• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

Lyonnitude(s): août 2010

Si de leur côté, la plupart des protestants, à commencer par les Réformés et les Luthériens, donnent le même rôle aux hommes et aux femmes dans leurs Eglises, la chose fait débat ailleurs dans le christianisme.

C’est le cas par exemple en catholicisme, où le rôle des femmes dans l’institution est très limité et certaines pratiquantes contestent d’ailleurs ce fait. Ce rôle et ces interdits ont pourtant été rappelés à de nombreuses reprises par le Vatican, notamment le 15 Juillet dernier,dans la même lettre que l’interdit sur la pédophilie…  Certaines églises évangéliques refusent le ministère féminin également. Et le débat fait aussi rage ailleurs, dépassant le simple cadre féministe ou théologique .

Il y a quelques semaines avait lieu en l’Eglise d’Angleterre (Anglicane,  mi-chemin entre protestantisme et catholicisme) une nouvelle discussion sur les femmes évêques, principe acquis depuis 2008. Il s’agissait, pour conserver l’unité anglicane, de laisser à une fraction traditionaliste proche des catholiques la possibilité de choisir d’être sous l’autorité d’un évêque masculin au lieu de celle d’une femme au cas où celle-ci se trouve être l’évêque local.

La question du rôle des femmes divise depuis longtemps l’Eglise d’Angleterre, globalement tournée vers le progressisme sociétal depuis une bonne vingtaine d’année. En réaction à l’intérieur se sont montés des groupes plus traditionnels, certains lorgnant vers Rome comme Forward in Faith, créé au moment des premières ordinations de femmes-prêtres.

Mais alors pourquoi chez les catholiques et certains évangéliques ou anglicans, ce refus de l’égalité dans l’Eglise entre hommes et femmes ? Y’a-t-il une assise religieuse réelle dans le christianisme pour justifier cela ? Allons faire un tour et voir quelques arguments !