Menu

Asia Bibi il y a huit ans déjà

Il y a huit ans nous n’êtions pas nombreux à parler de la situation d’Asia Bibi, cette mère de famille chrétienne pakistanaise battue, frappée parce qu’elle avait voulu apporter de l’eau à boire à ses collègues musulmanes. Collègues qui avaient alors décrété que le liquide était devenu impur car touchée par une personne n’appartenant pas à l’Islam. Asia, elle, boit alors un verre d’eau, ce qui augmente la fureur des autres femmes. Dans certaines régions du Pakistan, des chrétiens sont morts pour avoir osé boire dans le verre d’un musulman un peu trop restrictif. S’ensuit une dispute où les autres femmes demandent à leur collègue de se convertir à l’Islam. Celle-ci refuse et défend sa foi.

Asia Bibi .

Asia Bibi, des souffrances…

Asia est d’abord tabassée par les autres femmes avant d’être enfermée par les hommes du village. Selon les témoignage Asia est ensuite promenée sur un âne le visage noirci. Elle aurait, cela n’est toujours pas clair, été battue et violée par un groupe d’hommes dont des imams ,en public devant ses enfants qui sont tabassés également

La police est intervenue, après avoir été prévenue par les chrétiens du village…et a arrêté Asia pour blasphème. 

S’ensuivent des années de prison, où la chrétienne échappe quelque fois de peu à la peine capitale, où des intox sont distillées à l’international pour faire croire à sa libération. 

Des années aussi où pour une fois, une partie de la communauté internationale s’intéresse à un cas d’oppression de la minorité chrétienne du Pakistan.

Asia Bibi, libre mais en danger

Aujourd’hui Asia est libre, en partie grâce à cette mobilisation ( dans les milieux chrétiens mais pas seulement, il est saluer par exemple au niveau français l’engagement de Ouest France). Ceci malgré les rassemblements de haine des islamistes radicaux, qui ont pignon sur rue à Islamabad comme à Londres où ils bénéficient parfois de la complicité d’une fraction de la gauche radicale. Elle a été innocentée et cela honore la justice pakistanaise.

Il faut accueillir Asia Bibi pour la protéger  

Mais qui lui rendra ces années de vie? Qui réparera ces souffrances immenses qu’elle a subi ? Qui assurera sa sécurité dans un pays où des foules immenses portées par la haine (voir ci-dessous une manifestation demandant l’execution de cette petite paysanne et mère de famille)  font régner l’insécurité? La France, notre patrie, s’honorerait à l’accueillir en son sein républicain pour la protéger. Signez la pétition pour soutenir Asia Bibi.

Angela Merkel n’est pas forcément ma tasse de thé. La rigueur budgétaire qui nuit au carnet de commande,  le manque de social et de solidarité à la Grèce ne m’ont pas emballé. Un manque dans ce dernier cas contraint certes par sa coalition avec la CSU, bien moins pro européenne et avec des libéraux ayant viré encore une fois nationaliste et qui a fini par s’arranger un peu. D’autant qu’il y avait derrière la décision aussi une volonté spéculative, les capitaux ayant tendance à se réfugier en cas de crise dans des pays sûr comme l’Allemagne. Même si les premiers responsables étaient les banques et les conservateurs grecs, qui avaient menti au reste de l’Europe. 

Mais je lui reconnait bien des qualités à Madame Merkel. Elle possède une droiture rare dans ses convictions, sans doute héritées de sa famille de pasteurs protestants ainsi qu’un courage politique. Son départ annoncé de la présidence de son parti puis de la tête du pays se situe dans la droite ligne de cela. 

