Menu

marianne2-logo“La France n’a pas de leçon à recevoir de la Silicon Valley”

Pour avoir dit cette phrase dans une interview à la Tribune, la secrétaire d’Etat chargée du Numérique, Axelle Lemaire, a subi un certain nombre d’attaques depuis deux jours : le journal de droite l’Opinion a parlé de « gaffe ».

A écouter certains des interlocuteurs, c’est à se demander pourquoi, dans un pays déprimé comme la France, où l’on parle de supprimer le CDI, où la croissance est en berne, l’on n’aurait pas le droit de parler numérique ? Et surtout de débattre du modèle du monde numérique de demain ?

Oui, sortie de son contexte, la phrase d’Axelle Lemaire peut surprendre : la Silicon Valley, c’est Google,Twitter, Facebook, Linkedin, Microsoft, Apple et une multitude d’autres entreprises. Cette part de Californie, c’est un lieu de pèlerinage pour nombre de dirigeants politiques et d’entrepreneurs du monde entier. Et jamais dans le monde, l’on aura vu pareille enclave avoir une telle influence dans le domaine social et économique. Cela, personne ne le conteste et certainement pas Axelle Lemaire.

Mais c’est aussi une vision du monde dont on ne pourrait débattre ?

L’article complet est à lire sur le site de Marianne

 

avatar
1 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
romain blachierPIERROT13 Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
PIERROT13
PIERROT13

Les entreprises citées sont des utilisatrices des moyens numériques et la France possède des atouts dans l’imagination de l’avenir et de l’évolution des moyens numériques. Il ne faut pas oublier le Prix Nobel de 2007 attribué à Fert pour ses travaux sur la magnétorésistance ce qui a permis de faire exploser les capacités de mémoire des ordinateurs.
C’est à ce titre que la zone de Rousset (BdR) avait été surnommée Intelligence Valley parceque c’était un lieu de R&D en même temps que de production (actuellement en difficulté)

romain blachier
romain blachier

très juste

Share This