Menu

Collomb-romain-blachier Il faut faire un choix pour les congrés quand est un militant qui se respecte.Le mien, dont je vous parlait précemment, a été dur à faire et hésitant jusqu'à il y a quelques heures.

Il avait beau se préciser depuis quelques temps, au point que Gérard Angel me disait samedi qu'il pensait que j'avais déjà choisi.Il est vrai que les apparences étaient là, et pourtant…J'étais de fait invité à la conférence de presse de ce matin organisée par les amis de Collomb, je discutait avec le Maire dans les couloirs…A des moments je me disais oui, d'autres je me ravisais, la minute d'aprés je rechangeais…Je n'étais pas sûr.

J'avais éliminé assez vite Delanoë.Le Maire de Paris avait commencé de façon intéressante la campagne interne avec son "je suis socialiste et libéral" que j'avais salué à l'époque.Mais son association avec Hollande fait aujourd'hui penser à un risque de surplace.Et puis le strauss-kahnien que je suis, qui pense que le meilleur pour battre Sarkozy et amener à un autre projet politique est l'actuel président du FMI, pense que ceux de ses amis qui ont rejoint l'axe Delanoë-Hollande ne vont obtenir en retour qu'un parti verouillé pour les envies présidentielles, fort légitimes par ailleurs, de ces deux camarades qui ne sont pas dépourvus de qualités.

Moscovici en rejoignant tardivement dans des conditions difficiles la motion A dont le Maire de Pariset le Premier Secrétaire actuel sont premiers signataires, est sorti de la promesse de non-présidentialisation du congrés qu'il avait faite et ceux qui le suivent ne rendent pas, à mon sens, un grand service au parti et au candidat qu'ils ont soutenu dans les derniéres primaires.D'ailleurs, dans les trois textes entre lesquels j'ai hésité, c'est le seul qui ne propose pas que toute la gauche vote pour désigner un seul et unique candidat.Hasard? Le plus populaire chez les électeurs du côté babord du navire républicain, devant le Maire de Paris est justement un certain DSK…Mon choix aurait pu être celui-par opportunisme, volonté de signer la même chose que le Maire du 7e et de nombreuses personnes de l'arrondissement, volonté de rester dans la majorité dans un quartier où Delanoë fera un bon score, de ne pas me brouiller avec la majorité du PS Lyon 7e…mais le choix de confort c'est pas mon truc.Reste le respect, l'amitié et la loyauté que j'ai pour mon Maire d'arrondissement, reste un grand respect pour Delanoë et nombre de ceux qui le suivent dans le Rhône.

Hésitation plus longue, jusqu'à ce matin, sur la motion portée par Martine Aubry.Certes je ne suis pas des convaincus par Laurent Fabius, à qui, comme d'autres je reproche son comportement pendant le traité européen.Mais je ne fais pas partie des fabiusophages à la haine maladive contre l'intelligent député.La motion étant trés proche de celle de Collomb (moins compléte sur les nouvelles tecthnologies et internet toutefois) avait de quoi faire hésiter.Enfin la présence de gens plutôt conviviaux, de Zorah à Florent en passant par Philippe, Stéphane, Antoine et Jérôme laissait présager une campagne libertaire et joyeuse, la possibilité aussi de convaincre largement.Grosse hésitation du coup…Mais quitte à avoir deux textes semblables, je prends le lyonnais et celui qui partage le plus sûrement mes choix européens.Respect à Aubry et à sa troupe rhodanienne  en espérant se retrouver dans de meilleures circonstances.

Reste Collomb.Je me suis plusieurs fois affronté avec le Maire de Lyon sur ses choix, qu'ils concernent la candidature de Ségolène Royal à la présidentielle ou certaines désignations internes.La derniére en date était la désignation du MODEM Thomas Rudigoz comme candidat de la majorité municipale lors des derniéres cantonales partielles.J'avais été le seul, en-dehors de la gauche du parti, a voter contre cette décision de Collomb en bureau fédéral, non pour refuser une alliance avec les centristes, à laquelle je suis favorable (j'ai d'ailleurs respecté le choix collectif en faisant campagne pour Thomas au deuxiéme tour) mais pour demander une meilleure prise en compte du PS par le Maire de Lyon.Pendant ce temps-là, un certains nombre de camarades qui plaident aujourd'hui pour un refus d'alliance avec le centre votaient pour un soutien du PS à Rudigoz….Et le cas n'est pas seul.Avant les municipales, lorsque nombre de notables allaient les uns par conviction, les autres par opportunisme si prés des constitutions des listes, soutenir la même candidate que le Maire, nous n'êtions pas nombreux à rester droit dans nos bottes.Par ailleurs le Maire de Lyon est parfois cassant et autoritaire, même si il a des qualités de leader indéniables.

