Menu

Le site satirique belge Nordpresse sse plaint de censure sur Facebook au sujet de l’affaire Benalla. Et aussitôt les réseaux sociaux pensent à une action perverse des services de Emmanuel Macron. Alors qu’il s’agit probablement d’une sanction de l’entreprise Facebook pour sanctionner certaines pratiques discutables de l’entreprise Nordpresse. Dont le cloaking que nous verrons plus loin.

Je ne vois pas le gouvernement penser que Nordpresse soit un enjeu dans l’affaire Benalla et demander la censure. Ou alors il faut vraiment que certains prennent des cours de webmarketing et je veux bien leur en donner si ils en sont rendus à censurer un site parodique belge (que d’autres prennent au 1er degré au passage) .

Facebook fonctionne sur un système de points avant de sanctionner. Et Nordpresse en a perdu beaucoup avec ses fake news. Rien à voir avec Benalla.

La raison c’est probablement encore Facebook qui fait encore n’importe quoi avec ses filtres à fake news. Ca fait moins héroique mais c’est au moins aussi problématique on est d’accord. D’ailleurs le dispositif de filtrage de Facebook confirme le traitement de Nordpresse.

Ceci dit l’explication de l’action de Facebook est simple : au nord de presse, plus que beaucoup d’autres sites satiriques, joue volontairement la confusion entre vraies et fausses news pour générer du clic et de la recette publicitaire. D’ailleurs un travail spécifique est mené par le responsable du site pour chauffer les pages d’extreme-droite et les inciter à relayer les articles du sites comme étant véridiques. Régulièrement il faut que des journalistes débunkent ses messages pour détromper les internautes dupés. Ses informations tournent en boucle et sont souvent reprises telles quelles pour vraies sans que le site fasse rien contre cela. Par exemple Le Monde a dû démentir une fausse information sur le fait que 89 personnes seraient mortes le soir de la coupe du monde. Facebook fonctionne sur un système de points avant de sanctionner. Et Nordpresse en a perdu beaucoup ces derniers mois. Rien à voir avec Benalla. Sans compter que Nordpresse utilise un système qui masque son nom de domaine en mettant un autre nom pour volontairement piéger le lecteur (on nomme cela le cloaking) , ce qui est aussi interdit par Facebook.

Que la censure ne soit jamais une bonne chose c’est clair et tout le monde doit pouvoir s’exprimer, ce site y compris. Que Nordpresse pollue le web à coup de fausses news pour des raisons mercantiles et empêche l’info, la vraie, qu’elle provienne des oppositions au pouvoir ou pas, est aussi une certitude. Ce site parodique doit pouvoir travailler librement, même si trop de naifs le prennent pour véridique. Mais il n’est en rien, contrairement à ce que je peux lire par ci par là, un outil de démocratie, simplement un moyen pour un petit malin de gagner de l’argent.

avatar
3 fils de commentaire
0 réponses de discussion
0 Suiveurs
 
Commentaire le plus réagi
Le plus chaud fil de commentaire
1 auteurs de commentaires
yolo auteurs récents commentaires
  Souscrire
Me notifier des
Anonyme
Anonyme

0.5

Anonyme
Anonyme

1

Yolo
Yolo

“Par exemple Le Monde a dû démentir une fausse information sur le fait que 89 personnes seraient mortes le soir de la coupe du monde.”

Attendez… “Le Monde a dû démentir” un article titré “Victoire : Bilan meurtrier à Paris : 89 morts, 13000 voitures brûlées, 123 tués légers” ?!

Heureusement que les vrais journalistes sont là, j’y croyais presque…

partager cette