• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

Lyonnitude(s) : juin 2011

« mai 2011 | Accueil | juillet 2011 »

juin 2011

La page 2 du Progrès de ce jour recelle d’étrangeté.

Il y a d’abord ce sondage auprès des lecteurs du journal qui nous apprend que 32% d’entre eux ne voudraient pas voter pour une femme comme présidente.

Terrible en 2011.

Et puis l’intervention du député UMP tendance ultra Philippe Meunier sur la même page. Cet homme souhaite d’une part contraindre les bistrotiers et les restaurateurs à fermer plus tot. Mais surtout l’homme veut interdire les vols dans l’Union Européenne entre 22h et 6h. Un peu ridicule. Faudra-t-il que les avions en provenance de Taipeh et de New-York s’arrêtent à Saint-Petersbourg ou à Reykjavik en attendant que l’aube pointe sur la zone aux douze étoiles ? Faudra-t-il bannir les départs en vacances ou en escapade le soir de fin de semaine après le boulot ? Et les entrepreneurs, doivent-ils faire leurs reunions forcément à midi pour ne pas partir trop tôt ou rentrer trop tard ? Et les low-costs pour la Créte, à 450 euros la semaine tout compris, comment vont-ils prendre leurs créneaux de vols ? Meunier fait souvent peur avec son sectarisme, son rejet des droits à l’égalité des homos, son goût pour qu’on ressorte la guillotine. Là il a plutôt tendance à navrer.

Cette semaine, entre ce jour et mercredi prochain inclu, achetez Tribune de Lyon (1,5 euros dans tous les kiosques de la région lyonnaise), comme chaque trois semaines j’éditorialise.

Cette semaine je parle de liberté , de fromages, de primaires du PS et d’Europe Ecologie, de philo, de deux députés UMP du Rhône,  de la liberté des homos, du bac ES, du RSA et des salaires, des chances de Sarkozy à d’inexistantes primaires de l’UMP, de la Sparte antique, des rapports entre être libre et égal et encore d’autres choses…

Tribune de Lyon 1,5 euro en kiosques dans la région lyonnaise

Excellente campagne de la part de Greenpeace contre le lobbying anti-écologique de la société Volkswagen .

Tout y est: encouragement à la viralité et à la diffusion du buzz avec des grades à franchir en fonction du nombre de vues et de personnes enrolées, détournement d’une publicité traditionnelle de la marque, humour, utilisation d’un univers famillier à beaucoup de web-addicts (Star-Wars) tout y est. Plus d’informations sur cette campagne ici.

Je devais y aller ce soir mais un certain nombre de contretemps fâcheux et un intéressant concert de Russian Circles au Grrrnd Zéro proposé par Jean et Manon m’ont détourné du chemin des papys du reggae d’Israel Vibrations.

Je vous propose donc de gagner deux places pour leur show des reggaemen de tout à l’heure au Rail Théàtre 69 rue Gorge de Loup ce soir à 20h. Pour cela il suffit de me donner le nom d’un groupe ou d’un chanteur de reggae. Tirage au sort à 17H00. Le gagnant ou la gagnante sera prévenu(e) par mail.

Tirage au sort effectué: bravo à Cognacier qui remporte les places!

Comment, intéréssé par les débats sur l’écologie politique d’EELV, je n’ai jamais reçu de quoi voter. Ce sont les dernières minutes d’inscription et je n’arrive plus à retrouver ma carte bleue. Je dois m’acquitter des 10 euros de cotisation pour participer à la primaire de l’écologie politique. Charte, demandes, rien de ce que je viens de vérifier n’est incompatible avec mon statut de militant socialiste de déjà longue date, de membre de la direction du PS du Rhône, d’élu au poing et à la rose de Lyon 7e qui participera aussi aux primaires de son parti. Les valeurs, les exigences sont pleinement compatibles avec les miennes. Je me suis rendu d’ailleurs l’an dernier à l’université d’été de ce parti. Ouf je retrouve ma carte bleue, je paye. Juste à temps. Cécile Duflot a bien fait de faire un rappel sur Twitter.

