes et balcons) et les espaces verts publics et privés alentours.

– Une végétalisation et un usage nouveau des espaces urbains délaissés (un compost de quartier peut être nomade).

Si vous êtes candidat dans une ville du Grand Lyon, vous pouvez signer, comme moi, la pétition sur ce lien:Le compost collectif en milieu urbain

Pour mieux connaitre la démarche du compostage, les compostiers ont réalisé cette petite présentation:

photo Joseph Sarlin en créative commons

2 commentaires Montrer la discussion Cacher la discussion

Recycler nos déchets alimentaires dans le Grand Lyon: j'ai signé – Romain BlachierRomain Blachier

Le compost, une réutilisation intelligente de nos déchets alimentaires à Lyon

L’association Les Compostiers, que je connais fort bien et avec laquelle il m’est arrivé de travailler sur le 7e, m’a demandé de signer son appel aux candidats aux élections des villes du Grand Lyon ce que j’ai fait avec plaisir.

Les compostiers, dont j’encourage l’interaction avec les restaurateurs afin qu’ils puissent faire du compost de leurs déchets si ils le souhaitent:

-Des composteurs collectifs dans tous les quartiers, ouverts à heures fixes et régulières , favorisant le lien social de proximité. – Des habitants autonomes sur une partie de la gestion de leurs déchets, – Une réutilisation et valorisation in situ, repartagée entre les habitants (pour leurs plantes et balcons) et les espaces verts publics et privés alentours.

– Une végétalisation et un usage nouveau des espaces urbains délaissés (un compost de quartier peut être nomade).

Si vous êtes candidat dans une ville du Grand Lyon, vous pouvez signer, comme moi, la pétition sur ce lien:Le compost collectif en milieu urbain

Pour mieux connaitre la démarche du compostage, les compostiers ont réalisé cette petite présentation:

photo Joseph Sarlin en créative commons

2 commentaires Montrer la discussion Cacher la discussion