Menu

Déçu sur les droits de succession qui perpétuent les inégalités. J’ai un vrai problème avec ce refus de la reforme des droits de succession marqué l’autre jour par Emmanuel Macron face à Christophe Castaner : c’est précisément l’une des choses qui m’avaient fait adhérer à la démarche du Président de la République.

J’estime que si l’on de le droit de vouloir laisser quelque chose à sa famille, il ne faut pas perpétuer plus que de raison les inégalités de fortune. Il faut donc taxer les successions et les héritages. Et avec l’argent gagné permettre à chacun de pouvoir partir avec plus d’égalité de destin dans la vie. Voilà qui serait à la fois social et porteur de liberté.

La France est un pays qui aime la rente, et le plus grand gauchiste de la France Insoumise devient d’un coup le plus grand des conservateurs quand il est question de propriété immobilière et d’héritage. Et c’est un autre, dossier, les actionnaire français sont parmi les plus rapaces en matière de valeurs ajoutée. D’où le risque politique immense de s’attaquer à cela. En France, en 2015, les 10% les plus riches détiennent presque la moitié du patrimoine national, tandis que les 10% les plus pauvres se partagent 0,1% de la masse totale alors que 87% des français veulent réduire les droits de succession !

Cette préférence pour la rente et l’héritage, notamment immobilier, est un drame : il rend cher le loyer ou l’achat d’appartement, il favorise la pierre sur le travail et le risque. au lieu de se focaliser sur des phrases anecdotiques, c’est de ce refus de reformer ce qui défavorise le travail et grave dans la pierre des temps les inégalités qu’il faut discuter.

Le travail, l’énergie face à la poussière rentière, c’est un vrai combat. Et là je viens de connaitre une vraie claque.

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
Share This