Menu

Avec l’aide d’une bande de joyeux bénévoles, nous organisons via le groupe facebook La vie à Lyon 7e une collecte dans le quartier au profit des enfants démunis en partenariat avec le Foyer Notre Dame des Sans Abris

Collecte de solidarité pour les plus petits à Lyon 7e

✅4 points de collecte :

Super U Université 72 rue de marseille, 3 Petits pois 124 Rue Sébastien Gryphe, L’Epicerie Equitable 78 Rue Montesquieu, Casino Gerland 64-68 Allée d’Italie, Place des Pavillons

Petits pots, doudous, couches, lait infantile, produits d’hygiènes etc…. Merci de votre générosité !

J’ai appris le décès de Patricia, que nombre des habitants du 7e connaissaient et appréciaient lorsqu’elle officiait avec son compagnon, lui aussi décédé, Diego derrière le comptoir du Sans Soucis. Un bar légendaire devenu aujourd’hui le Bouillon Paradis.

Patricia n’avait pas encore 50 ans, elle a vécu une existence jalonnée de rires mais surtout de beaucoup moments durs. On ne peut pas dire que ses jours correspondaient au nom de l’établissement où elle travaillait.
Malgré cela elle avait le sourire, la bonne humeur et la générosité chevillée à l’âme de derrière son bar jusqu’au concerts d’Alpha Blondy que nous avons eu en partage. Elle était un visage, parfois soleil, parfois tragique, de la Guillotière connu et apprécié de tous. Toujours dans le partage et la convivialité, elle s’était lancée dans une activité de création de repas à domicile.

Repose toi de cette vie difficile Patricia. Puisse ton sourire rayonner encore longtemps sur nos âmes.

N’aseptisons pas les derbys entre Lyon Saint-Etienne

En ces périodes de sièges à plus d’un SMIC journalier, d’abonnements multiples à Canal Plus, à Bein sport, à RMC sport si l’on veut ne rien manquer, en ces temps où le foot doit être spectacle bien plus que sport et Culture, le derby entre Lyon et nos voisins stéphanois reste un moment pas toujours apprécié par les adeptes du spectacle marchand et formaté. 

A l’heure où l’on ne veut parler que produits dérivés, sponsors qatars et russes, fans édulcorés, à  l’heure de ne plus voir que le marché sans l’identité locale, cela a conduit des clubs comme Sochaux et sa belle histoire populaire à disparaître.

 Lyon a la chance, encore, d’être certes une équipe mal aimée dans le reste de la France, mais un club qui est profondément celui de notre Métropole. Et si Saint-Etienne est plus un musée qu’un futur (oui on a compris les poteau carrés de 1976, toussa…) c’est un des plus puissants imaginaires footballistiques de France. Leur rivalité est l’un des rares vrais folklores de la Ligue 1. Oups, pardon de la Ligue 1 Conforama, j’allais oublier !

Certes on ne saurait se réjouir des rendez-vous donnés pour des bastons collectives entre groupes virulents. Certes il est inadmissible qu’un  lyonnais laissant sa voiture dans la riante rue stéphanoise des martyrs de Vingré puisse la retrouver avec un phare en moins un soir de match.

Mais de grâce, qu’on nous laisse un peu de mauvais goût. Qu’on puisse chanter cette célèbre version détournée d’Aznavour sur Geoffroy Guichard et ses “bâtards”. Qu’on puisse, ok dans une certaine mesure,car oui le racisme et l’homophobie ne sont pas des jouets,  faire des vannes sur l’adversaire. Qu’on arrête de péter un plomb quand Aulas parle de ne pas mettre de siège 42 dans son stade.

Déjà que le billet est cher, que les abonnements pour rester chez soit sont multiples, qu’au stade on ne peut pas de boire de bière sauf dans les places vip des députés qui en votent l’interdiction, on ne va pas se priver d’une joyeuse rivalité et d’un amusement.  Même si elle peut avoir l’air de mauvais goût aux beaux esprits. Tant qu’elle reste de l’ordre du jeu. Elle était pas belle cette séquence avec Sylvinho en train de taper dans les mains des supporters de l’OL ?

Jacques Chirac c’était le dieu de ma défunte grand-mère militante RPR.
Elle le suivait, l’idolâtrait et nous avais même trainé à des fêtes du RPR quand j’étais enfant.
Au point que, moi qui avait eu pour premier vote de ma vie Lionel Jospin, je l’avais emmenée de façon un peu sacrificielle voir la victoire de son poulain en 1995 au QG lyonnais de leur campagne.
Elle était déjà bien malade ma grand-mère et on avait mis un temps infini à traverser la place Bellecour. Au QG à l’annonce de la victoire de son héros elle avait retrouvé ses traits de petite fille. On etait rentrés, après sa fête qui n’était pas la mienne, à petit pas toujours, dans sa maison. Elle rayonnait.

