• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

Lyonnitude(s): Budget 2010 de la Ville de Lyon

C’est un budget de rigueur sur fond  d’une dégradation sans précédents des finances de l’Etat et d’incertitudes liées à diverses mesures gouvernementales que vont voter les élus du conseil municipal de Lyon ce lundi.

Avec une dette de 2O OOO euros par habitant, avec un endettement national qui va doubler en dix ans, le gouvernement est de plus en plus tenté de se défausser du financement ses missions sur les collectivités donc notamment sur les grandes villes comme Lyon.

Par ailleurs, l’hasardeuse réforme de la taxe professionnelle, dont on ne connait pas les contours fait courir un flou sur les futures ressources.Autre paramètre d’incertitude,du à une réforme certes souhaitable,le changement des bases des taxes d’habitation par le gouvernement.Il était temps!

Comme l’a évoqué l’Adjoint aux finances de Lyon Richard Brumm, un peu partout en France, des élus de tous bords comme l’UMP Jacques Pélissard, président de l’association des maires de France et Maire de Lons le Saunier, s’inquiètent de la montée des charges qui incombent aux communes et de la diminution de leurs recettes. Il y a également les tout aussi UMP Juppé, Raffarin etc…qui s’inquiètent. Même si les élus de leur parti à Lyon défendent à mort l’Etat contre la Ville de Lyon…Ah le sectarisme légendaire de cette droite lyonnaise qui préfère son parti aux intérêts de sa ville!

Et puis, outre l’incertitude et la dette, c’est la crise. La ville a du donc se serrer la ceinture et les frais être rationalisés. Enfin ceux qui peuvent l’être puisque la hausse du prix de l’énergie fut un coût supplémentaire non négligeable. Par ailleurs, il n’y aura pas d’augmentation des taux de la fiscalité communale en 2010. Le niveau d’imposition des lyonnais reste donc raisonnable puisqu’il n’est qu’a comparer les autres grandes villes (voir le graphique ci-contre) pour constater que nous sommes une ville peu imposée par rapport aux autres grandes cités.La chose est due à une gestion raisonnée mais aussi à l’augmentation chaque année du nombre d’habitants. Il est toujours utile d’être une ville attractive !

L’endettement est bas (30 fois moins par lyonnais que celui de l’Etat)et l’emprunt lancé en son temps par Raymond Barre va être fini d’être remboursé cette année. Rappellons que la petite fraction du MODEM ralliée à l’UMP aux derniéres municipales propose parfois de réendetter la ville par un nouvel emprunt.

 L’investissement dans l’avenir de la ville continue lui avec 600 millions d’investissements. Il y aura par exemple plus d’une centaine de nouvelles places en crèche, la rénovation de nombre de résidences de personnes agées,de nouveaux espaces verts, de nouveaux équipements sportifs de proximité,des événements culturels de qualité comme l’expo Van Velde,la multiplication par 10 du nombre de selfs scolaires,une nouvelle école…