• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

Lyonnitude(s) : Le bad buzz sexiste de Petit Bateau

C’était en plein atelier web chez Acti où nous étions quelques personnes du web invitées par le sympathique patron Laurent à un dialogue transatlantique avec le non moins sympathique Marc Maniez, responsable francophone de Twitter, qui a de plus la qualité d’être lyonnais, que la chose est tombée sur les réseaux sociaux, comme le CSA oblige à la télé à le dire: Petit Bateau serait sexiste. Si. En cause les deux vêtements en photo ci-contre.

Jusqu’à présent Petit Bâteau c’était des souvenirs d’enfance avec les vêtements pour enfants. Puis d’un peu après puisque la marque fait aussi de jolis sous-vêtements pour filles de 18 à 30 ans.

Aujourd’hui c’était devenu le temple du sexisme. Et des internautes se déchainaient sur la page violemment pendant que le Communauty Manger était aux abonnés absents.

En cause, deux vêtements pour enfants, l’un pour les garçons, l’autre pour les filles. Oubliés les 27% d’écart de salaire entre hommes et femmes. Sus au tissu infâme, au fashion méchant. Comme si dans les jouets également la différence n’existait pas.

Certes, avec leurs clichés, les créatifs de Petit Bateau n’ont pas inventé la poudre. Ils confortent de vieux clichés pas très malins. Les garçons se devraient d’être forts, les filles des amoureuses. Comme si les garçons ne pouvaient pas être amoureux et les filles avoir du caractère, de la détermination.

De la à s’emballer comme le web l’a fait, il y a tout de même un monde.

La marque a toutefois gagné quelques chose dans cette affaire: elle reprend de la visibilité sur le web puisque sa fan page comporte désormais autour des 60 000 fans, qu’elle en a gagné d’ailleurs lors de cette histoire. Reste qu’elle va devoir aussi prouver désormais qu’elle sait dialoguer avec les internautes. Pour l’instant la première réponse est tardive est un peu séche. Et il faudra aussi éviter les clichés stupides.