J’ai milité face à Jacques Chirac

J’ai milité face à Chirac, d’autant plus qu’il était un des acteurs de la françafrique (il n’était pas le seul, chez Mitterrand il y avait eu aussi de sacrées saloperies) et le représentant d’une vision bien différente du rocardien que j’étais et que je reste. Sauf une fois bien sûr pour faire face au Front National un second tour de 2002 où, au-delà de mon vote personnel, je me suis bougé pour que le front républicain, comme on disait à l’époque, soit le plus haut possible.

Là ce midi devant l’annonce de sa mort les larmes me viennent quand même. Parce que malgrè ses erreurs, son inconsistance, sa ligne politique, Chirac c’était aussi un peu de la France et sa bonhomie. Avec ses grandeurs et ses bassesses.

Repose en paix Jacques. Et dis bonjour à ma grand-mère.

Il faut accueillir Edward Snowden comme réfugié politique en France. François Hollande n’avait pas eu le courage de lui offrir l’asile, pas plus qu’aucun gouvernement européen avec lui, l’obligeant à aller en Russie. Plus que du refus, l’ancien chef d’Etat français avait même essayé d’aider les services américains à le capturer, créant un incident diplomatique mémorable avec la Bolivie. Aujourd’hui, alors que parait le livre d’Edward Snowden le débat sur l’opportunité d’en faire un réfugié politique en France et en Europe reprend.

Edward Snowden réfugié politique : un risque de retour de bâton

Certes il n’est jamais facile d’assumer l’accueil comme réfugié politique d’un dissident d’un pays allié.

Certes il est encore moins facile d’accueillir un homme s’étant à la fois élevé à la fois contre le gouvernement d’un pays disposant de nombre de moyens d’information et contre les entreprises disposant du plus grand nombre de données sur la plupart des citoyens et gouvernants d’occident. Le risque de retour de bâton est grand et la riposte terrible.

Edward Snowden n’est pas celui que beaucoup voudraient. Pas grave.

Certes Edward Snowden n’est pas celui que beaucoup voudraient : loin d’être une icône du gauchisme comme le voudraient Monsieur Mélenchon et d’autres, c’est un libertarien.

Loin d’être une figure de l’écologie comme voudraient le voir EELV c’est un individu qui considère que la liberté de marché prime tant qu’elle respecte le droit privé des individus et qui a contribué à financer des candidats du parti républicain us. Niveau dernières élections US n’en déplaise à David Cormand et à ses amis, Snowden a plutôt dégommé Clinton que fait campagne pour le progressisme us.Qu’importe.

Il faut que l’Europe accueille Edward Snowden comme réfugié politique

Faut-il pour cela continuer de le maintenir en Russie, pays où internet n’est pas libre, qui au contraire finance des armées de trolls pour destabiliser l’union européenne ?

Faut-il ne pas reconnaitre le mérite immense qu’à rendu, notamment à l’Europe et à la France Monsieur Edward Snowden en dénonçant un vaste système de surveillance et la duplicité de beaucoup de monde ?

Faut-il tourner le dos aux valeurs européennes que sont la liberté d’expression à l’heure où le contrôle social se renforce dans les autres puissances mondiales, de l’Inde nationaliste à la Chine de la surveillance ?

Edward Snowden, aujourd’hui comme hier, doit être accueilli et remercié sur notre sol. Celui de la France ou d’une autre terre de l’Union Européenne.

Dimanche 8 septembre ce sera le forum des associations du 7e place jean macé entre 10H et 18H. J’ai le plaisir et l’honneur en tant qu’élu du 7e à la Culture, aux Evenements et au Numérique d’être en charge de ce forum qui rassemble de nombreuses bonnes volontés et on a besoin de vous habitants de Lyon 7e !Pour l’occasion de nombreuses associations seront présentes pour présenter leurs activités.


En cette rentrée 2019, vous êtes nombreuses et nombreux dans notre arrondissement à vouloir vous investir. Que ce soit pour la Culture, la démocratie locale, le sport, l’environnement, la solidarité, nombreuses sont les structures à accueillir de belles énergies et à créer du lien entre les habitants du 7e arrondissement. Je suis persuadé que vous n’aurez aucun mal à trouver l’association qui vous convient dans nos quartiers si dynamiques. Et puissent les bénévoles et salariés de ces associations qui oeuvrent toute l’année recevoir la reconnaissance de tous. Bon forum à vous, à nous !

