Menu

Facebook, le site communautaire qui monte, fait en ce moment sensation dans la presse lyonnaise.

L’importance de ce site, souvent considéré comme plus convivial qu’utile,encore complètement en anglais est certes pour l’instant marginale pour le grand public mais son développement très rapide attire l’attention parce qu’il contribue à de nouveaux usages du net, y compris dans le domaine politique.

Dominique Perben ou son entourage a sans doute lu les différents
articles la semaine passée qui
évoquaient cette plate-forme et les municipales ainsi que son absence sur ce réseau où nombre d’hommes politiques sont déjà nombreux.

Ceux-ci soulignaient l’absence du candidat UMP sur le site
communautaire en vogue comparé à la présence d’un Gérard Collomb et de ses amis assez
actifs
(Voir dans l’édition papier de Lyon Mag dont je vous parlais ici ou sur le site de Lyon Capitale) depuis plusieurs mois sur le site de réseau internet le plus en forme du moment, avec plusieurs groupes de soutiens.

J’avais d’ailleurs apporté ma -modeste-pierre à l’édifice il y a quelques mois .

L’ancien Maire de Chalon-sur-Saône a donc finalement créé son profil et a
adhéré dans la foulée à un groupe facebook anti-Collomb (il serait plus
sain qu’il créé rapidement quelque chose autour de ses propositions)
monté  ces tous derniers jours par un membre de la famille Delsol, la
belle famille de Charles Millon où l’on trouve d’ailleurs pour l’instant surtout des millonistes, actuels ou
anciens.

D’ailleurs Erick Roux de Bezieux, actif sur la plate-forme, a joué au recruteur hier aprés-midi si j’en crois le blog de Quentin.


Et le collaborateur
qui répond à la place de Dominique Perben est un peu sur la défensive,
vu la réponse (un peu) sèche apportée à une jeune militante du MODEM
qui trouvait que Perben faisait parachuté…

Le candidat UMP n’a toutefois pas encore rejoint un autre groupe
lancé par les millonistes, souhaitant une victoire de la
droite en 2008…Même sur le net, il est plus contre autrui que propositionnel le Dominique.

A moins que l’ancien Maire de Chalon-sur-Saône ne souhaite monter ses propres newsgroupes sur cette
plate-forme….

Décidément à droite à Lyon, l’union est là aussi un combat, sur Facebook comme sur terre…

Pour ma part je viens de faire le political compass
proposé également sur cette plate-forme et les résultats ne m’ont pas
trop surpris.

Le test se fait sur des questions pour se situer sur un
double axe /gauche et droite mais aussi sur la division
autoritaire/étatiste et libertaire/anti-étatiste.
Sans surprise aucune
je me retrouve au centre-gauche et marqué assez libertaire (mais bien
moins que mon pote Florent).Si vous voulez tenter la chose sur ce petit test en anglais, pas besoin d’aller sur Facebook, cliquez juste ici.

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
Share This