Menu


On ne sait pas non plus pendant combien de temps, confinement ou pas, le covid-19, et d’éventuelles formes évolutives, vont continuer à constituer une menace sur notre Métropole et notre monde.

Cette période de coronavirus aura mis en avant bien des évidences qu’on ne voulait pas voir.Les inégalités d’abord, entre celles et ceux qui peuvent se permettre de télétravailler, et ceux qui sont obligés d’aller au contact. Entre ceux qui sont en chômage partiel, ceux qui sont en arrêt complet d’activité ou ceux qui continuent à 100%. Entre ceux qui peuvent se confiner dans leur grande maison de campagne dans le calme et le confort, et ceux qui sont à 6 dans 50 m2 et pour qui le degré de pénibilité est tout autre : ceux-là parfois sortent alors respirer en bas de leurs immeubles ou sur certaines places comme à La Guillotière, provoquant alors un vrai risque pour eux et les autres. Par ailleurs il y a aussi ceux, y compris à l’abri du besoin, sans difficulté aucune, qui ne respectent pas les règles communes, par flemme ou complotisme : si des images de quartiers populaires ont choqué, des vidéos de quartiers bourgeois/ou bobos ne sont pas moins édifiantes.

la suite

0 0 vote
Évaluation de l'article
Souscrire
Me notifier des
client
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
J'adorerais vos pensées, commentez s'il vous plaît.X
partager cette