• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

Lyonnitude(s) : Les Rugissants vont donner de la voix !

Mardi soir, prés de l’Hôtel de Ville de Lyon, ça va rugir. Depuis quelques mois, Erick, tiers-mondain bien connu des soirées lyonnaises, personnalité du paysage de la droite de notre belle cité et moi-même avions envie de les faire rugir. Mardi, ce sera chose faite. Foi de Grandgousier…

Nous sommes 16. Pas un ou une de plus. Pour l’instant. Il y a des UMP, des PS, des Verts et même des Modem. Nous garderons leurs noms secrets, mais nous sommes persuadés que certains d’entre eux rugiront dans les prochaines années…

Nous avons tous plus ou moins 40 ans (enfin là c’est Erick qui se rassure, il y a aussi pas mal de trentenaires, dont votre serviteur qui aura 33 ans le 23 juillet prochain, et même un ou deux un poil plus jeunots). A quelques années près. De celles qui font que l’on attend ces 40è rugissants. Les Rugissants, c’est d’abord, comme l’indique le logo, un « Cercle franc-mâchon politique ». Car nous aimons tous la politique. Et encore plus les mâchons.De très ou de plus loin.

Notre siège est sis en un lieu légendaire de la lyonnitude, le café des Fédérations. Tout un symbole, cette fédération. Non pas que nous ayons comme ambition suprême de faire croire aux électeurs que vert égale bleu qui rime avec rose qui fusionne avec orange. Non, tout simplement parce qu’être adversaire politique ne signifie pas être ennemi. Et quoi de plus lyonnais que de s’adonner aux plaisirs de la joute autour de bonne ripaille !

Tous les mois, nous mettrons en examen une personnalité politique, économique, artistique… devant notre docte assemblée. Le libelle, porté par coursier spécial à notre premier invité, mentionne :

« Les Rugissants, statuant en leur âme et conscience, ont décidé à l’unanimité de mettre en examen devant leur docte assemblée réunie en chapitre en la place de Lyon, sous l’autorité suprême de ses deux Grandgousiers : Monsieur Gérard Angel, journaliste Le-dit mis en examen est cité à comparaître le mardi 7 juillet. Selon l’usage, il pourra, tout au long du chapitre, tenter d’amadouer les Rugissants en leur offrant force pots de vins.« 

 Gérard Angel, pour ceux qui auraient déserté la vie lyonnaise depuis plusieurs siècles, est journaliste. Tenancier de l’hebdo « Les Potins d’Angèle ». On le dit au cœur de nombreuses grandes manœuvres qui agitent la presse ces temps-ci. Autant dire qu’il sera soumis à la question et que les pots de vins risquent d’être plus proche des fûts ! Foi de Rugissant…