Menu

Dsk-canal Il est venu faire un tour sur les plateaux télés et les radios. Il a été brillant comme presque toujours, et en tout plus que lors de son passage précédent à Paris qui avait été hélas en demie-teinte.

Évidemment pas question pour Dominique Strauss-Kahn d'aborder la politique nationale ni de répondre à un éventuel retour en politique, droit de réserve du FMI exige. Dommage. Frustrant. Même si il a confié à un de mes amis, petit déjeunant à Washington avec lui il y a quelques temps et lui apportant le soutien de Gérard Collomb, qu'il espérait bien quitter le FMI pour tenter la France.

On se prend à rêver devant le poste: "et si on avait ce mec là comme président à la place du valet des intérêts particuliers postés à l'Elysée ?" ou "Et si les socialos avaient pas fait une hystérie collective pour Ségolène Royal en 2006 aux primaires?" ou "Et si c'était pas une des dernières raisons de rester dans un PS parfois fatiguant au niveau national ?"…bref on a un peu le blues et on espère. Il est bien tôt il est vrai. Etre chrétien et strauss-kahnien a parfois des allures de salle d'attente !

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
Share This