Menu

Comme le savent les observateurs et acteurs politiques lyonnais, l’UMP de Lyon ne compte pas moins de 5 candidats pour les municipales. La manière de trancher n’est pas claire:mil y aurait un sondage, après peut-être éventuellement un vote. J’ai pour ma part proposé une solution simple pour aider le principal parti de droite.

goEn attendant, chacun prend commence à prendre position pour l’un ou l’autre. Mais la plupart attendent. Ce n’est pas le cas de Lionel Lassagne, responsable de l’UMP dans la 3e circonscription du Rhône, où je vis. L’ancien vice-président du conseil général du Rhône et ancien co-directeur de campagne de Perben a décidé de prendre position pour le député givordin Georges Fenech, récemment débarqué à Lyon.

Une décision qui ne doit pas faire plaisir à sa vieille ennemie avec qui il joue à je te chipe ta place tu me chipes la tienne, Laure Dagorne élue du 7e, soutien de Michel Havard, président du groupe UMP et de nombre d’autres militants et élus de ce parti dans la circonscription.

Mais une décision logique: en jouant un candidat à plus forte notoriété que d’autres, dont on murmure qu’il aurait l’oreille des instances parisiennes, Lassagne fait des mécontents au sein de la section UMP qu’il dirige mais pense sans doute avoir misé sur le bon cheval qui lui permettra de relancer une carrière pour l’instant moins prometteuse qu’en 2008. La politique, une affaire de convictions…

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
Share This