Quelques jours après, je reçois une demande de vérification d’identité. Je renvoie comme demandé mon identification scannée. Quelques lunes, quelques soleils. Et puis on m’envoie un mail me disant que c’est bon, que je suis en effet bien Romain Blachier. Quelques lunes, quelques nuits, mon matériel de vote indispensable pour exprimer mon choix n’arrive pas. Un débat vu sur le web en direct. Eva scude Nicolas. Nicolas parle d’écologie de combat qui n’est pas celle des coups bas. Quelques lunes, quelques soleils. Toujours pas de matériel de vote. Stop on ne peut plus voter que par courrier, plus par web. Déjeuner avec un élu local Europe Ecologie. On parle de politique, d’engagements. Je lui fait part de la nom réception de mon matériel de vote. Il est très étonné. Quelques jours, quelques nuits. Pas de mail pour m’informer de quoi que ce soit. Hier. On dépouille le vote. Je n’ai pas pu exprimer le mien. J’espère être le seul. Ou alors si la chose s’est déroulée un peu partout, c’est un gros raté dans la primaire écologiste.

Je viens de voir la déclaration de Martine Aubry sur son site qui avait tendance à ramer. Un discours de fond sérieux malgré quelques lapalissades (« Il faut oser la démocratie »), peu d’éléments programmatiques concrets (mais c’est logique dans ce genre d’exercice). Mais aussi et surtout des axes de campagne intéressants, sur la volonté européenne, la prise en compte de l’insécurité dans tous les sens du terme (délinquance mais aussi dans le travail précaire) le salut des énergies des salariés et des entrepreneurs français si souvent villipendés par une certaine droite qui dénigre ceux qui travaillent en les traitant de fainéants non compétitifs par rapports aux autres pays…

Par contre la forme manquait singuliérement de pep’s. Il faudra améliorer cela. Même si le sérieux et la compétence dans le fond ne faisaient pas de doute, la passion était un peu manquante.

  Explications. Ce service est un nouveau moteur de recherche qui va chercher les réponses à vos requêtes dans l’ensemble des services de google. Tapez « Lyon » par exemple et le service vous proposera des vidéos sur Lyon via Youtube, des traductions du nom de la ville par google translate, d’explorer la cité en 3D avec Sketchup, de créer une discussion à son sujet avec google groups, de voir des photos à son sujet sur Picasa etc…

Seule chose manquante, le résultat d’une recherche classique sur google.com. Pour l’instant le moteur est uniquement orienté US, c’est à dire qu’il va prioritairement sur un terme donné rechercher les pages issues du pays de l’Oncle Sam. La partie recherche de livres ar what do you love donne d’abord des résultats sur des ouvrages anglophones de David ou Annabel Lyon que sur notre ville par exemple. Même un terme en français comme concombre (aidons les agriculteurs menacés) est d’abord recherché sur des sources US.

Les choses devraient sans doute rapidement évoluer et proposer des solutions plus localisées. What do you love, si il ne constitue pas une idée révolutionnaire en soit, est un concept bien sympathique pour permettre à Google de faire la promotion de ses différents produits et donner des idées d’usage de ses outils. Petite bizarrerie: le nom de domaine en acronyme www.wdyl.com, un peu sec, est assez inhabituel chez google et ne comporte pas le nom de la marque centrale, ce qui est assez surprenant pour un service jouant justement sur la multiplicité des visages et services de la firme

Je ne suis pas élu au Grand Lyon, où figurent sans doute nombre d’hommes politiques infiniment bien plus indispensables et intelligents que moi. Je suis tenu régulièrement au courant de ce qui s’y passe par mes amis politiques mais j’avais envie cette fois de faire un live de ce conseil qui concerne l’avenir de l’agglomération de Lyon, comme bien sûr à chaque fois. Ce coup-là, on commençait par le compte de résultat, c’est à dire par le débat sur la manière dont est gérée la communauté urbaine et comment l’argent public est utilisé.

Mon billet précédent a été repris sur Rue 89. Bonne lecture en cliquant ici. Ah et Public Sénat parle un peu aussi de mon article.

Martine Aubry n’est pas encore candidate aux primaires du parti socialiste (la chose sera officielle demain en fin de matinée) mais posséde déjà un site de campagne.

Pas grand-chose pour l’instant puisque son ouverture se fera demain également mais un rendez-vous donné aux internautes, un compte twitter et la réutilisation de sa page Facebook pour sa candidature. La ressemblance du site est marquante avec celui de Barack Obama.

Le logo façon Pepsi-Cola ou Action Man lui est un peu étrange.  Un petit décalage avec la communication demain dans le nord au milieu de citoyens de la région… Mais aussi une volonté probablement d’avoir une utilisation spécifique du web dans la campagne. L’acronyme MA a par contre un côté maternel, d’attention, dans la lignée du Care.

Son équipe, dont il était question l’autre jour, est sur le pont. Le nom de domaine est d’ailleurs enregistré par un de ses proche, Gilles Bon-Maury, le président d’Homosexualités et Socialisme avec qui j’ai eu le plaisir quelques fois de diner avec des copains.