Menu

logo-lyonmag

Dans mon édito paru hier sur Lyon Mag, je propose la création d’un conseil métropolitain lyonnais du numérique par les acteurs locaux. L’idée, qui vise à fédérer les énergies innovantes, est bien sûr ouverte à la réflexion collective dans ses contours. Certains m’ont déjà, hier et ce début de matin, fait parvenir suggestions et observations.

L’article est à lire d’un clic sur ‘Créons un conseil métropolitain lyonnais du numérique‘.

avatar
2 Comment threads
3 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
Romain BlachierARGOURDarncouk Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
arncouk
arncouk

Proposition intéressante, à creuser pour donner plus de poids encore aux initiatives numériques métropolitaines. A voir dans les contours effectivement, et à voir aussi dans l’expérience en cours du CNN si celui-ci pèse réellement avec pour unique dotation un pouvoir consultatif. . Bien à toi, arnault Coulet

ARGOURD
ARGOURD

Bonjour, Proposition tout à fait passionnante dans le cadre d’avoir une instance de réflexion sur le numérique à Lyon. Dans votre article, vous ne proposez que des entreprises ou des organismes regroupant des acteurs professionnels du numérique. L’avis et la concertation des habitants et citoyens me semblent “oublié”. Dans les entretiens Jacques Cartier sur la ville intelligente, les politiques, chercheurs et entreprises ont beaucoup parlé d'”usagers” auxquels il faudrait expliquer les “bienfaits” du numérique. Seuls les intervenants quebécois ont donné dans leurs exemples la parole et la place aux citoyens. Et la place du “citoyen” dans ce numérique ? des… Read more »

Romain Blachier
Romain Blachier

Ai je fermé la porte à des association d’usagers? Point du monde, rassurez-vous, elle sont les bienvenues. Mais les associations d’usagers ne deviennent-elles pas elles aussi elles-mêmes pros? Et les pros ne seraient-ils plus citoyens parce que pros? Vaste question.

ARGOURD
ARGOURD

Les professionnels sont bien des usagers mais quand ils s’expriment c’est pour l’intérêt de “leur” entreprise. De plus, je n’ai pas parlé d’usagers qui représente en quelque sorte des “clients” de ces entreprises qui prennent ou pas le service proposé… mais de citoyens qui participent aux choix et donnent leur avis avant que les décisions soient prises non pas technique mais éthique, protection de la vie privée, sur les valeurs etc. que portent la ville numérique.C’est toute la question de la participation des citoyens à la vie de la Cité qui est posée y compris dans les évolutions technologiques.

Romain Blachier
Romain Blachier

Attention je n’ai pas parlé d’entreprises uniquement mais également d’associations. Quand aux individus sur quel critères en prendre certains et pas d’autres ? En les élisant. Faut il mettre des élus dans ce conseil et dans quelle proportion ? C’est à réfléchir.

Share This