Merkel est loin d’être en échec

Qu’on en juge : alors que la plupart des dirigeants ne partent que contraints et forcés, Merkel annonce un départ alors que

  • Son parti, la CDU, même en baisse,  arrive en tête de chaque élection ou presque au bout de 13 ans de pouvoir.
  • Les échecs successifs de son parti aux suffrages locaux dont on a parlé sont en effet relatifs: La CDU-CSU a remporté la Bavière et la Hesse. Dans ce dernier Land le parti de la chanceliére est à plus de huit points devant son premier concurrent. On a connu des revers plus retentissants
  • Sa popularité reste plus élevée que celle de tous ses concurrents allemands.  Même si Emmanuel Macron est désormais plus populaire qu’elle dans son propre pays.
  • Alors que depuis 1945, chrétiens-démocrates et sociaux-démocrates alternent à la direction du gouvernement, la CDU semble ne pas durablement avoir d’adversaire en capacité de le renverser 
  • L’industrie reste puissante en Allemagne, le travail de transition énergétique est entamé (malgré encore des incohérences graves sur le charbon). Et la voix de l’Allemagne se fait entendre avec ses spécificités par exemple sur la politique chinoise.

Un modèle Merkel qui a ses revers

Tout n’est pas rose au pays d’Angela Merkel. Comme à chaque fois que des grandes coalitions (CDU et SPD, une forme d’En Marche allemande du coup !) le pays fonctionne bien mais il suscite des envies d’alternatives malsaines. C’était hier la Fraction Armée Rouge. C’est aujourd’hui, et c’est bien moins marginal, l’AFD nationaliste. Et puis si le taux de chômage est bas (sous les 6%, de quoi rêver !), le risque de devenir pauvre en Allemagne n’a jamais été si élevé.

On se dit d’ailleurs à la lecture qu’une des possibilités de succession de Madame Merkel, Annegret Kramp-Karrenbauer, est sans doute un casting idéal : cette dirigeante de la CDU est suffisamment conservatrice sur les questions de société pour ramener la branche la moins xénophobe de l’AFD vers les chrétiens-démocrates.  Et, située très à gauche de son parti sur les questions économiques (au point de proposer une plus haute taxation des hauts revenus que le SPD ou les Verts) elle peut peut-être relever le défi jamais géré ces dernières années d’un vrai soutien aux classes populaires. Permettant alors de continuer le long chemin au pouvoir entamé par Angela Merkel.

En raison des chutes annoncées cette nuit sur le sud-est et le sud-ouest de l’agglomération et les Monts d’Or, le dispositif de déneigement est déclenché à partir de 1h du matin par le Grand Lyon.

Les agents mobilisés dans la Métropole de Lyon pour le déneigement à partir de cette nuit

Pensées à tous les agents de la Métropole de Lyon mobilisés cette nuit qui ne pourront certes peut-être pas parer à toutes les intempéries de le nature mais qui vont, on le sait, donner le meilleur d’eux-même pour nous. Qu’ils en soient remerciés.

En espérant que le nombre le plus restreint de nos concitoyens ait à souffrir des intempéries, prudence à tous.

Une pensée pour les amis brésiliens . Lula aurait sans doute gagné cette élection. Mais les élites économiques et politiques locales etaient si égoïstes qu’elles n’ont pas supporté sa politique progressiste, pourtant des plus raisonnables et qui avait sorti bien des brésiliens de la grande misère. Ils l’ont mis en prison.

A la place elles ont préféré (le vote Bolsonaro est écrasant dans les quartiers huppés), pour préserver leurs immenses richesses dans un pays très inégalitaire, soutenir un candidat d’extrême-droite. Et ce même si celui-ci était un danger pour le pays. C’est souvent cela le populisme : des intérèts particuliers déguisés en colère et en posture.


Extraits de quelques unes mes interventions en débat sur TLM au sujet de l’actualité locale et nationale. Nous êtions notamment interrogés sur la candidature du conservateur Etienne Blanc à Lyon et sur le comportement du chef de la gauche radicale Jean-Luc Mélenchon.

J’ai aussi évoqué la politique sociale de la Métropole et le rôle de la justice en politique. 

