Menu

L’international, c’est plein d’étrangers !

Ma bonne dame, rendez-vous compte, il y a des Espagnols qui vont porter un projet de gastronomie INTERNATIONALE à Lyon ! Oui des ESPAGNOLS ! C’est un beau projet qui est en train de se faire, malgré les oppositions des élus de la gauche radicale lyonnaise et de la droite ; celui de la Cité Internationale de la Gastronomie. Lyon accueillera ce projet en 2019.

Malgré les oppositions de l’extrême-gauche et de la droite, un beau projet pour faire vivre ce qui nous est commun : manger. Ensemble.

Ce lieu unique, dont la délégation vient d’être votée par le Conseil de Métropole de Lyon, mettra à l’honneur les plaisirs de la table, la santé, le bien-être et l’art de vivre au cœur du Grand Hôtel-Dieu. Pourtant, certains ne sont pas contents. Et notamment par rejet de l’Espagne.

Il y a 20 ans j’envahissais une fac

Il y a vingt ans je faisais partie d’un commando qui a envahi le bureau du Président de l’Université Lyon 3. Nous voulions protester contre des écrits d’extrême-droite et publiés par l’Institut d’études indo-européennes qui servait de lieu d’emploi et de recrutement pour la branche la plus racialiste de l’extrême-droite française.

Ma tribune dans le huffpost : Remise en cause des contrats aidés : sauvons la Culture émergente !

Les emplois aidés par la puissance publique sont aujourd’hui remis en cause par la Ministre du Travail Madame Muriel Pénicaud. Ceux-ci sont considérés comme coûteux et pas toujours efficaces. Si certaines critiques sur leur usage dans le secteur marchand sont justifiées, il conviendrait de prendre un peu de temps pour réorienter les dispositifs vers plus d’efficacité. Et puis surtout de tenir compte des ravages terribles que va causer les orientations de Madame Pénicaud dans le monde de la Culture, qui va être ravagé si les emplois aidés sont remis en cause.