Menu

Oui l’image de lycéens de #manteslajolie encadrés par des policiers et agenouillés est dure et ça peut légitiment choquer. Mais ce n’est pas possible de laisser un équipement de service public de banlieue connaitre des affrontements violents mettant en péril l’intégrité physique des jeunes, des riverains et des agents du service public. Avec des gens disposant de bonbonnes de gaz et désirant faire sauter l’établissement.

Je comprends qu’on puisse être marqué au premier abord par les images mais il est difficile pour la police de faire autrement pour maîtriser sans violences physiques un si grand groupe. Je ne sais pas que certains commentateurs sur facebook auraient fait à leur place. Mais la solution n’était certainement pas de laisser la situation dégénérer pour le bien des habitants de Mantes-La-Jolie et leurs enfants.

MANTES-LA-JOLIE, CE MERCREDI. APRES UNE SERIE DE VIOLENCES ENTRE LA POLICE ET LES JEUNES DU LYCEE JEAN-ROSTAND, DES VOITURES ONT ETE LA PROIE DES FLAMMES DANS UNE RUE ADJACENTE A L’ETABLISSEMENT SCOLAIRE, RUE MARCEL FOUQUE. DES POUBELLES ONT AUSSI ETE BRULEES COMME SUR L’AVENUE DU GENERAL DE GAULLE.
avatar
  Subscribe  
Me notifier des
Share This