• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

4e retour de république

Le retour de république des blogs Lyon (pour qui auraient pas suivi, c’est la reunion des bloggeurs et lecteurs de blogs politiques de tous bords autour d’un verre) est toujours fait par votre serviteur dans la nuit, ce qui est le cas là, ici  et maintenat.Il se doit d’être toujours détaillé au plus possible, ce que l’auteur, fatigué, ne va pas forcément faire.Merci en tout cas à Tété de l’Indo Café de nous avoir acceuillis et sustentés de tapas aux couleurs de l’Asie.

Pour commencer, la république des blogs Lyon fut trés sympa,ce qui procéde de la pure logique bien évidemment puisque j’en suis l’organisateur! Les un(e)s et les autres se mélangérent, et si les socialistes de différentes motions se mélérent sans probléme mais avec quelques vannes gentilles (ëtre tous Strauss-Kahniens d’origine,à part Karim et Trublyonne ça aide), on vit même des MODEMS de différentes obédiences parler entre eux! Si! Juré! Stéphane et Luc entreprirent Charlotte, désormais non bloggeuse mais lectrice assidue, et Quentin (au fait je viens de retourver un article où notre président des jeunes centristes du 6.9 évoquait le 7e comme basculable aux derniéres muncipales, nananana!!!Bon ok je suis mesquin mais il est tard !)sur la gestion de la fédération dans un mix parfois indigeste pour le non-modemologue.La papiste Pauline prit également sa part dans ce blougi-boulga centriste.Le Vénérable Gilles nous sortit quelques classiques et pavloviens « Que fait Gérard Collomb » pendant que le légendaire JM (Jérôme Manin), troll de droite officiel de ce blog au point qu’il faudrait presque le salarier, nous régalait de ses jeux de mots et de ses anecdotes.Figurez-vous qu’entre autres talents l’homme compte au nombre des locuteurs du cambodgien! Cette république était d’ailleurs à son image, celle des commentateurs autant que des bloggeurs puisque JB Divry/Vidéo Méliora et un Battling’s Friend/Stéphane déjà cité, liseurs et écrivains de commentaires assidus, à l’image ou presque du radical valoisien le plus connu du web made in LY, étaient de la partie.A noter la présence des petites et toutefois déterminées troupes de Jacques Cheminade emmenénes par Christophe Paquien, qui me demanda, garçon poli, il y a quelques jours l’autorisation de venir pointer son intelligente tête frisée de Jospin jeune à la soirée et se fondit dans le paysage de l’Indo Café avec bonheur.Autre faiseur de pont entre les individus, un bloggeur ex-MODEM de Vaulx-en-Velin me parle des soucis que l’on rencontre dans les institutions de personnes agées.Pendant ce temps, Christine et Claude, gaullistes gerlandais naviguent.L’ambiance est bonne et Tété, toujours et encore patron de l’Indo Café continue à nous régaler de ses tapas asiatiques.Battilng’s Friend parla beaucoup de cul et de patins à rouler mais aussi de l’avenir du parti de Bayrou dans le Rhône. Etienne, de son côté,évoqua une thése  en faveur de la scission du PS en une théorie défendue aujourd’hui uniquement par les vieux rocardiens sans esprit de corps (ils sont il est vrai légion) comme quoi Hamon serait un social-démocrate positionné à la gauche du ps uniquement par opportunisme, le tout devant l’européen Benoit.La soirée se mélange, même si on parle beaucoup congrés du PS,et on se taquine sur Ségolène et Gérard, notamment avec Sandrine ou Frédéric,qui me disent tous deux qu’ils auraient aimé m’avoir dans leur motion.Les Bayrouistes évoquent, eux, les affrontements internes au MODEM. JeandelaXrousse vient me rappeller le souvenir d’un vieil ami commun franco-allemand auteur de théàtre que j’ai fréquenté en premiére année de fac dans les squatts autogérés…L’échange entre les uns et les autres se fait, sur tous les sujets. Au revoir, il est temps de rentrer…Je passe pour ma part, aprés avoir salué la compagnie,devant les yeux hallucinés d’Etienne recroisé dans la rue mais qui n’entre pas, chez Diego qui fête discrétement avec quelques copains commerçants son 48e anniversaire.Nous refaisons le monde autour de plusieurs verres forts divers et de la danse improbable.Rideau.