L’intégralité de l’émission est à voir sur https://www.youtube.com/watch?v=OnsmJkLgRCY&t=7s

Vendredi à 19h je suis sur la chaine de télévision TLM face aux représentants de la France Insoumise, du FN et des Républicains pour parler des deux sujets choisis par la rédaction de la chaine : le parachutage du vice-président de Wauquiez M.Blanc à Lyon et le comportement de M.Mélenchon face aux affaires.

J’en ai profité pour parler place des femmes dans le débat public locale , politique sociale et aide aux mineurs étrangers par la Métropole.


Mélenchon et Ruffin n’ont jamais d’applaudissements plus forts que quand la justice perquisitionne des sièges de candidats et partis autres qu’eux. Les voir se plaindre uniquement quand c’est le tour de leur parti de la France Insoumise, sur lequel l’enquête menée doit trouver des éléments pour établir si il y a ou non malversation, laisse songeur. Au passage bravo aux fonctionnaires en charge de l’enquête qui ont su garder leur calme.

Soit il faut s’indigner à chaque perquisition quel que soit le bord des perquisitionnés, soit, c’est mon cas, on fait confiance à la justice de son pays, y compris quand cela peut affecter sa propre formation. Et sin on a fauté, on paye, si on est innocenté on est blanchi. Moi je préfère, quel que soit le parti perquisitionné, faire confiance aux enquêtes de justice plutôt qu’aux impressions de propagande sur Facebook qui se forment en fonction des préférences politiques des uns et des autres.

REMANIEMENT 🇫🇷
2 réactions et 6 questions au remaniement du gouvernement de ce jour.


➡️Quoi qu’en pense le monde politique, les remaniements intéressent les français le jour où ils se déroulent mais c’est sur la politique menée qu’ils jugent pas la suite.
➡️l’élargissement des fonctions de Marlène Schiappa vient récompenser une ministre qui après une série d’attaques
violentes a reussi a s’imposer avec brio dans ses fonctions

et questions

❓ La nomination de Madame Wargon auprès du Ministre de l’Ecologie me laisse partagé : est ce un bon signal que de nommer une dircom de chez Danone à ce poste ? Symboliquement non c’est clair mais d’un autre côté avoir quelqu’un qui connait le monde de l’agroalimentaire peut aussi permettre de mieux travailler ce secteur, souvent rétif à la transition écologique. A voir à l’épreuve.

❓Il n’y avait pas eu de duo à l’intérieur depuis Pasqua/Pandraud et cela avait marché. Mais comme se fera la relation entre Castaner, ministre principal dans le domaine et Laurent Nunez, qui connait bien mieux la maison ?

❓Le MODEM se renforce au gouvernement. Fresneau n’a pas su faire exister son groupe qu’on entend très peu mais c’est un partenaire jugé loyal. Va-t(-il se contenter d’être un ministre-partenaire comme l’était par exemple une Pompili sous Hollande ?

❓Nom de l’attribution, ministère de tutelle, le changement de Mounir Mahjoubi qui a affirmé continuer à s’occuper du numérique est-il seulement technique ?

❓Riester est un passionné de Culture et un politique. Que va donner les orientations de son ministère? Va-t-il réussir à peser sur des dossiers sur lesquels sa prédécesseuse, trop enfermée sur elle-même, n’arrivait pas à agir ? Par exemple l’arrêt des contrats aidés, qui ont flingué bien des initiatives ou une décentralisation culturelle peu effective ?

❓Si des politiques de talent ont été nommés comme Gabriel Attal, il existe aussi beaucoup de technos, dont certains ont en effet aussi une vraie expertise mais ou d’autres peuvent être perdus dans cette nouvelle mouture. Comment cela va-t-il fonctionner?


#MarchePourLeClimat
 ceux qui défilent ont raison de le faire. Institutions, citoyens, élus, acteurs économiques, associations : tout le monde a son rôle à jouer face à l’urgence climatique. La Métropole de Lyon compte bien faire sa part encore davantage qu’elle ne l’a déjà faite #ilestencoretemps