Menu

Mediapart; le média fondé par Edwy Plenel, a révélé la présence de Madame Loiseau, tête de liste LREM aux européennes sur une liste étudiante d’extrême-droite à Science-Po Paris il y a 35 ans. C’était en 1984 alors que Douchka connaissait un fort succès avec son 45 tours Mickey, Donald et moi, la Yougoslavie, le Yémen du Sud, la Tchécoslovaquie, l’URSS  existaient encore, la Namibie était une colonie sud-africaine et Amstrad lançait son ordinateur CPC 464 avec lecteurs cassettes.


Depuis bien évidemment Nathalie Loiseau a mille fois renié cette erreur.

On est souvent pas pareil à 20 ans qu’on l’est ensuite.

A 20 ans Steve Jobs passait sa vie sous LSD tout en écoutant de la musique de Bob Dylan en exprimant son désintérêt pour le travail et les études. 35 ans plus tard il était une des grosses puissances du capitalisme US.

A 20 ans, Jacques Chirac vendait l’Humanité et participait à une réunion de cellule communiste à une époque où le mouvement communiste mondial avait comme traits dirigeants le visage moustachu de Staline.

A 20 ans, François Mitterrand, avant d’être plus tard décoré de la Francisque par Pétain,  manifestait avec les monarchistes sous une bannière en demandant à ce qu’on diminue le nombre de “métèques”  à l’université.

A 20 ans le très libéral Alain Madelin se battait pour recréer, peu longtemps après la chute du nazisme, une société fasciste dans lequel toutes les libertés seraient supprimées.

A 20 ans, BHL, intellectuel atlantiste, pro-européen et libéral, était persuadé que le meilleur système au monde c’était un communisme radical comme il se pratiquait dans la Chine de Mao. C’était aussi le cas au même âge de Barroso, au Portugal, qui mena ensuite à plusieurs fois les conservateurs européens à la  victoire.

A 20 ans Raphaël Gluckmann (dont le père était mlui-même passé du Mao de ses 20 ans à Sarkozy) aujourd’hui tête d’une des listes de gauche à cette élection, était ultra-libéral, dans une organisation qui considérait l’existence d’un salaire minimum pour les travailleurs pauvres comme une abomination.

A 20 ans Edwy Plenel, le fondateur de Médiapart, militait pour une révolution troskiste et considérait qu’abattre des otages civils juifs israéliens pendant des jeux olympiques était une excellente chose.

Nathalie Loiseau : une défense maladroite

Que la ligne de défense choisie par Nathalie Loiseau puisse laisser songeur, qu’une étudiante en Sciences-Politiques et future Enarque ne se rende pas compte qu’une liste dénommée Union des Etudiants de DROITE puisse avoir une coloration politique est certes ridicule.

Qu’elle aie pu ignorer que derrière une liste se revendiquant de l’union de la droite, avec des gaullistes en sont sein, se cachait un mouvement raciste et antisémite est possible. Depuis elle a mille fois renié cet brève erreur de jeunesse, dans son action au sein d’une liste fédéraliste européenne 5 ans plus tard puis chez Alain Juppé, dans ses activités au Ministère des Affaires Étrangères, en tant que Ministre des Affaires Européennes ou aujourd’hui dans l’Europe qu’elle défend avec la République en Marche.

Steve Jobs a laissé la vie communautaire hippie  pour créer une des sociétés les plus riches du monde. Et Jacques Chirac n’a jamais instauré la société stalinienne qu’il prônait à 20 ans, Mitterrand n’a pas instauré de quotas d’étrangers à la fac, créant au contraire la carte de séjour de 10 ans et accueillant les kurdes massacrés par Saddam Hussein. Et je suis sûr que le Edwy Plenel d’aujourd’hui n’est plus fan de l’exécution d’otages juifs par des terroristes…. L’important c’est où on va, pas d’où on vient.

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
Share This