• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

Lyonnitude(s) : mai 2009

Deuxième volet de la série des fais moi voter (Premier billet, sur Europe Ecologie, là ).

J

e rappelle le principe: Il s’agit personnes qui me connaissent et sont dans des partis différents du mien de me convaincre avec humour de voter pour eux.Pour ce deuxième opus, c’est Charlotte Hoffmann, militante des jeunes démocrates, qui s’emploie à l’exercice et à me faire voter MODEM

Cher Romain,

Tu me demandes de te dire pourquoi tu dois voter pour Jean Luc Bennahmias, tête de liste MoDem aux européennes dans le Sud-Est. A vrai dire je suis bien embêtée que tu te poses encore la question. Je sais bien que tu es très attaché au PS, mais il faut reconnaître que le MoDem est actuellement le seul parti politique à prendre au sérieux ces élections européennes.

 L’équipe du MoDem en Sud Est, emmenée par Jean Luc Bennahmias, Fabienne Faure et Gilles Artigues, est composée de démocrates engagés pour l’Europe, attachés à leur circonscription, proches de leurs concitoyens. Il est bien triste de constater que l’UMP et le PS présentent aux français des candidats qui considèrent l’Europe comme une voie de garage (Dati) ou que l’on parachute quelque part faute de mieux (Peillon).

Un européen convaincu comme toi devrait savoir que le MoDem apporte une vraie proposition pour l’Europe de demain, une Europe que nous voulons plus forte, plus solidaire, plus moderne. Tu es adhérent aux Jeunes Européens Fédéralistes, je ne t’apprendrai donc pas que nous sommes favorables à une Union Européenne plus soudée, la crise a d’ailleurs mis en évidence les limites de l’UE qui a été incapable de définir une grande politique, laquelle aurait été bien plus efficace que les plans nationaux. Il est regrettable que l’initiative du manifeste du PSE soit restée purement décorative. Le MoDem semble ainsi être le seul à faire des propositions européennes, à avoir un vrai programme européen : développement durable, harmonisation des règles en matière d’emploi, de commerce, de fiscalité, plus d’implication des citoyens européens dans les prises de décisions de l’UE, une augmentation du budget européen (pour mieux soutenir la recherche par exemple), soutien à la création culturelle, garantie des identités européennes pour n’en citer que quelques points.

Bien. Maintenant que tu es convaincu que les démocrates seront des parlementaires bien plus sérieux que ceux qu’espèrent avoir le UMPS (pour ne parler que des formations conservatrices), je voulais tout de même souligner un point (de plus) qui me gêne chez Vincent Peillon. J’ai été surprise, et même déçue de lire sur son blog de campagne « Dans la grande région Sud-Est, les socialistes ont un réseau d’élus considérable. On s’appuie sur ce réseau extrêmement puissant. ». Moi qui pensais que le parti socialiste était un parti de militants, j’ai mieux compris pourquoi les rhodaniens nous demandent, lors de nos nombreuses actions de campagne « où sont le PS et l’UMP? » Peut être devriez vous, militants et candidats, venir nous prêter main forte pour expliquer l’Europe et enrichir le débat… Les étudiants étaient ravis de pouvoir discuter avec Jean Luc Bennahmias lorsqu’il s’est rendu sur les campus universitaires avec les militants démocrates, les Brondillants et les San-Priots se sont sentis écoutés quand Fabienne Faure est allée à leur rencontre dans les quartiers populaires, « là où les politiques sont trop absents ».

Dernier point enfin, comme je sais que ton blog est très lu et que les critiques vont abonder, je vous prie, respectables internautes, de ne pas tomber dans la critique facile que l’on entend parfois : François Bayrou n’est pas actuellement en campagne pour 2012. Simplement, comme c’est un homme politique cohérent, il est conscient que sans tomber dans la critique permanente du Président de la République et de son gouvernement, il ne faut pas oublier que les décisions prises au niveau européen sont validées par les gouvernements des États de l’UE, et que donc il est nécessaire d’avoir un regard critique sur la politique française.

D’autre part, personne n’ignore que Marielle de Sarnez, Corinne Lepage ou Jean-François Kahn ont publié des livres profondément européens, et pour ceux qui en douteraient encore, jetez un coup d’œil sur le site http://europe.lesdemocrates.fr pour constater que de très nombreuses réunions publiques sont organisées avec et autour de Bayrou, et qui sont presque exclusivement consacrées aux grands thèmes européens. Je suis sûre qu’un bon centriste comme toi, humaniste, attaché à la démocratie, à la liberté, favorable à l’émergence d’une nouvelle génération politique capable de moderniser le système politique actuel, ne ratera donc pas cette élection du 7 juin, et peut être même qu’en glissant ton bulletin démocrate dans l’urne tu te diras que c’est bien fait pour le PS, qui s’il avait assuré son unité en 2004, ne nous aurait pas fait perdre cette formidable occasion d’avoir un Traité Constitutionnel Européen, première pierre sans doute à la construction d’une Europe Fédérale.

Bien à toi,

Charlotte