Le forum des associations organisé par la Mairie de Lyon 7e c'est dimanche place Jean Macé de 10h à 18h 😊✅Plus de 130 associations présentes pour vous engager, faire du sport, pratiquer une activité culturelle pour toute la famille✅des démonstrations d'associations de 14h à 18h

Publiée par Romain Blachier sur Jeudi 5 septembre 2019

Chaque année c’est le même cirque. Et cette année, où le gouvernement a revalorisé l’allocation de rentrée scolaire, qui aide les plus modestes à financer la rentrée de leurs enfants, ne fait pas exception.

Chaque année en effet ce sont des blagues et accusations envers les plus pauvres qui dépenseraient cette somme en alcool et écrans plasma. Un cliché à la vie dure. Est-ce qu’on demande à Xavier Niel si il dépense la somme en écran plasma lorsque ses impôts sont allégés ? Petite vidéo pour parler de l’allocation rentrée scolaire.

A partir de samedi commence dans le 7e arrondissement Fetons l’été/Tout l’monde dehors. Un riche programme (voir ici) d’événements gratuits organisé dans tout Lyon par la mairie.

J’ai le plaisir et l’honneur d’avoir programmé les événements du 7e.. Merci à la direction des événements et notamment à Nathalie Suchet pour leur travail et à myram picot, maire du 7e pour sa confiance. Vous trouverez un programme riche allant du street art au cinéma en passant par le théâtre engagé et humoristique
avec

Mazagran Graffiti Open Air #4 le 13 juillet L’Espace Mazagran s’anime sous le signe du street art : des graffeurs peignent le mur de la Gâche pendant que des djs animent l’événement. Des animations participatives sont prévues ainsi qu’un snack buvette pour les grands et les petits.

Les tripes Au thé – Tout l’Monde Dehors ! En mission pour rénover leur église qui tombe en ruine, Mademoiselle Myrtille, Petit Paul et Dame Cerise se produisent un peu partout à l’affût de nouveaux donateurs pour remettre à niveau leur paroisse

Tout L’Monde Joue! festival de Jeux de société Week-end jeu de société et de plein air avec la Fajira et son collectif d’associations. Des bénévoles se chargeront de vous faire passer un moment ludique unique avec des jeux de société modernes, des jeux géants en bois, un parcours motricité et une buvette.

Trio Cosmos Le chant pour tous est une rencontre ouverte aux petits et grands, chanteurs ou non, autour du chant improvisé a cappella et des percussions corporelles.

Le carafon par Cie Quart de seconde Au programme, théâtre de rue, clown, mentalisme et fanfare, le tout dans un lieu surréaliste qui invite au rêve et à l’absurde.

Escrime japonaise : Découvrez le mythique katana et revivez l’époque des samouraïs. Venez créer une chorégraphie artistique en reprenant les techniques de base des arts-martiaux japonais. Techniques, expressions, créations et fous rires !

Apocalypse de Marzouk Machine L’histoire de la fin du monde moderne… En 2069, ce n’est plus le masculin qui l’emporte, mais le féminin.

A slient voice, manga japonais au parc des berges

Feist breizh danse: Embarquez pour la Bretagne avec les associations Bretagne à Lyon et Bretons de Lyon. Seul ou accompagné, nous vous proposons de plonger dans la culture bretonne au travers de danses accompagnées par des chants et des instruments traditionnels.

Lyon Hanabi voyagez le temps d’une journée au pays du soleil levant et venez découvrir de nombreuses activités traditionnelles. Du cosplay au Suikawari en passant par les arts martiaux, les danses traditionnelles ou encore les omikujis venez vous immerger dans un autre univers.

Cours de gym suédoise Que vous soyez adepte du fitness ou d’activités physiques modérées, cette discipline ludique est accessible à tous quel que soit la condition physique de chacun. Retrouvez-nous pour une séance complète d’1h en musique : échauffement, cardio, renforcement et récupération active ! Prévoyez une serviette ou un tapis et une bouteille d’eau.

Lyon Arts Dance Center – LADC initiation à la salsa et la bachata lors de son bal latino.

