• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

Lyonnitude(s) : Quand Nicolas m'oblige à Baylet

Nicolas m’a demandé de soutenir Jean-Michel Baylet aux primaires des socialistes et des radicaux. Non pas que j’ai réellement l’intention de le faire, pour l’instant je n’ai pas vraiment choisi qui soutenir, n’en déplaise à Thierry, à Louis, à Cédric, Sandrine, Jonathan et Ludivine.

Juste que dans un récent article de Marianne 2, il n’y avait personne du top wikio politique pour soutenir Baylet.Il était écrit notamment

« Hollande arrive en tête avec 4 suffrages ( Variae, Jegoun, Alain Renaldini, et Philippe Méoule ).Viennent ensuite Martine Aubry, soutenue par deux des quatorze blogueurs ( Captain Haka et Slovar ), et Ségolène Royal ( Juan Sarkofrance et Intox 2007 ). Puis un blogueur chacun pour Arnaud Montebourg ( Perdre la raison ) et Manuel Valls ( Louis Lepioufle ).
Avec 14 interrogés, reste encore 4 voix me direz-vous… Alors quoi, elles reviennent à Baylet ? Pas vraiment… Les quatre blogueurs restant n’ont pas arrêté leur choix (ou ne veulent pas) : Yann Savidan, Romain Blachier, Custin d’Astrée, et Vogelsong.

Certes, il y a les vieux de la vieille, les convaincus… Les militants en somme. Ils affichent haut et fort leur soutien, comme RichardTrois et Intox 2007. C’est écrit dessus, ils soutiennent Ségolène Royal depuis la primaire de 2006. « 

Alors Nicolas a donc voulu, pour compenser, que je me colle, le temps d’un billet au moins, dans le soutien à Jean-Michel Baylet.

Pour ceux qui ne le connaitraient pas, Monsieur Baylet est président du Parti Radical de Gauche depuis 1996, une petite formation de centre gauche allié au PS. Il est, comme François Hollande, Manuel Valls, Martine Aubry, Arnaud Montebourg et Ségolène Royal, candidat aux primaires pour représenter une alliance de ces deux partis aux présidentielles.

Quinze ans de présidence à un parti, cela tient d’ailleurs du record de longévité dans la scéne politique actuelle puisque dans ce délai, même le peu mouvant FN aura connu deux dirigeants. Cela montre la grande stabilité qu’aura su faire régner Monsieur Baylet sur sa cabine téléphonique. Talent qu’il aura sans doute à mettre à profit au service d’une France plus sereine. Certes, sa présidence depuis 26 ans ( !) du même conseil général, celui du Tarn-et-Garonne, n’est pas un facteur de renouvellement politique des plus pointus…

Autre aspect: en cette période de repli nationaliste, le président du PRG milite pour une Europe Fédérale, passant par-dessus les étroits cadres nationaux. Cela est plutôt sympathique.

Quittant son élection dans la banlieue d’Agen, Baylet est aujourd’hui conseiller municipal d’une commune de 180 habitants, Montjoi. Son élection comme candidat aux primaires permettrait de mettre un peu de rock n’roll dans sa commune.

Possédant la Dépêche du Midi et le Républicain de Marmande, le monsieur échapperait à une PQR française pas toujours exempte de liens avec les amis du président.

Enfin, étant l’un des rares candidats à la candidature connaissant le rugby, cette année de coupe du monde ne pourrait que porter bonheur à sa candidature. En effet la primaire se déroulera pendant la grande compétition de ballon ovale et il s’agira de faire comprendre aux bleus que tout le pays est derrière eux avec Jean-Michel !