• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

Invention des clivages – Romain BlachierRomain Blachier

Pour une fois j’ai acheté le Figaro Mag. L’hebdo préféré de la droite réac que je lis habituellement chez le médecin ou chez mes grands-parents,rares électeurs de droite du premier arrondissement de Lyon, essaye de chercher plus de clivages qu’il n’y en a existant au sein du Parti Socialiste, créé, non sans arriéres-pensées, de la division plus qu’il y en a déjà. On invente ainsi une certaine « Martine Aubry dans le retro », qui serait ringarde (malgré son expérience en entreprise reconnue même au plus haut niveau du patronat), et qui aurait créé des 35h partout maladroitement et uniformément en pleine méconnaissance des réalités de la vie.La chose se trouve dans un article surréaliste, écrit par un journaliste,Alexis Brézet, qui n’a jamais eu à connaître les horaires de travail stricts et ne sait pas, dans sa méconnaissance du monde de l’emploi, que ça n’existe pas dans les petites boites. On invente aussi la division profonde interne, le fait que le Parti Socialiste ne pourra pas être uni, malgré l’évidence, malgré le fait que tout le monde reconnait la victoire, l’unité, derrière sa Première Secrétaire, même élue de justesse, même élue dans la tourmente,même compétente,même respectée par l’opinion de gauche.
[…]

  • En France et dans le Monde
  • 11 commentaires

Pour une fois j’ai acheté le Figaro Mag. L’hebdo préféré de la droite réac que je lis habituellement chez le médecin ou chez mes grands-parents,rares électeurs de droite du premier arrondissement de Lyon, essaye de chercher plus de clivages qu’il n’y en a existant au sein du Parti Socialiste, créé, non sans arriéres-pensées, de la division plus qu’il y en a déjà. On invente ainsi une certaine « Martine Aubry dans le retro », qui serait ringarde (malgré son expérience en entreprise reconnue même au plus haut niveau du patronat), et qui aurait créé des 35h partout maladroitement et uniformément en pleine méconnaissance des réalités de la vie.La chose se trouve dans un article surréaliste, écrit par un journaliste,Alexis Brézet, qui n’a jamais eu à connaître les horaires de travail stricts et ne sait pas, dans sa méconnaissance du monde de l’emploi, que ça n’existe pas dans les petites boites. On invente aussi la division profonde interne, le fait que le Parti Socialiste ne pourra pas être uni, malgré l’évidence, malgré le fait que tout le monde reconnait la victoire, l’unité, derrière sa Première Secrétaire, même élue de justesse, même élue dans la tourmente,même compétente,même respectée par l’opinion de gauche.

On aimerait se gausser de cette presse de droite, qui ne veut que se payer le premier parti de France parce qu’il est favorable à une société plus solidaire, on aimerait penser que les leaders d’opinions de gauche ne correspondent pas à une envie de sang mais on voit des discours trop virulents avec un Peillon invité chez Ruquier que les discussions continuent. Relativisons, seul le naïf en politique ou le malveillant de presse conservatrice y verrait un clivage durable. En effet, si le député européen y est virulent, c’est surtout pour mettre ici un rapport de force dans les négociations entre la motion de Collomb et la Premiére Secrétaire élue par les militants, pour négocier afin d’amener du renouveau issu de ses rangs dans la future direction, mais ce n’est le jeu habituel et normal du monde politique, qu’on soit UMP ou PS.

On s’en cogne quelque part de ces discussions, on s’ en fout de ses négociations,même si le bon bloggeur on lira avec intérèt le dernier Vendredi qui titre sur le sujet.Qui va demander à un militant, à un élu local pour qui il a voté en interne ? Franchement? De savoir qui de Manuel Valls ou Benoit Hamon représente vraiment les vraies de vraies aspirations des classes populaires ? De même quel responsable UMP se fera demander, lorsqu’il arrivera en disant un habituel, un déjà-vu, un usé, un évidemment caricatural « Collomb-Vilain-Méchant-Communiste-Stalinien-Caca » si il a voté pour Cochez ou Hamelin comme chef de l’UMP dans son coin il y a huit jours ou pour Dagorne ou son adversaire? Ou si il aurait voté Perben avant qu’il se retire ou Cochet pour les prochaines élections concernant la direction du parti Sarkozyste dans le Rhône ? Dans le même temps un Karlsfeld pourra dire, sans être contredit malgré l’évidence, qu’il y a assez de places pour les SDF dans les foyers de France et que si les pauvres meurent dans la rue, ce serait de leur faute à ces salauds-de-négligents-pas-responsables, pendant que Sarkozy contribue à aider les banquiers avec des milliards d’euros de nos impôts à nous tous,ouvriers chefs d’entreprises, employés et cadres, pendant que de nouveaux chômeurs pointent à l’ANPE sous la politique du gouvernement actuel…