Menu

Cuba : la vie c’est plus compliqué qu’un statut facebook

Castro est mort. J’avais failli un temps amener des ordinateurs à ses opposants lors d’une mission. Ca ne s’était pas fait. Aujourd’hui sur les lignes longues, très longues, de son existence, les uns pour le défendre, les autres pour le pendre, écrivent des statuts et des tweets. Très peu de mots pour une réalité complexe, celle du seul leader caraibéen que sont capables de citer la plupart de ceux qui parlent de Cuba en ce jour.

1er tour des Républicains : vous avez vraiment envie d’ouvrir le champagne ?

Allez oui ok, on peut deux minutes s’amuser de l’élimination de Nicolas Sarkozy quand on est de gauche. Et même quand on n’est pas de gauche. Après tout il nous a suffisamment ennuyé quand il était Président. Mais la place” en tête de Fillon est une très mauvaise nouvelle pour ce qu’elle dit de l’état de la droite d’aujourd’hui et des lendemains qui nous attendent.

Macron : j’ai besoin de m’enthousiasmer

Alors demain nous allons assister à une déclaration de candidature aux élections présidentielles de Emmanuel Macron. J’espère de tout cœur qu’elle sera cette fois enthousiasmante et porteuse de souffle, de liberté et de justice. Parce qu’en ces périodes un peu sombres, j’ai besoin de m’enthousiasmer.

Pour une gauche enthousiaste

La gauche apparait aujourd’hui comme ennuyeuse et sans vision. Laissant un boulevard aux réacs. Et si on retrouvait de l’enthousiasme et des choses à proposer à gauche ? Et si on arrêtait de s’en vouloir, au sein des progressistes des grandes villes d’être solidaires, écologiques, ouverts et créatifs tout en arrêtant de considérer le reste du monde comme foutu ?

Quand Bernard Arnault est indifférent au Musée des Tissus : mon édito sur Lyon Mag

l’essentiel n’est pas dans des querelles de clocher locales : elle est sur l’absence de mobilisation des grands groupes du luxe de notre patrie : LVMH, Hermes (qui avait il n’y a pas si longtemps de vraies attaches avec Lyon ) Pinault-Printemps-Redoute et Kering. Quatre des plus grands groupes du textile de luxe mondial sont français, 11 sont dans le top 100.
Notre pays est numéro un sur la planète dans le domaine du textile haut de gamme. Bernard Arnault et ses entreprises génèrent chaque année plus de 35 milliards de chiffre d’affaire de vente. Pinault-Printemps-Redoute il parait que c’est presque 15 milliards.

Tous jouent sur l’image du textile français, sa qualité, son histoire. Tous réalisent leur imaginaire, leurs fortunes et leurs marges autour de cela. Un savoir-faire tissé au fil des ans par nos canuts de Lyon. Ceux dont on parle au Musée des Tissus.