Menu

Dans l’univers du commerce en ligne, les produits ainsi que les sites chinois s’accaparent de plus en plus le marché. L’intérêt que les internautes y accordent est grandissant. Ce changement majeur impacte sur de nombreux enjeux tels que l’application de la TVA, la qualité des marchandises, etc. Ces concurrents orientaux peuvent-ils porter atteinte aux e-commerçants français ? 

Les sites chinois : des concurrents redoutables 

Depuis quelque temps déjà, les e-commerçants français doivent affronter une nouvelle concurrence. Il s’agit des acteurs provenant de Chine. Ces nouveaux arrivants n’hésitent pas à adopter une politique commerciale vraiment agressive. 

Les internautes français sont nombreux à être séduits par ces intervenants. Pour l’instant, la Fédération de l’e-commerce n’a pas encore pris en considération l’ampleur des e-marchands chinois et de la portée de leurs sites. Si les autorités françaises n’ont pas encore pris le temps de se pencher sur le sujet, les Belges ont déjà effectué leurs études. En 2016, ils ont enregistré 63 % de dépense en plus sur les plateformes chinoises. C’est un peu plus élevé qu’en 2015. 

Selon Colissimo, le nombre de colis provenant de la Chine pour la destination de la France est en constante hausse. 

Les sites chinois : de vrais pionniers de l’e-commerce 

Au bout de quelques années, les e-commerçants chinois sont parvenus à devenir de grands acteurs sur la scène internationale. Ils ont même réussi à tenir tête aux États-Unis. Ils ont pu avoir un taux de pénétration de plus de 6 % pour ce qui concerne le commerce en ligne. 

Même si ces e-commerçants sont des acteurs importants, d’autres intervenants n’hésitent pas à défier et à tenir tête à ces géants. Certaines entreprises choisissent de collaborer avec des partenaires locaux pour renforcer leur pouvoir. 

Des marketplaces proposant une large gamme de produits 

Les Chinois vendent ouvertement leurs articles sur le marché e-commerce français. Aucun secteur n’est épargné. Mais les domaines d’activité où ils excellent sont la mode et le high-tech. Ils sont capables de faire concurrence aux grands distributeurs tels qu’Alibaba. 

Selon les statistiques, il y aurait déjà 140 000 vendeurs marketplaces et d’e-commerçants qui ont réussi à intégrer le marché européen. 

Les places de marchés n’ébruitent pas vraiment l’affaire, mais certaines plateformes ont déjà intégré ces nouveaux concurrents. Elles affichent une catégorie de produits qui proposent des prix imbattables. Lorsqu’on lance une investigation, au bout de quelques clics, on se rend compte que les marchandises proposées proviennent de la Chine.  

Une logistique bien organisée 

Des e-commerçants ont réussi à tirer un grand avantage de l’évolution d’Internet. Avec cette croissance, les sites chinois font en sorte de proposer leurs articles à l’échelle mondiale. Ces plateformes permettent aisément de relier leurs fournisseurs avec des clients internationaux. Ce facteur a été à l’origine de l’empire commercial de Jack Ma. Les e-commerçants chinois se démarquent grâce à leur organisation au niveau de la logistique. Ils sont capables de répondre aux attentes de chaque client. 

Un grand nombre d’entrepreneurs a choisi d’investir sur le marché des produits chinois. Ils ont collaboré avec ces sites et ont développé leur propre marché. Une grande partie d’entre eux ont pu créer une activité pérenne. 

La livraison : un facteur qui fait la différence entre chaque e-commerçant 

Afin de procéder à la livraison des marchandises sur le sol Européen, les sites chinois se servent d’intermédiaires, ce qui peut retarder la livraison. Dans un premier temps, les articles doivent être récoltés auprès des PME en Chine. Cette tâche est assurée par des ouvriers locaux. Lorsque cette mission est achevée, il faudra ensuite expédier tous les produits par le biais de vols commerciaux à destination de la France. Dans un deuxième temps, une fois que les colis auront atterri, ils devront être livrés dans tous les pays d’Europe. Dans ce genre de cas, le destinataire n’aura accès à sa commande qu’après quelques semaines, voire 1 mois. 

Les e-marchands présents sur le continent disposent d’un large stock des produits les plus vendus sur le marché. Leur délai de livraison ne prend pas beaucoup de temps. Il suffit d’attendre quelques jours pour être en possession du de la commande.  

La taxe appliquée sur les marchandises

En achetant des produits chinois, les internautes sont souvent surpris, car ils sont tenus de payer une TVA. Sur les sites orientaux, les tarifs mentionnés sont des prix hors taxes. Il faut savoir que les marchandises qui atterrissent au sein de l’Union européenne sont assujetties à la TVA. Celle-ci est à la charge du destinataire final. 

Pour récolter cette taxe, la douane française remet cette charge aux transporteurs. Ceux qui sont les plus courants sont : 

  • FedEx ;
  • DHL.

Ils sont tenus de prélever la taxe et de la verser dans les caisses de l’État. Malheureusement, cette information est insérée subtilement ce qui peut induire les acheteurs en erreur. 

Certains e-commerçants orientaux n’hésitent pas à sous-évaluer leurs produits pour que les clients n’aient pas à s’acquitter d’une TVA importante. Certes, cette pratique avantage les internautes, mais c’est une méthode déloyale pour les concurrents respectant les normes. Des mesures ont été prises pour remédier à ce genre de situation. Toutefois, certaines marchandises parviennent à passer entre les mailles du filet. 

La qualité des produits proposés par les sites chinois 

En raison des prix bas proposés par les plateformes chinoises, certains clients sont prêts à faire des compromis sur la qualité de la marchandise. 

Pour les entrepreneurs qui souhaitent collaborer avec ces revendeurs, il est essentiel de demander des échantillons avant d’en commander une grande quantité. Il faut seulement se fier aux sites qui ont déjà une bonne réputation dans le milieu. 

0 0 vote
Article Rating
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
Share This