Pour ma part,je suis d'autant plus à l'aise pour oeuvrer avec lui sur le congrés que les muncipales sont passées.Peut-être par contre achétera-t-il une bonne bouteille dans la cave où je vais surement bientot commercer ? Et puis faire le choix de Collomb c'est sûrement devenir trés minoritaire dans mon PS du 7e adoré.Ceci dit je ne me représente pas au secrétariat de section !

Malgré les épisodes susnommés , le Maire de Lyon fait partie de ceux avec qui j'ai le plus de points d'accords sur le fond.Je ne donnerais que quelques exemples significatifs, pour ne pas être trop long ni tomber dans le panégyrique infantile et obséquieux.

Il y a certes d'abord un vrai accord sur l'entreprise et l'économie. Mais le combat de Collomb est également européen, clairement.Par-delà une europe politique qui patine, il fait partie de ceux qui sont passionnéments pour une union fédérale.Mieux, avec les Eurocités, Lyon renoue avec une histoire qui fit que notre ville n'a pas attendu la nation française pour être européenne avec ses échanges avec Turin,Milan ou une Genêve qui devait plus tard amener notre ville à un rôle particulier lors de la Réforme.Alors que les socialistes se sont divisés gravement il y a peine trois ans sur la question fondamentale du traité européen, je trouve là un vrai enthousiasme vis à vis de l'utopie concréte européenne.

Autre territoire, plus réduit mais cher à mon coeur mais la question en fait qui la plus joué pour mon choix, celui du deuxiéme drapeau figurant dans le bandeau de ce blog, notre "petite patrie" comme l'aurait dit Jaurés.Depuis toujours, je suis décentralisateur,girondin jusqu'à l'osqui se cesse de pester contre cette société centralisée où la vie ne se passe qu'à Paris, j'ai à coeur de défendre Lyon sur la scéne politique nationale.J'en ai assez que Lyon pense au concept du Velov et qu'on ne célèbre que Velib, que pour reussir nationalement dans leur domaine quelque soit sa ville d'origine il faille prendre capitale, que les artistes lyonnais tels la troupe de Kaamelot soient forcés d'aller un temps à Lutéce pour être reconnus, qu'en commission nationale culture du PS, une adjointe d'arrondissement au Maire de Paris me lance de bonne foi "T'es de Lyon, ah j'ai dela famille pas trés loin, à Guéret dans la Creuse", marre de vivre dans un pays bien plus inégalitaire territorialement que la plupart des pays d'europe (Ah l'Allemagne fédérale !), assez que dans l'actualité n'importe quel événement dans une rue parisienne aie une portée nationale tandis qu'il faut presque une attaque de Godzilla pour France 2 ou TF1 sortent de leur cocon, que l'Etat décentralise sa dette sur les collectivités locales, assez de Paris et du désert français etc…Bref je veux une France plus égale aussi dans ses territoires, qui rompe avec la grise uniformité du Paris/Province, qui passe à mon sens par défendre Lyon dans tous les cadres politiques.
Et puis surtout, faire la promotion du modéle lyonnais, si efficace mais si méconnu dans notre pays.

Certes dans la motion il y a Ségolène Royal.Je n'ai pas changé d'avis sur celle qui a porté les couleurs du parti socialiste aux derniéres présidentielles.Le fond est léger et la division suscitée par sa maniére de faire de la politique est forte.Je me félicite que Collomb soit de ceux qui l'ont convaincue que sa candidature à la direction du PS était vouée à l'échec.Je ne voterais certainement pas pour elle lors du moment de la désignation du candidat aux présidentielles.En attendant, ce temps n'est pas venu.Ce congrés doit se faire sur le fond, sans exclusive.Et on ne peut reprocher à Royal de monter dans le bateau Collomb, et avec elle, d'autres, dont votre serviteur…Pour Lyon, pour l'Europe et pour personne d'autre.
avatar
  Subscribe  
Me notifier des
Share This