Programme complet en lien

J’ai été interviewé par l’hebdomadaire Réforme sur la proposition de loi tendant à la légalisation du cannabis et à sa vente par l’Etat. J’ai affirmé mon fort soutien au projet de loi présenté à ce sujet pour les raisons suivantes :

✅C’est au consommateur, si il est responsable et majeur, de choisir si il veut consommer ou pas ce produit. Comme le tabac ou l’alcool, les risques générés qui mettent en danger autrui (conduite en état second) doivent être combattus et les excès pour soi-même soignés et aidés
✅Légaliser le cannabis avec une distribution d’Etat c’est des recettes importantes pour la solidarité nationale, les services publics, le service de la dette, les territoires, les transports, l’éducation
✅Légaliser le cannabis c’est des emplois nouveaux de distributeur, c’est aussi un outil pour renouveler la ruralité, donner de nouveaux revenus aux agriculteurs, dynamiser les DOM-TOM et les régions de la Métropole aux terres favorables à ces cultures. C’est la possibilité de partenariats nords/suds avec par exemple le Maroc et la possibilité d’un produit sain cultivé humainement
✅Légaliser le cannabis c’est liberer du temps et des effectifs aux forces de police et à la justice qui ont bien mieux à faire

Monsieur le Président,

Chers collègues,

J’ai entendu ces derniers jours des collégues me dire que l’énergie et le climat, c’étaient des choses ennuyeuses auxquelles on ne comprenait rien. Pourtant l’énergie marque de son empreinte l’humanité et son histoire. De celle,  sinistre, tirée des muscles des esclaves de Lugdunum et du reste de l’Empire Romain. En passant jusqu’à notre présent où la géopolitique se forme beaucoup sur le pétrole et le gaz. Et jusqu’aux promesses des énergies du futur. Notre passé, notre présent, notre futur dans la métropole comme dans le reste du monde est intimement lié à la question des énergies. L’energie c’est la manière dont nous vivons, nous produisons, nous voyageons et nous formons nos activités d’aujourd’hui et notre avenir. C’est aussi un des défis actuels à la révolution numérique, puisque le blockchain et les serveurs sont gourmands, très gourmand en énergie.

Si internet était un pays il serait le 3e consommateur de la planète.

C’est donc un enjeu important que le climat , un enjeu qui nous engage et se doit, je vais etre un peu taquin et faire une digression amicale d’être cohérents.  Et éviter de proposer des mesures à contre courant comme par exemple, d’enquiquiner les cyclistes dont nous sommes un certain nombre dans cette métropole, de les enquiquiner en voulant leur rendre le casque obligatoire comme l’ont proposé récemment certains parlementaires mal avisés. Comme si il n’y avait rien de plus urgent à faire ce qui a fait bondir à juste titre des associations de défense des cyclistes comme la ville à vélo.

Pour en revenir à l’affaire qui nous occupe aujourd’hui, notre groupe salue ce schéma directeur des énergies, qui est d’une ambition rare tant au niveau national qu’Européen. Nous tenons à remercier Roland Crimier et ses équipes pour ce travail remarquable.

Nous nous félicitons que la sobriété énergétique soit abordée de façon volontariste dans ce plan. Nous pensons qu’elle passe notamment par la rénovation thermique des bâtiments les plus gourmands, où sont souvent logées les personnes aux revenus les plus modestes. Nous pensons aussi que les acteurs publics comme privés peuvent, par l’innovation, amener à des économies sérieuses de nos consommations. La gourmandise énergétique n’est pas qu’un vilain défaut, elle risque d’amener les populations et la nature à la gueule de bois la plus sévère.Mais encore, et là c’est un défaut qu’il faudra résoudre, trop de nos concitoyens et notamment les plus pauvres, sont parfois tentés de renoncer à l’isolation de leur logement tant certaines procédures pour le faire sont bureaucratiques malgré la communication faite par différents organismes.

La sobriété énergétique c’est aussi cela qui a amené Fouzya Bouzerda et le SYTRAL a faire fortement evoluer la commande public dans le sens du transport propre.

Economiser pour une empreinte moindre c’est bien, produire propre c’est mieux. Notre territoire est depuis longtemps producteur d’énergies renouvelables. Ce schéma prévoit de nombreuses pistes à commencer par le cadastre énergétique ou la chaleur renouvelables mais nous retiendrons le power to gas. Cette solution de méthanisation; sur laquelle travaillent de nombreuses entreprises de pointe, est sans nulle doute l’une des solutions les plus imposantes pour relever le défi du stockage des énergies; si coûteux et polluant à mettre en place aujourd’hui.

L’énergie, sa consommation, son fonctionnement, sa production, cela génère bien évidemment de la data et cette data est d’un enjeu économique et social imposant

Si imposant que nous nous félicitons de la volonté de la Métropole de mettre les mains dans le camboui et de ne pas le laisser aux mains d’intérêts opaques avec un service public de la data

Enfin parce que l’institution c’est bien mais que rassembler les acteurs c’est mieux, nous nous félicitons du dialogue prévu de façon régulière avec les acteurs du territoire dont les nombreuses associations de lutte pour l’environnement dont la coalition climat sur ces sujets.

Je vous remercie.