• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

Najat Vallaud-Belkacem et le courage des planqués – Romain BlachierRomain Blachier

En politique comme à l’armée on parle souvent de planqués. Dans le retrait de la candidature de Najat, les planqués ne sont pas où l’on croit.

Najat Vallaud-Belkacem s‘est retirée hier de la course aux législatives et le bureau fédéral du PS lui a désigné une remplaçante, Anne Brugnera sur la 4e circonscription du Rhône. En cause, une décision de JM Ayrault, Premier Ministre, de ne pas garder au gouvernement ceux qui auraient été battus au législatives. Une régle non obligatoire sous la 5e République mais initiée par Mitterrand et pratiquée par tous ses  successeurs.

Le souci c’est que la circonscription dans laquelle se présente la toute nouvelle ministre et porte-parole est imprenable par la gauche. Elle a été découpée spécialement à l’époque pour permettre à Raymond Barre d’être élu sans avoir à faire campagne.Présentez-y Al Capone, un hamster du Brésil ou Freddy Krueger sous l’étiquette de l’UMP et il sera élu député.

Y faire de la politique côté tribord présente en effet toutes les garanties de réussite et attise diverses ambitions: un véritable roman-feuilleton à l’UMP, des candidatures multiples à droite (3 ou 4) qui permettent pour la plupart d’entre elles que de se compter et négocier sur les listes de la prochaine municipale sans prendre trop de risque. Et sans pour l’instant présenter de projet précis aux électeurs.

Seule certitude: La prochaine députée dans cet endroit de Lyon où Nicolas Sarkozy gagne par plus de 4500 voix d’écart, sera très certainement l’UMP Dominique Nachury, qui triomphera sans péril.

Il est dans ce cadre d’autant plus surprenant de voir les divers candidats de droite (à l’exception de la favorite, restée silencieuse dans cette affaire)  s’énerver de voir Najat retirer sa candidature. Même si bien sûr nombre d’entre eux comptaient sans doute bénéficier de retombées médiatiques du fait d’avoir Najat comme concurrente. Et il y a la virulence des militants qui se lâchent sur les forums « ! Et que dire de NVB qui fait la belle sous les yeux des caméras de France 2 en apprenant de la bouche même du Président qu’elle devient ministre… Impudique on l’entend tutoyer le Chamallow de la Corrèze !!! Najat V-B devrait faire gaffe à une certaine Valérie T qui n’a sans aucun doute pas apprécié cette séquence télévisée. Après Ségolène elle va se charger de notre Lyonnaise ???« . La classe non? Encore pire que pendant les présidentielles.

Outre le fait qu’il n’y aucune obligation pour un citoyen de se présenter à une élection quel qu’elle soit et que le suicide, fut-il politique, n’est recommandé que par l’extrême-droite japonaise et les sectes, Najat avait refusé de s’éloigner de Lyon et d’être parachutée ailleurs. La porte-parole du gouvernement a déjà prouvé par le passé qu’elle n’avait pas peur de partir au combat, en enlevant aux conservateurs un canton, celui de Montchat, qu’ils avaient toujours détenu. Un combat plus difficile que de se présenter à droite dans un bastion. Il s’agissait ici par contre d’affronter ce qui est une anomalie démocratique du fait de frontières des plus arbitraires. Une circonscription bien plus difficile que celle dans laquelle refuse de s’engager Alain Juppé à Bordeaux…

Les découpages Pasqua et Marleix ont rendus les législatives plus inégales que jamais et qu’il faudra sans doute rendre moins arbitraires dans leurs contours. Le vrai courage n’est pas d’être planqué en se présentant à droite dans un bastion concocté pour être à droite, il est de concourir à égalité devant le suffrage des électeurs de la République.