Menu

Il y a des événements majeurs dans la vie politique de notre ville! Mais si.Je ne vous parle pas des déclarations de François Fillon ce jour en notre bonne préfecture du Rhône.Non.

Notons tout de même que l'arrivée du gouvernement à la préfecture a été saluée trés bruyamment par des citoyens mécontents. Jacques Gérault, notre Préfet doit-il s'attendre lui aussi à être muté comme son collègue de la Manche pour avoir laissé faire un crime de lèse-président ? Devra-t-il s'habituer aux charmes d'Aurillac ou de Moulins ?  L'homme ne lésine pourtant rien pour plaire au prince dont il a travaillé au cabinet, imitant même son goût du jogging quoi qu'il lui en coûte.On pourrait d'ailleurs, concernant cette pédestre passion, faire un constat des conséquences de ce sport sur les politiques qui le pratiquent:De Nicolas Sarkozy à Christiane Demontès, un mythe tombe: Non décidément le jogging ne calme pas les nerfs!

Non l'événement de la journée, le vrai, l'auguste alors que gauche et droite parlaient des différents moyens de relancer la France, c'est la démission de l'élu villeurbannais Richard Morales, de la fonction de délégué aux finances  de la fédération du Rhône du MODEM. Si. Que les masses populaires éplorées se rassurent: Notre PRG défroqué restera l'un des cinq vice-présidents du parti de Bayrou dans le 6.9. Ouuuuf…Mais en attendant il a diffusé un communiqué de presse pour annoncer dans une lettre ouverte à l'ex-milloniste Isaac-Sibille, désormais responsable départemental du parti de Bayrou, dans un style un peu bancal 

"La collégialité de notre Présidence est gravée dans le sable. Le rassemblement de toutes nos forces vives fera un grand parti. Ta méthode n'est même pas celle d'un petit club de quartier. Dans ces conditions, et en l'absence d'un retour à la raison et au respect, je te rends officiellement et solennellement ma délégation "Finances". Je reste Vice président de la Fédération du Rhône du Mouvement Démocrate parce que je crois au Modem. Je ne crois pas à ce que tu es en train d'en faire. Avec mes meilleures salutations ". Bref amis du Rhône, l'histoire, la vraie, la grande avec un grand H est en marche, elle se fait sous nos yeux avec Ricard Morales, les vrais dossiers qui préoccupent les français sont tout entiers contenus ici!

Autre complication pour le parti centriste:la multiplicité des candidatures.Sur le sud-est, le parti centriste, dont la liste est désignée non par les adhérents mais par les instances nationales voit pléthore de candidats commencer à vouloir s'aligner: Du célèbre Azouz Begag jusqu'à l'ex-vert et sortant Benhamias en passant par Gilles Artigues, Anne Laperrouze ou peut-être Anne-Sophie Condemine, tout le monde se bat pour être désigné par Bayrou tête de liste dans une circonscription où les oranges ne peuvent compter qu'obtenir un ou deux députés. La bataille risque d'être sanglante.

Soyons économe de nos moqueries, la politique est riche en nécessiteux…Et du MODEM passons au PS où aprés quelques années au parlement européen,la marseillaise Marie-Arlette Carlotti a subitement envoyé sa lettre  "Cap au Sud" à une vaste quantité d'adhérents socialiste dont votre serviteur. Ben oui dans cette organisation les adhérents votent pour désigner leurs candidats alors ben faut se rappeller à leur souvenir aprés tout ce temps sans nouvelles…même si l'élécteur non marseillais, espéce pourtant trés répandue dans la grande région sud-est, chercherait en vain quelque chose qui le concerne (voire qui reléve réellement de l'intérèt général de l'Union) dans le bulletin reçu!

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
Share This