Menu

Pardon, encore un billet sur de la cuisine interne mais ça y est, les différentes motions sont déposées pour le congrés du PS.

En voici la liste, avec les liens vers les vidéos de présentation.

6 orientations parfois distinctes sur certains points, parfois non, avec des logiques, des équipes et des idées, des probabilités d'alliances diverses, un programme parfois différent, parfois non.

J'hésite encore entre 3 des quatre textes principaux (le texte de "l'aile gauche du ps" porté par Hamon n'est pas forcément ce que je préfére en matiére d'orientation pour le parti)

Reste donc Delanoë, Collomb et Aubry

Delanoë: Ce serait la motion de confort.Le texte arrivera sûrement devant au vote des adhérents, le leader est de qualité, a sorti un livre intéressant, a tenté de rompre le tabou sur le mot libéral et deux groupes successifs de ma famille d'origine (les strauss-kahniens) qui sont allés:D'abord Rocard et ses amis puis Moscovici, à la derniére minute et ses troupes.A noter que DSK avait déconseillé au député du Doubs de présenter son propre texte, comme ce dernier avait commencé à y réfléchir.Dans le trés rocardo/Strauss-Kahnien PS du 7e, et les premiers contacts le confirment, le score de ce texte sera élevé.Et quand même, aprés avoir contribué à forger les majorités dans cette section, ce serait con de se séparer de ceux avec qui je travaille depuis des années dans la confiance et parfois l'amitié. 
Alors pourquoi avoir des réserves vis à vis d'un texte porté par un homme dont je dis du bien depuis des mois sur ce blog ? A cela trois raisons principales.La premiére est que ce texte rassemble aussi les amis de Hollande, des gens comme Vaillant et d'autres partisans du statut-quo qui ont mené le parti dans le mur et qui risquent de continuer.D'autre part, malgré le bombardement téléphonique duquel je suis l'objet pour rejoindre ce texte, je ne vois pas de perspectives d'y être utile, d'avoir un rôle à jouer et d'avoir la possibilité d'apporter utilement ma pierre à ce regroupement.Enfin je pense que ceux qui votent pour Delanoë en pensant préparer le retour de DSK à terme se plantent.Hollande et le Maire de Paris se rasent le matin en pensant aux échéances présidentielles…Et puis il m'ennuie DelanoE, c'est pénible les trémas à inscrire sur le e !

Aubry: Ce serait la motion du fun.J'aime beaucoup la Maire de Lille.C'est, contrairement à l'imagerie lancée par la droite et reprise par la fraction de l'inteligensia et des médias les moins doués en économie,une personne qui connait bien le monde de l'entreprise, même si elle a causé à mon sens beaucoup de dommages indirects en piégeant le plutôt ouvert Gandois lors des discussions sur les 35 h.Elle posséde un vrai sens du social, chose qui me plait énormément.Mais gros souci, elle s'est alliée avec Laurent Fabius, ce qui pour un européen convaincu comme moi pose question sur l'Europe mais aussi sur la cohérence d'un telle groupement.Ceci dit je n'ai jamais aimé ce sport si prisé dans nos contrées socialistes, de la chasse au député de Seine-Maritime.Sur le Rhône, quelques bons copains a moi y sont, dont tous n'ont certes pas un sens du collectif trés développé,issus de différentes branches du PS, même si une copine s'est fait interdire d'y aller pour cause de patronne sénatrice qui ne pouvait concevoir que celle-ci fasse un autre choix qu'elle.Ce serait une orientation fraiche et enthousiasmante mais est-ce bien responsable ? Et l'attelage trouvera-t-il sa cohérence entre Aubry, Fabius et Montebourg ?

Collomb: J'aime bien Collomb.Non pas comme un vulgaire courtisan comme on en croise trop dans les basse-cours des partis et qui sont légions autour des grands élus, Dieu m'en garde! J'aime la rénovation européenne, sociale-démocrate, réaliste et décentralisatrice qu'il prône et le rôle qu'il entend donner à Lyon.J'aime
aussi la façon de travailler et la tâche que je méne avec d'autres au sein de la Ligne Claire.Mais avec Gérard nous avons quand même au moins deux points de divergences forts.Le premier concerne la méfiance qu'exprime trop souvent à mon sens le Maire de Lyon vis à vis du PS en général.L'autre se nomme Ségolène Royal.Et c'est bien le souci de cette démarche pour beaucoup dont moi.Sans avoir de haine particuliére pour l'ancienne candidate aux présidentielles, j'estime depuis toujours qu'elle est incapable de gagner les présidentielles parce qu'elle divise trop.De même j'ai du mal avec nombre de ses propositions, qui s'apparentent à du marketing maladroit.De plus, si j'ai de solides et intelligents amis ségolistes, le phénoméne de fan-club qui l'entoure m'exaspére au plus haut point.Evidemment Collomb ne souhaitait pas rester en bugne à bugne avec la seule Royal dans son texte mais Moscovici a refusé toutes les propositions, y compris le fait d'être candidat au poste de premier secrétaire et de premier signataire pour passer chez le Maire de Paris…Et les discussions avec Aubry et Delanoë n'ont rien donné…
Par ailleurs, tout militant connu du PS du 7e que je soit, c'est la seule avec laquelle il soit difficile de fédérer dans la section,à mon image  globalement opposée à Ségolène.
Et ceci alors  que j'ai fait en sorte, avec quelques autres, il y a deux ans que DSK y soit majoritaire.Alors pourquoi me poser la question ? Parce que le modéle lyonnais, parce que le texte réformiste, parce que la modeste pierre que je peux y apporter, parce que la France est trop jacobine, parce que des choses intéressantes sur l'économie…Mais Ségolène c'est dur!

Je vais donc me laisser un temps de réflexion supplémentaire, lire les textes,parler avec les uns et les autres et on verra.Et puis détendre un peu en jouant à Spore.Ci-dessous c'est la bêbête que j'ai créé et  avec laquelle je fait mumuse en ce moment, accompagnée par deux petits bébés.Ces trois-là fermeront la marche du déjà dense bestiaire de ce billet.

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
Share This