• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

Insécurité et immigration : un sondage maison pas surprenant – Romain BlachierRomain Blachier

  • En France et dans le Monde
  • 8 commentaires

Le Figaro le clame:Les mesures du gouvernement sont plébiscitées par les français selon un sondage. Sur la toile, on sentait plutôt un climat inverse, y compris à droite mais la chose ne me surprend pas, au vu des questions posées. Évidemment qu’un certain nombre de français, socialistes comme UMP n’ont pas très envie de partager la République avec des exciseurs ou des polygames fanatiques! Parions que la réponse aurait été bien différente si on avait demandé « Etes-vous d’accord pour considérer qu’il faut trois classes de citoyens en France ? Les français-mais-pas-encore-vraiment, les vraiment-français et le premier cercle des donateurs de l’UMP ?« . On peut également être surpris par le mode de fonctionnement choisi par l’institut IFOP, dirigé par Florence Parisot. Il y a la formulation des questions, qui donne quasiment la réponse et il y a la méthodologie utilisée.

Et puis, derrière ces habituelles querelles sur la véracité ou non des enquêtes d’opinion, on peut aussi et surtout s’interroger sur l‘absence totale de résultats probants du gouvernement après avoir agité les hochets de l’insécurité et de l’immigration plus d’une vingtaine de fois ces dernières années. La liste des mesures prises sans résultat par le gouvernement UMP est chez Nicolas J. Édifiant. Et puis on peut se pencher sur les alternatives à l’inefficacité gouvernementale.

Le drame est que ce débat, volontairement lancé pour faire oublier les affaires Woerth, est un blougi boulga idéologique. Contrairement à d’autres pays, la nationalité française est à la fois Nation et République. L’électorat frontiste et une partie de celui de l’UMP, plutôt portés Nation, veuillent moins d’étrangers et emmerder tout ce qui n’est pas bien propre bien blanc. Point. La Nation n’est pas politique ou alors sent très mauvais quand elle le devient.Demandez aux ex-Yougoslaves ou aux Rwandais. Mais la problématique ne saurait se réduire à cela. Il y a aussi donc à côté la République. Moi c’est celle des deux sœurs que je préféré . Celle-ci est entièrement politique, en être suppose des valeurs communes.Etre en République est une volonté commune. On y coupe pas les parties génitales des petites filles. Mais on y est pas non plus inégaux devant la loi selon sa naissance.

Insécurité et immigration : un sondage maison pas surprenant – Romain BlachierRomain Blachier

  • En France et dans le Monde
  • 8 commentaires

Le Figaro le clame:Les mesures du gouvernement sont plébiscitées par les français selon un sondage. Sur la toile, on sentait plutôt un climat inverse, y compris à droite mais la chose ne me surprend pas, au vu des questions posées. Évidemment qu’un certain nombre de français, socialistes comme UMP n’ont pas très envie de partager la République avec des exciseurs ou des polygames fanatiques! Parions que la réponse aurait été bien différente si on avait demandé « Etes-vous d’accord pour considérer qu’il faut trois classes de citoyens en France ? Les français-mais-pas-encore-vraiment, les vraiment-français et le premier cercle des donateurs de l’UMP ?« . On peut également être surpris par le mode de fonctionnement choisi par l’institut IFOP, dirigé par Florence Parisot. Il y a la formulation des questions, qui donne quasiment la réponse et il y a la méthodologie utilisée.

Et puis, derrière ces habituelles querelles sur la véracité ou non des enquêtes d’opinion, on peut aussi et surtout s’interroger sur l‘absence totale de résultats probants du gouvernement après avoir agité les hochets de l’insécurité et de l’immigration plus d’une vingtaine de fois ces dernières années. La liste des mesures prises sans résultat par le gouvernement UMP est chez Nicolas J. Édifiant. Et puis on peut se pencher sur les alternatives à l’inefficacité gouvernementale.

Le drame est que ce débat, volontairement lancé pour faire oublier les affaires Woerth, est un blougi boulga idéologique. Contrairement à d’autres pays, la nationalité française est à la fois Nation et République. L’électorat frontiste et une partie de celui de l’UMP, plutôt portés Nation, veuillent moins d’étrangers et emmerder tout ce qui n’est pas bien propre bien blanc. Point. La Nation n’est pas politique ou alors sent très mauvais quand elle le devient.Demandez aux ex-Yougoslaves ou aux Rwandais. Mais la problématique ne saurait se réduire à cela. Il y a aussi donc à côté la République. Moi c’est celle des deux sœurs que je préféré . Celle-ci est entièrement politique, en être suppose des valeurs communes.Etre en République est une volonté commune. On y coupe pas les parties génitales des petites filles. Mais on y est pas non plus inégaux devant la loi selon sa naissance.