• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

Lyonnitude(s) : Soutenir les salariés qui ont commencé à travailler jeunes

 Un des faux clichés colporté globalement sur les propositions de François Hollande par ses advesaires de droite serait qu’il demanderait le droit à partir à la retraite à taux plein à soixante ans quel que soit le nombre d’années de cotisation des salariés.Rien n’est plus faux

L’une des mesures pronées par le candidat est en fait de permettre à ceux qui ont cotisé suffisamment d’années (ou de trimestres plus précisément) de partir à la retraite à 60 ans une fois ces contributions acquittées si ils le souhaitent.

 Prenons un salarié qui a commencé son activité professionnelle à 18 ans. Voilà qu’il a 60 ans. Il a déjà payé 42 annuités de cotisations, soit déjà 6 mois de plus que ce qui est demandé normalement à un autre travailleur pour bénéficier d’une retraite à taux plein. Il devrait notamment, comme les autres, pouvoir partir en retraite si il le souhaite.

Au nom de quoi lui demanderait-t-on de cotiser encore comme c’est actuellement le cas ? Depuis la récente réforme des retraites, on oblige ce salarié qui a commencé tôt dans ce cas à aller jusqu’à 62 ans si il veut bénéficier d’une retraite normale. Donc à cotiser 2 ans et demi de plus qu’un autre…Drôle de manière de traiter ceux qui ont commencé à travailler tôt, souvent dans des emplois pénibles.

Voilà ce que veut réformer François Hollande et qui n’est que justice élémentaire: permettre à ce salarié qui a payé ses cotisations de partir à la retraite si il le veut. Simple bon sens.

Sur la question vaste du sujet des retraites, d’autres réformes sont envisagées par le candidatr. Par exemple il faudra aussi tenir compte de la pénibilité des tâches accomplies pour calculer les départs en retraite de façons plus équitable, les travaux manuels affectant souvent la durée de vie des salariés qui les effectuent. J’aurais l’occasion de revenir sur le sujet.