Menu


« Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ? »

                                              Racine, Andromaque, 


La scéne commence à devenir habituelle.Un match de l'équipe de France de foot, amical le match faut-il le préciser, comme si le sport était la continuation de la guerre elle-même continuation de la politique par d'autre moyens.Une équipe en face issue d'une nation d'afrique du nord ayant une forte communauté de resortissants dans notre pays et des liens historiques, notamment liés à la colonisation.Des rappels bienveillants auparavant, voire parfois bien pensants sont faits sur les liens forts entre les deux pays…et à la fin, patatra, la fête est invariablement gâchée par des sifflets haineux d'une bande de crétins aussi minoritaires que bruyants qui sifflent leur haine de la France, dans ce qui n'est de fait qu'une rencontre entre équipes de foot.Aprés l'Algérie, le Maroc, c'était hier l'équipe deTunisie qui rencontrait la sélection française, sous fond de vrombissements haineux d'une petite partie de la foule contre la Marseillaise.

Ces racistes-là,en essayant de faire croire que l'ensemble des personnes issues des pays visiteurs sifflent en rejoignent d'autres qui considérent que jamais personnes d'orignie Algérienne, Marocaines ou Tunisienes devenant français ou nés français ne seront de la République.On l'a vu d'ailleurs dans la haine particuliére manifestée par des supportes tunisiens contre Ben Arfa, français originaire du pays de Ben Ali.Pourtant, malgré le bruit de leurs sifflets, ces jeunes gens de passeport français sont trés minoritaires et fustigés à la fois par nos compatriotes, y compris ceux ayant les mêmes origines, et par les pays qu'ils prétendant représenter par leurs attitudes haineuses.Ainsi le Matin d'Alger, à l'issue du dramatique France-Algérie, avait eu des mots trés durs contre cette petite minorité de français d'origine algérienne qui acceptent le passeport de France et pour dénigrer leur pays avec haine, se couvrent du prétexte du drapeau blanc, rouge et vert à chaque occasion alors qu'ils n'y passent qu'un mois par an en vacances.De même, côté français, l'immense majorité de nos compatriotes d'origine tunisienne ont été choqués de l'attitude de la bande de gosses (per)siffleurs.Il n'y av avait qu'a entendre les conversations indignées dans les bars à chicha de la Guillotière.

Pour le reste, Fillon et Sarkozy répondent mal en voulant interrompre les matchs où l'on siffle les hymnes.C'est donner une importance trop forte aux siffleurs, qui déjà font la compétition entre eux.C'est aussi confondre, comme le font les abrutis à sifflet, une rencontre sportive et la nation.C'est enfin casser le thermotére de la haine contre les français et même en l'espéce de français contre leur pays sans soigner la fiévre.D'ailleurs on remarquera en l'espéce que si la nation française suscite tant de problémes, les équipes de villes sont par contre soutenues par l'ensemble de leur population…Les villes serait-elles un vivre ensemble mieux vécues que les systémes étatiques ?

Même si, on l'occulte, nombre de nos concitoyenns d'origine tunisienne ont entonné à pleins poumons l'hymne de la république, à comencer par Laam, chanteuse franco-tunisienne, qui a eu une attitude trés digne face aux abrutis.Et puis au moins en rugby, pour Lou-Aurillac dimanche on aura pas ces soucis!

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
Share This