• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

Lyonnitude(s): Rhône-Alpes : le sondage qui fait réfléchir

Forcément c’est la dernière ligne droite alors on parle de plus en plus de cela. Les régionales c’est dimanche prochain alors la sauce monte.

J’ai été interrogé sur la stratégie web des candidats dans une petite enquête de 20 Minutes ce jour à lire ici mais le sujet qui tourneboule depuis hier les rédactions et états-majors politique c’est un sondage de la SOFRES pour le journal Le Progrès au sujet des régionales en Rhône-Alpes. 

Un sondage qui surprend

Les trois principales listes de Rhône-Alpes seraient dans un mouchoir de poche: La liste de Françoise Grossetête, dont le journaliste Jacques Boucaud détaille toutes les composantes ou presque dans son article du parti radical au MPF en passant par l’UMP, n’oubliant que les chasseurs est créditée de 28% au premier tour. Elle est talonnée par la liste de Jean-Jack Queyranne, pour le coup curieusement résumé à une simple liste PS dans le même article (oui je chipote et je taquine amicalement) avec 25%. Jusque là rien d’anormal pour une gauche partie en plusieurs listes face à une droite regroupée sur elle-même (j’ai failli écrire recroquevillée). En cas de second tour d’ailleurs, en cas de face à face gauche/droite le président de région gagnerait avec 62% des voix…Tout va bien…

Sauf que grosse surprise du scrutin Europe Ecologie n’est embusquée qu’à quelques encablures de la liste de la majorité régionale sortante. Avec 21% d’intentions de vote, ce résultat est la vraie surprise du sondage.En cas de maintien, l’élection se jouerait dans un mouchoir de poche avec certes toujours Queyranne en tête avec 36% mais l’UMP et associés à 33% et les verts et affiliés à 24%…

Si des voix, y compris bien informées et pas forcément marquées à gauche évoquent un sondage « arrangé », évoquant un précédent des municipales de 2001 selon eux sorti par le journal, derrière la polémique de couloir, une réalité semble se dessiner.

Quelles conséquences en cas de confirmation

En cas de confirmation c’est presque un candidat sur deux de la liste de Queyranne qui serait remplacé par un membre d’Europe Ecologie. Du coup, d’une part les espoirs de nombre de colistiers du président sortant poseraient un problème mais ce serait le rêve du tête de liste socialiste de mener un second tour avec une liste allant du MODEM au Front de gauche qui serait surement compromis: Difficile alors de trouver un peu de place pour ces forces. Et puis, avec une telle masse critique et dynamique rassemblée , l’union Queyranne-Europe Ecologie risque d’être certes un peu douloureuse mais ne nécessiter ni ménage à 3 ni quatuor.

En cas d’effort d’union supplémentaire, au vu des scores annoncés tant pour les amis de Mélenchon que de Bayrou, l’offre faite sera surement d’environ une place par département, à l’exception des plus petits d’entre eux (Ardéche, Haute-Savoie…). Là aussi la compétition sera dure à l’intérieur tant des rouges que des oranges  pour savoir qui ira siéger à la région…Sans compter qu’au vu des positions du Front de Gauche, à moins d’un opportuniste revirement, ce sera ou eux ou Begag et ses amis. Ce qui ferme plutôt la porte à une tentation de certains, certes forts minoritaires, celle de rassembler socialistes, centristes et front de gauche face à la droite et Europe Ecologie.